La Dormition de la Sainte Vierge (Abbaye de Fécamp)

Christe > gloria – Stabat Mater #10 (et fin) – Stances #82


La Dormition de la Sainte Vierge (Abbaye de Fécamp)
La Dormition de la Sainte Vierge (Abbaye de Fécamp)

Christe, cum sit hinc exire,
da per Matrem me venire
ad palmam victoriae.

Quando corpus morietur,
fac ut animæ donetur
Paradisi gloria.

Ô Christ, quand sonnera l’heure ultime et fatale,
Que la Vierge, vers Vous, me guide loin du mal,
M’arrache au nombre des maudits !

Et quand ma pauvre chair cherra dans le cadavre,
Conduisez mon esprit vers les célestes havres,
Vers la gloire du Paradis !

Publicités
Tympan de la cathédrale d'Autun

Fac > judicii – Stabat Mater #8 – Stances #81


Tympan de la cathédrale d'Autun
Tympan de la cathédrale d’Autun

Fac me plagis vulnerari,
fac me cruce inebriari,
et cruore Filii.

Flammis ne urar succensus
per te Virgo, sim defensus
in die judicii.

Que ma trop tendre chair reçoive Ses blessures,
Que je sois enivré de Son sang saint et pur,
Qu’à mon tour, je porte la Croix.

Ne me laissez point choir, ô Mère, dans les flammes !
Soyez mon avocate et défendez mon âme
Au jour où jugera le Roy.

Jésus au Golgotha par Théophane le Crétois

Virgo > recolere – Stabat Mater #8 – Stances #80


Jésus au Golgotha - Simon de Cyrène aide Jésus à porter Sa croix - par Théophane le Crétois
Jésus au Golgotha par Théophane le Crétois

Virgo virginum præclara,
mihi iam non sis amara:
fac me tecum plangere.

Fac ut portem Christi mortem,
passionis fac consortem,
et plagas recolere.

Ô Mère bien aimée, ne me laissez pas choir :
Faites que de mes yeux, Vierge pleine de gloire,
Se répande un long chapelet.

Permettez que je porte, un peu, ce faix si lourd,
Et que, cette Passion, qu’Il souffrit par amour,
J’en reçoive aussi quelques plaies.

La Sainte Vierge et Saint Jean au pied de la Croix

Fac > desidero – Stabat Mater #6 – Stances #79


La Sainte Vierge et Saint Jean au pied de la Croix
La Sainte Vierge et Saint Jean au pied de la Croix

Fac me tecum pie flere,
Crucifixo condolere,
donec ego vixero.

Iuxta crucem tecum stare,
et me tibi sociare
in planctu desidero.

Faites que tout en moi, cœur, esprit et corps, pleure
Pour votre Fils Jésus excédé de douleurs,
Aussi longtemps que je vivrai.

Je veux, dès aujourd’hui vous prendre pour modèle,
Rester, tout comme vous, près de la Croix, fidèle
Au seul Sauveur vivant et vrai.

La Sainte Mère pleurant pour son Fils

Sancta > divide – Stabat Mater #6 – Stances #78


La Sainte Mère pleurant pour son Fils
La Sainte Mère pleurant pour son Fils

Sancta Mater, istud agas,
Crucifixi fige plagas
cordi meo valide.

Tui nati vulnerati,
tam dignati pro me pati,
pœnas mecum divide.

Oh, dans mon cœur plantez les clous et les épines
De Jésus crucifié, la Victime divine,
Mère qui pleuriez à genoux.

Accordez, je vous prie, de partager les peines
De Celui qui souffrit pour mes péchés, ô Reine,
Et Son trépas offrit pour nous.

Le Retable d'Issenheim (la Crucifixion)

Eia > complaceam – Stabat Mater #5


Le Retable d'Issenheim (la Crucifixion)
Le Retable d’Issenheim (la Crucifixion)

Eia Mater, fons amoris,
me sentire vim doloris
fac, ut tecum lugeam.

Fac ut ardeat cor meum
in amando Christum Deum,
ut sibi complaceam.

Fontaine de tendresse et d’amour débordante,
Oh, communiquez-moi vos souffrances mordantes,
Qu’aux vôtres, mes pleurs soient unis.

Faites qu’un incendie s’empare de mon cœur,
Un feu de pur amour pour notre seul Sauveur,
Que je Lui plaise, moi aussi.

Jésus crucifié

Pro > spiritum – Stabat Mater #4 – Stances #76


Jésus crucifié
Jésus crucifié

Pro peccatis suæ gentis
vidit Iesum in tormentis
et flagellis subditum.

Vidit suum dulcem natum
morientem desolatum,
dum emisit spiritum.

Voici Jésus chargé de l’effroyable somme
Des fautes, des péchés et des vices des hommes,
Et souffrant d’eux haine et mépris.

La pauvre mère voit le doux Enfant qu’elle aime
Mourir abandonné des disciples eux-mêmes,
Et remettre à Dieu Son esprit.

Un retable de la Crucifixion

Quis > Filio – Stabat Mater #3 – Stances #75


Un retable de la Crucifixion
Un retable de la Crucifixion

Quis est homo qui non fleret,
Matrem Christi si videret
in tanto supplicio?

Quis non posset contristari,
Christi Matrem contemplari
dolentem cum Filio?

Oh, qui pourrait vraiment garder tout sec son œil,
Et contempler Marie, terrassée par le deuil,
Et sous la souffrance étouffant ?

Tout être un peu sensible et frémit et sanglote
Pour la mère du Christ qui, horrifiée, grelotte
Face aux tourments de son enfant.

La Vierge au cœur transpercé

O quam > incliti – Stabat Mater #2 – Stances #74


La Vierge au cœur transpercé
La Vierge au cœur transpercé

O quam tristis et afflicta
fuit illa benedicta
Mater Unigeniti.

Quæ mœrebat et dolebat,
Pia Mater cum videbat
Nati pœnas incliti.

Voyez quelle affliction la cingle et la flagelle,
Celle qu’a tant bénie et tant aimée le Ciel,
L’humble mère du Fils de Dieu.

Un chagrin ténébreux tourmente, étreint et tord
La Vierge dont le Fils n’a jamais fait de tort
Mais agonise sous ses yeux.

Triptyque représentant Jésus crucifié entouré de Sa Mère et de saint Jean

Stabat > gladius – Stabat Mater #1 – Stances #73


Triptyque représentant Jésus crucifié entouré de Sa Mère et de saint Jean
Triptyque représentant Jésus crucifié entouré de Sa Mère et de saint Jean

En ce temps de Carême, je vous propose une adaptation du Stabat Mater qui s’achèvera vendredi en huit. Vous découvrirez chaque jour deux tercets. Le titre de l’article donnera le premier mot du premier tercet, et le dernier du deuxième tercet.

Stabat Mater dolorosa
Juxta crucem lacrimosa
dum pendebat Filius.

Cuius animam gementem,
contristatam et dolentem,
pertransivit gladius.

Voyez debout la Mère, étouffant de douleurs,
Versant près de la Croix une source de pleurs
Pour son Fils tout prêt d’expirer.

Et d’amour débordant pour son enfant, son Fils,
Son âme gémissante, et triste, est au supplice :
Un glaive ardent l’a déchirée.