Saint Robert Bellarmin

Saint Robert Bellarmin – Introït


Ant. ad Introitum. Eccli. 15, 5.
In médio Ecclésiæ apéruit os eius : et implévit eum Dóminus spíritu sapiéntiæ et intelléctus : stolam glóriæ índuit eum. (T.P. Allelúia, allelúia.)
Ps. 91,2.
Bonum est confitéri Dómino : et psállere nómini tuo, Altíssime.

Saint Robert Bellarmin
Saint Robert Bellarmin

Dans le sein de l’Église, au milieu de la foule,
Il ouvre sans trembler ses lèvres d’où s’écoule
La science dont la source est au sommet des Cieux
– Mais voyez, oh, voyez ! ce vêtement glorieux
Dont un ange l’habille et recouvre sa coule !

Qui niera qu’il est bon de louer le Seigneur
Et d’encenser Son nom, Sa force et Sa grandeur ?

 

Le Christ en croix

Vendredi Saint – 1er Répons


Responsorium Habacuc 3.
Dómine, audívi audítum tuum, et tímui : considerávi ópera tua, et expávi.
V/. In médio duórum animálium innotescéris : dum appropinquáverint anni, sognoscéris : dum advénerit tempus, osténdens.
V/. In eo, dum conturbáta fúerit ánima mea : in ira, misericórdiæ memor eris.
V/. Deus a Líbano véniet, et Sanctus de monte umbróso et condénso.
V/. Opéruit cælos maiéstas eius : et laudis eius plena est terra.

Le Christ en croix
Le Christ en croix

Oh, que j’eus peur quand tonna Votre voix !
Je vis Votre œuvre et je frémis d’effroi.

Vous paraîtrez au milieu de deux bêtes
Aux temps fixés et dans l’heure parfaite.

Mon âme tremble et cependant mon Dieu
Dans le courroux est miséricordieux.

Il descendra des monts frais et pleins d’ombre
Où les bosquets se répandent sans nombre.

Ô Cieux, ô terre, en Vous Sa majesté
Et Son saint nom seront manifestés.

 

Reliques de Sainte Lucie - CC Didier Descouens

Sainte Lucie – Épître


Léctio Epístolæ beáti Pauli Apóstoli ad Corínthios.
2. Cor. 10, 17-18 ; 11, 1-2.
Fratres : Qui gloriátur, in Dómino gloriétur. Non enim, qui seípsum comméndat, ille probátus est ; sed quem Deus comméndat. Utinam sustinerétis módicum quid insipiéntiæ meæ, sed et supportáte me : .mulor enim vos Dei æmulatióne. Despóndi enim vos uni viro vírginem castam exhibére Christo.

Reliques de Sainte Lucie - CC Didier DescouensFrères, si vous cherchez la gloire,
Ne la cherchez qu’en notre Dieu.
Car se vanter est illusoire :
C’est ne s’élever qu’à ses yeux.

Ah, je ne voudrais point vous voir
Tomber comme des orgueilleux,
Car j’ai pour vous d’autres espoirs
Et vous aime comme un furieux.

Je veux vous présenter, au soir,
Devant les lourds battants des cieux
Comme une vierge au teint d’ivoire,
Vêtue d’habits blancs et précieux.

Frères, vous ne pouvez avoir
Qu’un fiancé : le Christ victorieux ;
Je ne veux point vous laisser croire
Que vous en trouveriez un mieux.

 

Encensoir - CC John P. Workman, Jr.

Dixième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/.Ps 64, 2.
Te decet hymnus, Déus, in Sion : et tibi reddétur votum in Ierúsalem. Allelúia.

Encensoir - CC John P. Workman, Jr.
Encensoir – CC John P. Workman, Jr.

Ô mon cœur, qui chanteras-tu ?
Les couronnes sont abattues,
La tiare a roulé sur la terre,
Et s’il est encor quelque saint
Où le Seigneur grava Son seing,
La rumeur choisit de se taire.

Qui chanter d’autre que mon Dieu,
Mon Dieu qui bâtit terre et Cieux,
Dieu qui créa et l’homme et l’ange,
Qui souffrit pour nous sur la Croix,
S’offre sans cesse à notre Foi
Et seul mérite nos louanges ?

 

Saint Jean Chrysostome

Saint Jean Chrysostome – Offertoire (Extrait)


Ant. ad Offertorium. Ps. 91, 13.
[…] sicut cedrus, quæ in Líbano est multiplicábitur.

 

Saint Jean Chrysostome
Saint Jean Chrysostome

Le juste, qui n’a point d’enfant selon la chair,
A plus de mille enfants, qu’il n’a point sur la terre,
Mais qu’il a conduits dans les Cieux
Et ramené tout près de Dieu.

Dieu - Viktor Vasnetsov

Dimanche dans l’Octave de Noël – Introït


Ant. ad Introitum. Sap. 18, 14-15.
Dum médium siléntium tenérent ómnia, et nox in suo cursu médium iter háberet, omnípotens Sermo tuus, Dómine, de cælis a regálibus sédibus venit.
Ps. 92, 1.
Dóminus regnávit, decórem indútus est : indútus est Dóminus fortitúdinem, et præcínxit se.
V/.Glória Patri.

Dieu - Viktor Vasnetsov
Dieu – Viktor Vasnetsov

Au milieu de la nuit, dans un calme silence,
Votre Verbe, vêtu de la Toute-Puissance,
Du trône sans égal où Vous siégez, mon Dieu,
Dans la plus haute salle au grand palais des Cieux,
S’élance.

Le Seigneur s’est vêtu de gloire et de beauté,
Il règne dans Sa force et dans Sa majesté ;
Enfants, Son éclatante et scintillante armure
Et Son épée tranchante à la lame d’or pur
Chantez !

 

Les Quarante Saints martyrs de Sébaste

Les Saints Quarante Martyrs – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 33, 18.
Clamavérunt iusti, et Dóminus exaudívit eos : et ex ómnibus tribulatiónibus eórum liberávit eos.
Ps. ibid., 2.
Benedícam Dóminum in omni témpore : semper laus eius in ore meo.
V/. Glória Patri.

Les Quarante Saints martyrs de Sébaste
Les Quarante Saints martyrs de Sébaste

Un cri s’élève de la terre
Et s’entend jusqu’en haut des Cieux :
« Venez, venez, ô Seigneur Dieu !
Vos serviteurs ont trop souffert ! »

Le Seigneur a baissé les yeux
Et vu Ses justes au supplice.
À leur supplique, Il fait justice,
Et les élève à Lui, glorieux.

Oui, ma voix est un peu novice,
Mais mon chant ira sans arrêt
Dire la gloire du Dieu vrai
Et du Dieu qui nous est propice.

Ô Seigneur, je Vous chanterai
Et je m’écrierai : « Notre Père ! »,
Si l’on me contraint à me taire,
Mon cœur Vous louera en secret.

Flagellation des Quatre Saints Couronnés - Niccolo di Pietro Gerini - CC Sailko

Les Quatre Saints Couronnés – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Eccli. 44, 14. Córpora Sanctórum in pace sepúlta sunt, et nómina eórum vivent in generatiónem et generatiónem. Allelúia.

Flagellation des Quatre Saints Couronnés - Niccolo di Pietro Gerini - CC Sailko
Flagellation des Quatre Saints Couronnés – Niccolo di Pietro Gerini – CC Sailko

Les corps des saints martyrs, brisés par les souffrances,
Reposent dans la paix.
L’Esprit qui les drapait
Les a mis dans les Cieux où, plein de déférence,
L’ange leur rend sans fin des honneurs mérités
Par une mort fidèle.
Les noms de ces modèles
Ne passeront jamais : ils ont l’éternité.

Saint Jean de la Croix

Vingt-deuxième dimanche après la Pentecôte – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Esth. 14, 12 et 13.
Recordáre mei, Dómine, omni potentátui dóminans : et da sermónem rectum in os meum, ut pláceant verba mea in conspéctu príncipis.

Saint Jean de la Croix
Saint Jean de la Croix

Ô Seigneur qui tenez le sceptre du pouvoir,
Devant qui tout s’incline, enfer ou terre ou Cieux,
Souvenez-Vous de moi, qui remis mon espoir
Entre Vos mains, mon Dieu.

Je ne veux plus chanter des vers vains et frivoles
Qui réjouissent le cœur des hommes qui mourront ;
Dans ma bouche, versez Vous-même les paroles
Qui toujours Vous plairont.

Le Purgatoire - Très Riches Heures du Duc de Berry

Défunts – Trait (Troisième messe)


Tractus.
Absólve, Dómine, ánimas ómnium fidelium defunctórum ab omni vínculo delictórum.
V/. Et grátia tua illis succurrénte mereántur evádere iudícium ultiónis.
V/. Et lucis ætérnæ beatitúdine pérfrui.

Le Purgatoire - Très Riches Heures du Duc de Berry
Le Purgatoire – Très Riches Heures du Duc de Berry

Déchirez les liens qui retiennent
L’âme du fidèle attaché
Au roc ténébreux du péché,
À l’arbre tordu de la haine.

Ô Juge terrible des Cieux,
Épargnez-leur Votre vengeance ;
Donnez-leur un mérite immense,
Ô Père bon, doux et gracieux.

Seigneur, si Vos portes se ferment,
Accueillez dans l’éternité
Et l’infinie félicité
Tous ceux qui sont demeurés fermes.

Tapisserie de Bayeux - Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur

Saint Édouard le confesseur – Introït (Messe Os Justi)


Ant. ad Introitum. Ps. 36, 30-31.
Os iusti meditábitur sapiéntiam, et lingua eius loquétur iudícium : lex Dei eius in corde ipsíus. (T.P. Allelúia, allelúia.)
Ps. Ibid., 1.
Noli æmulári in malignántibus : neque zeláveris faciéntes iniquitátem.
V/.Glória Patri.

Tapisserie de Bayeux - Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur
Tapisserie de Bayeux – Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur

Le juste tient sa langue et ne dit pas sans cesse
Des inepties, mais silencieux,
Il goûte tout le jour au fruit de la sagesse,
Et s’il parle, il parle des Cieux.

La loi venue du Ciel allonge ses racines
Dans la terre de son esprit ;
Sa langue est un rameau d’où coule une résine
Riche, et qui chaque jour fleurit.

Jalouse donc le juste, imite-le toujours,
Et n’envie point l’homme mauvais ;
Il est heureux et riche ? À la fin de ses jours,
Il criera : « Hélas ! Je rêvais. »

Reliquaire de saint Antonin - CC sailko

Saint Antonin – Secrète


Secreta C
Sancti tui, quǽsumus, Dómine, nos ubíque lætíficant : ut, dum eórum mérita recólimus, patrocínia sentiámus. Per Dóminum.

Reliquaire de saint Antonin - CC sailko
Reliquaire de saint Antonin – CC sailko

Quand je vois dans les Cieux ces saints dont le bonheur
Ne prendra fin jamais ;
Quand à part moi je songe, et j’en souffre, et je pleure,
Qu’octobre est après mai ;
Laisserai-je mon âme être envieuse et jalouse
De ceux qui sont sauvés ?
Non, tu peux devenir, ô mon âme, l’épouse
De l’époux tant rêvé.
Remplis ton cœur de joie pour ceux qui te précèdent
Et qu’on fête aujourd’hui,
Et prie les humblement pour qu’ils t’offrent leur aide
Et leur puissant appui.

Cranach - La Résurrection

Jeudi de Pâques – Introït (Sonnet)


Ant. ad Introitum. Sap. 10, 20-21.
Victrícem manum tuam, Dómine, laudavérunt páriter, allelúia : quia sapiéntia apéruit os mutum, et linguas infántium fecit disértas, allelúia, allelúia.
Ps. 97, 1.
Cantáte Dómino cánticum novum : quia mirabília fecit.
V/.Glória Patri.

Cranach - La Résurrection
Cranach – La Résurrection

Entendez, fils d’Adam, les trompettes de gloire
Et tous les chœurs du Roy des Cieux
Célébrer dans la joie Sa terrible victoire
Et Son bras victorieux.

La Sagesse divine a montré Son pouvoir
Et fait parler le silencieux ;
La bouche du muet, Il l’a remplie d’espoir
Et du désir de Dieu.

Acclamez le Seigneur, exaltez-Le, vous dis-je,
Car pour nous délivrer Il a fait des prodiges
Et des merveilles de Ses mains.

Entendez donc Sa voix ! Écoutez ! Que dit-elle ?
« Chantez de nouveaux chants et des hymnes nouvelles
Aujourd’hui et demain. »

Dieu le Père - Cima da Conegliano

Mercredi de la deuxième semaine de Carême – Graduel


Graduale. Ps. 27,9 et 1.
Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ.
V/. Ad te, Dómine, clamávi : Deus meus, ne síleas a me, et ero símilis descendéntibus in lacum.

Dieu le Père - Cima da Conegliano
Dieu le Père – Cima da Conegliano

Ô Seigneur et Père,
Daignez donner le Salut
À tous ceux qu’il Vous a plu
De faire les frères
De Votre Fils, de Votre Élu.

Entendez mon râle,
Ô divin Prince des Cieux !
Ne restez pas silencieux
Ou l’antre infernal
M’engloutit avaricieux !