Saint Jean Baptiste

Nativité de Saint Jean-Baptiste – Graduel (extrait) et Alléluia


Graduale. Ier. 1, 5 et 9.
[…]
V/. Misit Dóminus manum suam, et tétigit os meum, et dixit mihi.
Allelúia, allelúia. V/. Luc. 1, 76 Tu, puer, Prophéta Altíssimi vocáberis : præíbis ante Dóminum paráre vias eius. Allelúia.

Saint Jean Baptiste
Saint Jean Baptiste

J’étais dans le sein de ma mère
Lorsque le doigt mystérieux,
Le doigt puissant, le doigt de Dieu,
Le doigt qui gouverne la terre,
Ouvrit mes lèvres et mes dents.
Alors j’entendis au-dedans :
« Enfant, ô suprême prophète,
Ouvre la marche par ta voix
Au Seigneur qui vient après toi :
Qu’Il trouve toutes choses prêtes. »

Saint Louis de Gonzague - Goya

Épître – Saint Louis de Gonzague


Léctio libri Sapiéntiæ.
Eccli. 31, 8-11.
Beátus vir, qui invéntus est sine mácula, et qui post aurum non ábiit, nec sperávit in pecúnia et thesáuris. Quis est hic, et laudábimus eum ? fecit enim mirabília in vita sua. Qui probátus est in illo, et perféctus est, erit illi glória ætérna : qui potuit tránsgredi, et non est transgréssus : fácere mala, et non fecit : ídeo stabilíta sunt bona illíus in Dómino, et eleemósynis illíus enarrábit omnis ecclésia sanctórum.

Saint Louis de Gonzague - Goya
Saint Louis de Gonzague – Goya

Heureux l’homme qui monte aux Cieux
Et se présente devant Dieu
Avec un habit sans souillures ;
Heureux qui détourna les yeux
Des trésors qui sont si précieux
Pour corrompre les âmes pures.

Dites-nous qui a mérité
D’entrer dans la félicité
Dont votre cœur est plein, saints anges !
Si sur terre il a tout quitté,
C’est du Ciel qu’il a hérité,
Et nous lui ferons nos louanges !

Il put trahir la sainte loi,
Il put faire de l’or son roi
Et de son cœur un criminel ;
Mais il a conservé la foi,
Il a porté sa lourde croix
Et reçu la gloire éternelle.

La Pentecôte

Samedi des Quatre-Temps de Pentecôte – Postcommunion


Postcommunio.
Prǽbeant nobis, Dómine, divínum tua sancta fervórem : quo eórum páriter et actu delectémur et fructu. Per Dóminum.

La Pentecôte
La Pentecôte

Prosterne-toi mon cœur, jette ton front par terre
Et redis la grandeur des célestes mystères.
Rappelle-toi le jeûne avec les privations,
Rappelle-toi la mort et la résurrection,
Rappelle-toi Jésus qui monte avec Son corps
Et l’Esprit qui descend comme des langues d’or.
Ô mystère sacré qui prend fin aujourd’hui
Mais dont l’éternité goûte à jamais le fruit !
Accordez, ô Seigneur, à nos âmes boiteuses
De garder en présent ces heures bienheureuses.

Martyre des saints Prime et Félicien

Saints Prime et Félicien – Graduel


Graduale. Ps. 88, 6 et 2.
Confitebúntur cæli mirabília tua, Dómine : etenim veritátem tuam in ecclésia sanctórum.
V/. Misericórdias tuas, Dómine, in ætérnum cantábo : in generatióne et progénie.

Martyre des saints Prime et Félicien
Martyre des saints Prime et Félicien

La terre pécheresse a détourné sa face
Et son cœur du Seigneur et de Sa sainte grâce
Et ne dit même plus le nom, le nom sacré
Qui l’a créée.

Mais les Cieux chanteront sans cesse les merveilles
À l’oreille des saints du Seigneur sans pareil,
Et nous, mes fils et moi, nous risibles cirons,
Les chanterons.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer

Mercredi des Quatre-Temps de Pentecôte – Communion


Ant. ad Communionem. Ioann. 14, 27.
Pacem relínquo vobis, allelúia : pacem meam do vobis, allelúia, allelúia.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The PhotographerJe pars, et vous laisse Ma paix :
Non la paix dont on jouit sur terre,
Car vous serez à tous suspects,
Et comme ils Me persécutèrent
Et Me mirent sur une croix,
Ainsi vous tourmenteront-ils.
Que votre cœur sans crainte croie,
Qu’il soit fécond, qu’il soit fertile,
Et c’est Moi qui lui donnerai
La paix même qui vient du Ciel,
Et qui soufflera : « Tu es près
D’entrer dans la gloire éternelle. »

Le Saint-Esprit souffle où Il veut - CC Penitentsblancs

Lundi de la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 80, 17.
Cibávit eos ex ádipe fruménti, allelúia : et de petra, melle saturávit eos, allelúia, allelúia.
Ps. ibid., 2.
Exsultáte Deo, adiutóri nostro : iubiláte Deo Iacob.
V/.Glória Patri.

Le Saint-Esprit souffle où Il veut - CC Penitentsblancs
Le Saint-Esprit souffle où Il veut – CC Penitentsblancs

Il n’a pas nourri Ses fils de pain sec et d’eau saumâtre
Mais de la fleur du froment,
Et du miel sans cire et pur qui coule d’un bloc d’albâtre
Et plairait au plus gourmand.

Fais entendre au monde entier, hurle, rends-le presque sourd
Devant l’éclat de ta joie !
Chante le Dieu de Jacob, ton Seigneur et ton secours,
Ton protecteur et ton Roy !

La Pentecôte - Hans Multscher

Vigile de la Pentecôte – Postcommunion


Postcommunio.
Sancti Spíritus, Dómine, corda nostra mundet infúsio : et sui roris íntima aspersióne fecúndet. Per Dóminum.

La Pentecôte - Hans MultscherQue l’Esprit du Seigneur
Pénètre dans nos cœurs
Et les rende innocents.

Extirpez nos souillures
De nos recoins obscurs,
Et lavez tout ce sang.

De Votre intelligence,
Esprit-Saint, plus qu’immense,
Daignez-nous arroser.

Et fécondez les hommes,
Humbles fleurs que nous sommes,
De Votre alme rosée.

Saint Marcellin - CC Agridecumantes

Saints Marcellin, Pierre et Erasme – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ioann. 15, 16. Ego vos elégi de mundo, ut eátis et fructum afferátis : et fructus vester maneat. Allelúia.

Saint Marcellin - CC Agridecumantes
Saint Marcellin – CC Agridecumantes

La main qui fit la poudre et l’onde
Vous désigna parmi le monde
Ô nobles saints !

Quittez sans tarder vos demeures,
Suivez pleins de zèle et d’ardeur
Ses hauts desseins.

Dans le verger de l’univers
Étendez vos grands bras couverts
De nombreux fruits.

Ils tomberont un jour au sol
Et l’oiseau prendra son envol
Sur leur appui.

Vierge à l'Enfant - Basilique Sainte-Sophie de Constantinople - CC Guillaume Piolle

La Bienheureuse Vierge Marie Reine – Communion


Ant. ad Communionem.
Regina mundi digníssima, María, Virgo perpétua, intercéde pro nostra pace et salúte, quæ genuísti Christum Dóminum, Salvatórem ómnium. (T.P. Allelúia.)

Vierge à l'Enfant - Basilique Sainte-Sophie de Constantinople - CC Guillaume Piolle
Vierge à l’Enfant – Basilique Sainte-Sophie de Constantinople – CC Guillaume Piolle

Reine de l’univers seule digne de l’être,
Ô mère immaculée du Seigneur Jésus-Christ,
Ô mère bien-aimée du Sauveur, notre Maître,
Entendez ma prière, écoutez notre cri !

Suppliez votre Fils d’accorder à sa mère
Ce qu’elle Lui demande avec de tendres yeux :
La paix dans notre cœur sur ces rives amères,
Et sur l’autre rivage, un coin tout près de Dieu.

Le roi Athelstan présente La Vie de saint Cuthbert à saint Bède le vénérable.

Saint Bède le Vénérable – Secrète


Secreta C2
Sancti Bedæ Confessóris tui atque Doctóris nobis, Dómine, pia non desit orátio : quæ et múnera nostra concíliet ; et tuam nobis indulgéntiam semper obtíneat. Per Dóminum.

Le roi Athelstan présente La Vie de saint Cuthbert à saint Bède le vénérable.
Le roi Athelstan présente La Vie de saint Cuthbert à saint Bède le vénérable.

Ô ma pauvre prière, avec ton corps de vieille,
Tes bras pleins de faiblesse et tes genoux tremblants,
Ta chair presque liquide et tes pas chancelants,
Comment peux-tu penser que tes plaintes réveillent
Le puissant Seigneur sans pareil ?

Va donc parler au saint que l’Église aujourd’hui
Fête et penchant le front, sollicite son aide.
Dis-lui de ta voix faible : « Ô noble et puissant Bède,
Pour mon maître accordez votre puissant appui :
Prenez ma place auprès de Lui. »

Dieu en majesté entouré des Tétramorphes

Cinquième dimanche après Pâques – Collecte


Oratio.
Deus, a quo bona cuncta procédunt, largíre supplícibus tuis : ut cogitémus, te inspiránte, quæ recta sunt ; et, te gubernánte, eadem faciámus. Per Dóminum.

Dieu en majesté entouré des Tétramorphes
Dieu en majesté entouré des Tétramorphes

D’où me vient le bien suprême
Et d’où vient l’infime bien ?
Il vient de Celui qui m’aime,
C’est du Seigneur qu’il me vient.

Est-ce une idole de pierre,
Qui, morte, n’exauce rien ?
Non ! Il entend les prières
Et les demandes des siens.

Ô Dieu, Saint-Esprit, Fils, Père,
Donnez-nous l’inspiration
De tout ce qui peut Vous plaire
Afin que nous le fassions.

Saint Bernardin de Sienne tenant le monogramme du Christ

Saint Bernardin de Sienne – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Iac. 1, 12. Beátus vir, qui suffert tentatiónem : quóniam, cum probátus fúerit, accípiet corónam vitæ. Allelúia.

Saint Bernardin de Sienne tenant le monogramme du Christ
Saint Bernardin de Sienne tenant le monogramme du Christ

Heureux l’homme au cœur pur que le diable a tenté
Et le saint que l’enfer sans cesse a violenté !
Car le tourment prend fin et le Ciel l’environne,
Et Dieu met sur son front l’éternelle couronne.

Sainte Praxède, la Sainte Vierge et Sainte Pudentienne

Sainte Pudentienne – Collecte


Oratio C
Exáudi nos, Deus, salutáris noster : ut, sicut de beátæ Pudentiánæ Vírginis tuæ festivitáte gaudémus ; ita piæ devotiónis erudiámur afféctu. Per Dóminum nostrum.

Sainte Pudentienne
Sainte Pudentienne

Exaucez-nous, ô Saint Sauveur,
Car Vos fidèles à cette heure
Sont remplis de félicité.

Que Votre sainte Pudentienne,
Vierge admirable, nous apprenne
Le vrai sens de la charité.

Martyre de saint Venant - Scarsellino

Saint Venant – Postcommunion


Postcommunio
Súmpsimus, Dómine, ætérnæ vitæ sacraménta, te humiliter deprecántes : ut, beáto Venántio Mártyre tuo pro nobis deprecánte, véniam nobis concílient et grátiam. Per Dóminum.

Martyre de saint Venant - Scarsellino
Martyre de saint Venant – Scarsellino

Semblables à des oisillons
Dont les ailes froissées sont lourdes
Et la démarche lente et gourde,
Humbles, nous nous agenouillons
Pour recevoir, la bouche ouverte,
Le plus sacré des aliments,
La Victime du sacrement
Qui pour nous sauver S’est offerte.
Nous Vous attendons à genoux,
Et Vous prions, Pain éternel,
Blanc comme lait, doux comme miel,
De bien vouloir descendre en nous.
Le prêtre béni vient. Derrière
Marche le saint martyr Venant
Qui souffrit et qui maintenant
Parle pour nous auprès du Père.
Ô saint glorieux et couronné,
Vos fidèles remplis d’audace
Viennent vous demander la grâce
Que Dieu daigne leur pardonner.