Sainte Praxède, la Sainte Vierge et Sainte Pudentienne

Sainte Pudentienne – Collecte


Oratio C
Exáudi nos, Deus, salutáris noster : ut, sicut de beátæ Pudentiánæ Vírginis tuæ festivitáte gaudémus ; ita piæ devotiónis erudiámur afféctu. Per Dóminum nostrum.

Sainte Pudentienne
Sainte Pudentienne

Exaucez-nous, ô Saint Sauveur,
Car Vos fidèles à cette heure
Sont remplis de félicité.

Que Votre sainte Pudentienne,
Vierge admirable, nous apprenne
Le vrai sens de la charité.

Publicités
Annonciation - Façade de la cathédrale d'Orvieto - CC LPLT

Annonciation – Trait


Tractus. Ps 44:11 et 12.
Audi, fília, et vide, et inclína aurem tuam: quia concupívit Rex speciem tuam.
Ps 44:13 et 10.
Vultum tuum deprecabúntur omnes dívites plebis: fíliæ regum in honóre tuo.
Ps 44:15-16.
Adducántur Regi Vírgines post eam: próximæ eius afferéntur tibi.
V. Adducántur in lætítia et exsultatióne: adducántur in templum Regis.

Annonciation - Façade de la cathédrale d'Orvieto - CC LPLT
Annonciation – Façade de la cathédrale d’Orvieto – CC LPLT

Entends, ma fille, entends la clameur du héraut,
Et donne libre cours à la joie dans ton cœur,
Car tu n’en auras jamais trop,
Puisque approche de toi dans toute Sa splendeur
Notre adorable et divin Roy !
Ta beauté sans égale a ravi ton Seigneur :
Donne à ton tendre esprit libre cours à sa joie !

Vois donc dans l’avenir combien d’hommes se pressent,
S’inclinent à tes pieds et te prient humblement !
Toute la cour et la noblesse
Vient chercher ta faveur comme ton agrément,
Et les plus puissants te demandent
De prier ton Époux d’être pour eux clément
Et font pour te fléchir mille dons, mille offrandes !

Tes compagnes seront après toi présentées
Au Seigneur de ton âme et de tout l’univers
Dans l’infinie félicité.
Le temple fleurira de blanches primevères,
Et puis de chrysanthèmes blancs,
Lorsque les vantaux d’or seront soudain ouverts
Et qu’elles entreront, timides, à pas lents.

La Vierge l'Enfant entourée des Saints Innocents - Pierre-Paul Rubens

De la Sainte Vierge le samedi – Communion (après la Trinité)


Ant. ad Communionem.
Beáta viscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium.

La Vierge l'Enfant entourée des Saints Innocents - Pierre-Paul Rubens
La Vierge l’Enfant entourée des Saints Innocents – Pierre-Paul Rubens

Si notre chair est putréfiée
Depuis que l’homme s’est confié
Aux abominables écailles
Du serpent pour jamais proscrit,
Bienheureuses sont vos entrailles
Immaculée Vierge Marie !

Du venin de notre nature,
Le Seigneur les a gardées pures ;
Son triple et lumineux faisceau
Descendit dans votre matrice,
Et fit de vous l’alme vaisseau
De nul autre que de Son Fils.

Notre-Dame remettant le rosaire à saint Dominique - Lourdes

Notre-Dame du Rosaire – Communion (Ballade)


Ant. ad Communionem. Eccli. 39, 19.
Floréte, flores, quasi lílium, et date odórem, et frondéte in grátiam, collaudáte cánticum, et benedícite Dóminum in opéribus suis.

Notre-Dame remettant le rosaire à saint Dominique - Lourdes
Notre-Dame remettant le rosaire à saint Dominique – Lourdes

Ah, que la terre s’embellisse !
Fleurissez toute, fleurs des champs,
Fleurs du levant, fleurs du couchant,
Imitez le plus beau des lys !

Ouvrez-vous, ouvrez vos calices,
Et que vos parfums attachants
Aillent en tous lieux s’épanchant :
Imitez le plus beau des lys !

Que vos beautés et vos délices,
Objets délicats et touchants,
Soient pour le Seigneur comme un chant :
Imitez le plus beau des lys !

Pour que rien ne vous avilisse,
Imitez le plus beau des lys !

Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon - Barthélémy d'Eyck (attribution)

Dix-neuvième dimanche après la Pentecôte – Secrète


Secreta.
Hæc múnera, quǽsumus, Dómine, quæ óculis tuæ maiestátis offérimus, salutária nobis esse concéde. Per Dóminum.

Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon - Barthélémy d'Eyck (attribution)
Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon – Barthélémy d’Eyck (attribution)

Voici l’offrande offerte à Votre Majesté ;
N’y voyez pas, Seigneur, de la vaine matière,
Mais contemplez ce Fils, ô Père,
Que la Très-Sainte Vierge a jadis enfanté.

Car c’est de Votre Fils que nous offrons la chair,
Ce Fils qui, comme Vous, nous aime extrêmement
Et qui dans les plus grands tourments
Pour libérer nos cœurs du diable s’est offert.

Voici pour nous, Seigneur, le seul médicament,
Le seul qui peut guérir nos âmes de nos crimes ;
Ah, que ce remède sublime
Vienne sauver nos cœurs même en les enflammant.

La Vierge au cœur transpercé

Notre-Dame des Douleurs – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Stabat sancta María, cæli Regína et mundi Dómina, iuxta Crucem Dómini nostri Iesu Christi dolorósa. Allelúia.

La Vierge au cœur transpercé
La Vierge au cœur transpercé

L’âme transpercée de douleurs,
Et la bouche agitée de pleurs,
La Vierge était près de la Croix.
Elle était aux pieds de son Roy
Jusques en cet instant fidèle,
Effondrée, sans douter du Ciel.
Juste au pied de l’infâme tronc,
Et frappée de l’odieux affront,
Marie prie pour son pauvre fils.
« Ce terrible et cruel supplice,
M’a remplie de peine, ô mon Dieu :
Cédez à mon cœur doux et pieux ! »
Ô sanglots, suprêmes prières,
Mêlés dans la grise poussière
Au Sang versé du fils chéri !
Mais la foule pousse des cris,
Un bourreau rit à pierre fendre,
Et la Vierge est changée en cendres.
Humblement, tout son cœur supplie,
Elle appelle, et son front pâlit,
Cent épées plongent dans son âme.
Cependant, percée de ces lames,
Sans trahir, la Vierge éplorée
Se penchait au cœur adoré.

Enregistrer

La naissance de la Sainte Vierge - Domenico Ghirlandaio

Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/.
Felix es, sacra Virgo María, et omni laude digníssima : quia ex te ortus est sol iustítiæ, Christus, Deus noster. Allelúia.

La naissance de la Sainte Vierge - Domenico Ghirlandaio
La naissance de la Sainte Vierge – Domenico Ghirlandaio

Sainte Vierge Marie devant qui tous les anges
Se tiennent sans cesse inclinés,
Vous êtes bienheureuse et digne de louanges
Puisque de votre sein le Seigneur nous est né !

Nous étions dans la nuit ; d’une mer bienfaitrice
S’élève un astre sans rivaux,
Un soleil sans égal, un soleil de justice,
Et le monde à nos yeux parut soudain nouveau.

Enregistrer

Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo

Cœur immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Luc. 1, 46, 47. Magníficat ánima mea Dóminum : et exsultávit spíritus meus in Deo salutári meo. Allelúia.

Mon âme glorifie mon aimable Seigneur,
Mon cœur plein de Sa vie acclame mon Sauveur !

Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo
Cœur Immaculé de Marie – CC Diana Ringo
Bartolo di Fredi - L'annonciation à saint Joachim

Saint Joachim – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. O Ióachim, sanctæ coniux Annæ, pater almæ Vírginis, hic fámulis ferto salútis opem. Allelúia.

Bartolo di Fredi - L'annonciation à saint Joachim
Bartolo di Fredi – L’annonciation à saint Joachim

Ô père de la Sainte Vierge,
Ô de sainte Anne le mari,
Je vous offre ce que j’écris
Comme un autre offrirait un cierge.

Car c’est vous que mes rimes prient,
Ô saint Joachim, en ce jour ;
Soyez bon, ne restez point sourd
À ces servantes sans grand prix.

Et ces rimes remplies d’amour,
Sincères sinon melliflues,
Vous prient d’aider à mon salut :
À leur auteur, portez secours !

Sainte Anne et la sainte Vierge au dessus de Jésus au tombeau - CC Nheyob

Sainte Anne – Introït (Terza rima)


Sainte Anne et la sainte Vierge au dessus de Jésus au tombeau - CC Nheyob
Sainte Anne et la sainte Vierge au dessus de Jésus au tombeau – CC Nheyob

Ant. ad Introitum.
Gaudeámus omnes in Dómino, diem festum celebrántes sub honóre beátæ Annæ, de cuius solemnitáte gaudent Angeli et colláudant Fílium Dei.
Ps. 44, 2.
Eructávit cor meum verbum bonum ; dico ego opéra mea Regi.
V/. Glória Patri.

Réjouissons-nous dans le Seigneur
Car nous célébrons aujourd’hui
L’aïeule de notre Sauveur.

Le monde plongé dans la nuit
Voit une lueur qui émane
Et l’obscurité qui s’enfuit.

Grâce plus grande que la manne,
Voici la mère de Marie,
Voici l’admirable sainte Anne.

Remplis de joie, les purs esprits
Répandent partout leurs cantiques
Et rendent gloire à Jésus-Christ.

Que de paroles magnifiques
J’ai dites face au Roy des rois,
Que de paroles véridiques !

J’ai dit, humble et de bonne foi,
Ce que du matin jusqu’au soir,
J’avais fait et, sublime émoi,

Il m’a revêtue de Sa gloire !

Notre-Dame du Mont-Carmel, statue miraculeuse de Palmi - CC Palminellafede

Notre-Dame du Mont-Carmel – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ier. 18, 20.
Recordáre, Virgo Mater, in conspéctu Dei, ut loquáris pro nobis bona, et ut avértat indignatiónem suam a nobis.

Notre-Dame du Mont-Carmel, statue miraculeuse de Palmi - CC Palminellafede
Notre-Dame du Mont-Carmel, statue miraculeuse de Palmi – CC Palminellafede

Souvenez-vous, ô Vierge Mère,
De faire entendre aux oreilles de Dieu
Un discours qui puisse Lui plaire.

De quel grand prix vous êtes à Ses yeux !
Rien ne vous égale sur terre,
Et rien non plus n’est plus cher dans les Cieux.

Détournez la juste colère
Qui brûle en Lui contre nos cœurs vicieux,
Et dites-Lui: « Ô notre Père… »

La Visitation - CC GFreihalter

Visitation de la Vierge Marie – Communion


Ant. ad Communionem.
Beáta viscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium.

La Visitation - CC GFreihalter
La Visitation – CC GFreihalter

Heureuses vos entrailles
Sainte Vierge Marie !
Que votre cœur tressaille
Obombré de l’Esprit !
Votre sein maternel
Porta le Fils de Dieu,
Fils du Père éternel,
Fardeau doux et précieux !

Notre-Dame du perpétuel secours

Notre-Dame du perpétuel secours – Introït (in aliquibus locis)


Ant. ad Introitum. Introït
Gaudeámus omnes in Dómino, diem festum celebrántes sub honóre beátæ Maríæ Vírginis, de cuius solemnitáte gaudent Angeli et colláudant Fílium Dei. (T.P. Allelúia, allelúia.)
Ps. 44, 2.
Eructávit cor meum verbum bonum ; dico ego opéra mea Regi.
V/. Glória Patri.

Notre-Dame du perpétuel secours
Notre-Dame du perpétuel secours

Réjouissons-nous dans le Seigneur
Car nous célébrons aujourd’hui
Pour Sa gloire et pour son honneur
L’admirable Vierge Marie.

Fête où les anges se réjouissent,
Où le Ciel tourne tous ses yeux
Vers la douce consolatrice
Et loue son fils, le Fils de Dieu !

De mon cœur coule un flot d’admirables paroles ;
De mes lèvres, mes mots vers mon Prince s’envolent.
Au Roy de l’univers j’ai raconté ma vie
Et je n’ai rien caché, car je L’ai bien servi.

Vierge à l'Enfant - Basilique Sainte-Sophie de Constantinople - CC Guillaume Piolle

Messe de la sainte Vierge le Samedi (Temps pascal) – Alléluia 1


Vierge à l'Enfant - Basilique Sainte-Sophie de Constantinople - CC Guillaume Piolle
Vierge à l’Enfant – Basilique Sainte-Sophie de Constantinople – CC Guillaume Piolle

Allelúia, allelúia. V/. Num. 17, 8. Virga Iesse flóruit : Virgo Deum et hóminem génuit : pacem Deus réddidit, in se reconcílians ima summis.

La verge de Jessé s’est ornée d’une fleur,
La Vierge a mis au monde un enfant homme et Dieu ;
Elle nous est rendue, la paix du vrai Seigneur !
Ô mon cœur, pour toujours tu resteras joyeux.

Et c’est en cet Enfant que le Bon-Dieu, en Père,
Avec nous a voulu la réconciliation,
Comme entre un petit grain grisonnant de poussière
Et l’invincible mont, le radieux mont Sion.