Mise au tombeau des saints Tiburce et Valérien - Amico Aspertini

Saint Tiburce et sainte Suzanne – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Te Mártyrum candidátus laudat exércitus, Dómine. Allelúia.

Mise au tombeau des saints Tiburce et Valérien - Amico Aspertini
Mise au tombeau des saints Tiburce et Valérien – Amico Aspertini

L’armée de Vos martyrs
Au Ciel fait retentir
Vos louanges, mon Dieu !

Rouges quand vint leur soir,
Les voici blancs miroirs
Du Christ victorieux.

 

Publicités
Saint Dominique - Fra Angelico

Saint Dominique – Alléluia (Rit romain)


Allelúia. V/. Osee 14, 6. Iustus germinábit sicut lílium : et florébit in ætérnum ante Dóminum. Allelúia.

Saint Dominique - Fra Angelico
Saint Dominique – Fra Angelico

Dans les prés
Empyrées,
L’homme plein de justice
Fleurira comme un lys.

Sous les yeux
De son Dieu
S’ouvrira son calice
Aux plus tendres délices.

 

La Sainte Trinité - Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne

Trinité – Introït


Ant. ad Introitum. Tob. 12, 6.
Benedícta sit sancta Trínitas atque indivísa Unitas : confitébimur ei, quia fecit nobíscum misericórdiam suam.
Ps. 8, 2.
Dómine, Dóminus noster, quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra !
V/.Glória Patri.

La Sainte Trinité - Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne
La Sainte Trinité – Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne

Ô Trinité très sainte, indivisible Union,
À Vous l’encens, la gloire et la bénédiction.
Du Ciel coule sur nous Votre miséricorde
Comme un torrent furieux qui gonfle et qui déborde.
Seigneur, ô Seigneur notre Dieu,
Votre Nom est grand en tous lieux.

 

Le Saint-Esprit souffle où Il veut - CC Penitentsblancs

Mardi de Pentecôte – Communion


Ant. ad Communionem. Ioann. 15, 26 ; 16, 14 ; 17, 1 et 5.
Spíritus qui a Patre procédit, allelúia : ille me clarificábit, allelúia, allelúia.

Le Saint-Esprit souffle où Il veut - CC Penitentsblancs
Le Saint-Esprit souffle où Il veut – CC Penitentsblancs

Le Saint-Esprit qui procède du Père
Me rendra gloire, au Ciel et sur la terre.

 

Saint Pascal Baylon - Vicente Lloréns Poy (CC Millars)

Saint Pascal Baylon – Alléluia pascal (Messe Os Justi)


Allelúia, allelúia. V/. Iac. 1, 12. Beátus vir, qui suffert tentatiónem : quóniam, cum probátus fúerit, accípiet corónam vitæ.
Allelúia. V/. Eccli. 45, 9. Amávit eum Dóminus et ornávit eum : stolam glóriæ índuit eum. Allelúia.

Saint Pascal Baylon - Vicente Lloréns Poy (CC Millars)
Saint Pascal Baylon – Vicente Lloréns Poy (CC Millars)

Heureux l’homme éprouvé par mille tentations :
S’il se sort de la gueule affamée de la lionne,
Quel sera son salaire au sommet de Sion !
Il aura de la vie l’éternelle couronne.

Oh, combien l’a chéri le cœur brûlant de Dieu !
Durant sa vie sur terre Il donna Son amour,
Et lorsqu’il est monté comme un astre radieux,
Le Seigneur l’a vêtu des plus riches atours.

 

Ascension du Seigneur - Cathédrale Notre-Dame des Anges de Los Angeles

Dimanche après l’Ascension – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 46, 6.
Ascéndit Deus in iubilatióne, et Dóminus in voce tubæ, allelúia.

Ascension du Seigneur - Cathédrale Notre-Dame des Anges de Los Angeles
Ascension du Seigneur – Cathédrale Notre-Dame des Anges de Los Angeles

Dieu monte au Ciel, et tous les chœurs
Des anges éclatent de joie.
Sonnez, sonnez, buccins vainqueurs ;
Trompettes, donnez de la voix !

 

L'Agneau de Dieu

Cinquième dimanche après Pâques – Introït


Ant. ad Introitum. Is. 48, 20.
Vocem iucunditátis annuntiáte, et audiátur, allelúia : annuntiáte usque ad extrémum terræ : liberávit Dóminus pópulum suum, allelúia, allelúia.
Ps. 65, 1-2.
Iubiláte Deo, omnis terra, psalmum dícite nómini eius : date glóriam laudi eius.
V/.Glória Patri.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Portez jusqu’aux confins cette douce nouvelle :
« Le Seigneur a rouvert les portes éternelles,
Il a sauvé Son peuple et libéré les Siens.
Vous étiez affligés ? L’allégresse revient !

Ô terre, loue ton Dieu, frémis de joie, exulte,
Rends-Lui l’honneur qui Lui est dû.
Que tout homme se lève et fasse un grand tumulte
Pour honorer le nom par qui Dieu fut rendu.

 

La Sainte Trinité - Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne

Quatrième dimanche après Pâques – Épître


Léctio Epístolæ beáti Iacóbi Apóstoli.
Iac. 1, 17-21.
Caríssimi : Omne datum óptimum, et omne donum perféctum desúrsum est, descéndens a Patre lúminum, apud quem non est transmutátio nec vicissitúdinis obumbrátio. Voluntárie enim génuit nos verbo veritátis, ut simus inítium áliquod creatúræ eius. Scitis, fratres mei dilectíssimi. Sit autem omnis homo velox ad audiéndum : tardus autem ad loquéndum et tardus ad iram. Ira enim viri iustítiam Dei non operátur. Propter quod abiiciéntes omnem immundítiam et abundántiam malítiæ, in mansuetúdine suscípite ínsitum verbum, quod potest salváre ánimas vestras.

La Sainte Trinité - Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne
La Sainte Trinité – Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne

Tout beau présent, mes bien aimés,
Tout don parfait descend du Ciel ;
Il nous vient du Dieu des armées
Et de Sa lumière éternelle.

Pas une ombre sur Ses rayons,
Pas une seule altération !

Il voulut nous tirer du sol
Au début des siècles anciens,
Et d’une seule vraie parole
Il nous fit pour devenir Siens.

Vous le savez, il faut, mes frères,
Beaucoup écouter et se taire.

Laissez dans la paix vos esprits,
Ne permettez pas qu’ils s’irritent.
Dans ces cœurs que l’orage a pris,
Est-ce que la justice habite ?

En vos cœurs Dieu planta Ses mots :
Libérez-vous donc de vos maux.

Ils sont comme un lierre qui monte,
S’agrippe et fait mourir le tronc.
Écoutez Dieu, pour que la honte
Ne fasse pas rougir vos fronts.

Quand vous présenterez votre âme,
Faites-le sans risquer de blâmes.

 

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont

Mardi de la quatrième semaine de Carême – Graduel


Graduale. Ps. 43, 26 et 2.
Exsúrge, Dómine, fer opem nobis : et líbera nos propter nomen tuum.
V/. Deus, áuribus nostris audívimus : et patres nostri annuntiavérunt nobis opus, quod operátus es in diébus eórum et in diébus antíquis.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont
Christ Pantocrator – Dôme du Saint-Sépulcre – CC bachmont

Levez-Vous et venez à mon secours, Seigneur !
Car ma face a pâli,
Et mon cœur Vous supplie,
Ô Vous que terre et cieux nomment aussi Sauveur !

Nos pères dans l’ancienne et la nouvelle loi
Nous ont dit leurs espoirs,
Et que tout semblait noir
Mais qu’enfin Vous veniez accomplir mille exploits.

Saint Grégoire le Grand

Saint Grégoire le Grand – Trait (Messe Si diligis)


Tractus. Ps. 39, 10-11. Trait
Annuntiávi iustítiam tuam in ecclésia magna, ecce, lábia mea non prohibébo : Dómine, tu scisti.
V/. Iustítiam tuam non abscóndi in corde meo : veritátem tuam et salutáre tuum dixi.
V/. Non abscóndi misericórdiam tuam, et veritátem tuam a concílio multo.

Saint Grégoire le Grand
Saint Grégoire le Grand

J’ai parlé sans trembler en face de l’Église
Et ma bouche ne s’est point tue,
Mon cœur ne s’est point abattu
Quand j’ai dit Votre loi que le monde méprise.

Vous savez, ô Seigneur, que je n’ai rien omis
Devant l’assemblée des fidèles :
La parole qui vient du Ciel,
Les chemins du Salut, je les leur ai transmis.

L'Agneau de Dieu

Sexagésime – Secrète


Secreta.
Oblátum tibi, Dómine, sacrifícium, vivíficet nos semper et múniat. Per Dóminum nostrum.

 

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

 

Les mains tendues vers Vous, je dépose à Vos pieds
L’eau du sein et l’Agneau sous Vos yeux sacrifiés :
Entourez, ô Rai d’or, nos temples d’un rempart,
Et faites nous entrer dans Vos vergers le soir.

  • Mains tendues : attitude du suppliant
  • Déposer aux pieds de : offrir
  • L’eau du sein : le sang du Christ
  • L’agneau : le corps du Christ
  • Rai d’or : Dieu
  • Temple : corps du chrétien
  • Rempart : protection
  • Vergers : le paradis
  • Soir : mort
Tu es Petrus - CC SteO153

Saint Marcel Ier – Évangile (Messe Si diligis)


 

+ Sequéntia sancti Evangélii secúndum Matthǽum.
Matth. 16, 13-19.
In illo témpore : Venit Iesus in partes Cæsaréæ Philíppi, et interrogábat discípulos suos, dicens : Quem dicunt hómines esse Fílium hóminis ? At illi dixérunt : Alii Ioánnem Baptístam, alii autem Elíam, alii vero Ieremíam aut unum ex prophétis. Dicit illis Iesus : Vos autem quem me esse dícitis ? Respóndens Simon Petrus, dixit : Tu es Christus, Fílius Dei vivi. Respóndens autem Iesus, dixit ei : Beátus es, Simon Bar Iona : quia caro et sanguis non revelávit tibi, sed Pater meus, qui in cælis est. Et ego dico tibi, quia tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam, et portæ ínferi non prævalébunt advérsus eam. Et tibi dabo claves regni cælórum. Et quodcúmque ligáveris super terram, erit ligátum et in cælis : et quodcúmque sólveris super terram, erit solútum et in cælis.

Tu es Petrus - CC SteO153
Tu es Petrus – CC SteO153

« Qui, d’après la rumeur, serait le Fils de l’homme ?
D’après la renommée, comme est-ce qu’il se nomme ? »
Ainsi parlait le Christ aux siens.
« Pour les uns, c’est Élie », lui dit l’un des apôtres.
« Jérémie – Jean-Baptiste, à ce que disent d’autres.
– L’un des prophètes qui revient. »

– Mais pour vous, dit le Christ, qui suivez Mes vestiges ;
Pour vous qui M’entendez et Me voyez, qui suis-Je ? »
Or Simon se jette en avant,
Et répond sans attendre avec force et chaleur :
« C’est Toi, c’est vraiment Toi, le Christ, l’Oint du Seigneur,
L’unique Fils du Dieu vivant.

– Heureux es-tu, Simon ! Ni le sang, ni la chair
Ne t’ont soufflé ces mots ; ils viennent de Mon Père,
Ils te viennent du Roy des Cieux.
Quant à Moi, Je te dis : désormais tu es Pierre,
Et J’élève sur toi l’Église que l’enfer
Ne touchera qu’avec ses yeux.

Tu recevras bientôt de Ma main éternelle
La clef d’or et de sang de la porte du Ciel.
Tu deviendras Mon lieutenant.
Tu devras édicter des lois selon Mon Cœur
Qui vaudront ici-bas comme dans les Hauteurs,
Pouvoir sublime et rayonnant. »

Saint Télesphore

Saint Télesphore – Épître (Messe Si diligis)


Léctio Epístolæ beáti Petri Apóstoli.
l. Petri 5, 1-4 et 10-11.
Caríssimi : Senióres, qui in vobis sunt, obsécro consénior et testis Christi passiónum, qui et eius, quæ in futúro revelánda est, glóriæ communicátor : páscite qui in vobis est gregem Dei, providéntes non coácte, sed spontánee secúndum Deum, neque turpis lucri grátia, sed voluntárie ; neque ut dominántes in cleris, sed forma facti gregis ex ánimo. Et, cum appáruerit princeps pastórum, percipiétis immarcescíbilem glóriæ corónam. Deus autem omnis grátiæ, qui vocávit nos in ætérnam suam glóriam in Christo Iesu, módicum passos ipse perfíciet, confirmábit solidabítque. Ipsi glória et impérium in sǽcula sæculórum. Amen.

 

Saint Télesphore
Saint Télesphore

Je vous écris, chrétiens, que j’aime tendrement,
Et j’écris pour vous, chefs, particulièrement,
Vous à qui le Seigneur remit tant de pouvoir
Pour éclairer Son peuple en ces siècles si noirs.
Gouvernez sans orgueil et dans l’esprit de Dieu,
Sans regeindre à la tâche et sans être ambitieux,
Sans chercher les faveurs, les biens ou le prestige,
Mais soyez l’instrument de Celui qui dirige.
Ne faites point peser sur vos fils votre main,
Mais que votre existence montre à tous un chemin
Qui monte au Ciel. Alors, lorsqu’au tout dernier jour,
Le seul Pasteur sera parmi nous de retour,
Après un peu de temps d’épreuve et d’affliction,
Vous serez couronnés de Ses bénédictions.
Vous recevrez alors, et moi aussi, la gloire
Qui dure tout le jour qui n’a jamais de soir.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer

Mercredi des Quatre-Temps d’Avent – Collecte II


Oratio.
Festína, quǽsumus, Dómine, ne tardáveris, et auxílium nobis supérnæ virtútis impénde : ut advéntus tui consolatiónibus sublevéntur, qui in tua pietáte confídunt : Qui vivis et regnas.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer
Sacré-Cœur de Jésus – CC The Photographer

Descendez vite, ô Rayon d’or,
En brandissant le sceptre fort
Remis en Vos mains par le Roy,
Qui soulage ou jette l’effroi.
Descendez de la Citadelle :
L’homme qui goûte Votre miel
Tend les mains vers Vous dans la nuit
Et Vous demande Votre appui.