Dieu le Père - Cima da Conegliano

Quatrième dimanche après Pâques – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 65, 1-2 et 16.
Iubiláte Deo, univérsa terra, psalmum dícite nómini eius : veníte et audíte, et narrábo vobis, omnes qui timétis Deum, quanta fecit Dóminus ánimæ meæ, allelúia.

Dieu le Père - Cima da Conegliano
Dieu le Père – Cima da Conegliano

Ô terre, lève-toi,
Que ta joie monte au ciel !
En l’honneur de ton Roy
Chante une hymne nouvelle.

Ô vous qui craignez Dieu,
Il faut que je vous dise
Combien mon cœur joyeux
Eut de faveurs exquises.

 

Le Christ en croix

Vendredi Saint – 1er Répons


Responsorium Habacuc 3.
Dómine, audívi audítum tuum, et tímui : considerávi ópera tua, et expávi.
V/. In médio duórum animálium innotescéris : dum appropinquáverint anni, sognoscéris : dum advénerit tempus, osténdens.
V/. In eo, dum conturbáta fúerit ánima mea : in ira, misericórdiæ memor eris.
V/. Deus a Líbano véniet, et Sanctus de monte umbróso et condénso.
V/. Opéruit cælos maiéstas eius : et laudis eius plena est terra.

Le Christ en croix
Le Christ en croix

Oh, que j’eus peur quand tonna Votre voix !
Je vis Votre œuvre et je frémis d’effroi.

Vous paraîtrez au milieu de deux bêtes
Aux temps fixés et dans l’heure parfaite.

Mon âme tremble et cependant mon Dieu
Dans le courroux est miséricordieux.

Il descendra des monts frais et pleins d’ombre
Où les bosquets se répandent sans nombre.

Ô Cieux, ô terre, en Vous Sa majesté
Et Son saint nom seront manifestés.

 

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont

Mercredi Saint – Collecte 1


Oratio.
Præsta, quǽsumus, omnípotens Deus : ut, qui nostris excéssibus incessánter afflígimur, per unigéniti Fílii tui passiónem liberémur : Qui tecum vivit.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont
Christ Pantocrator – Dôme du Saint-Sépulcre – CC bachmont

Seigneur, voyez cette affliction
Qui prend nos cœurs après nos crimes ;
Que Votre Fils en Sa passion
Daigne nous reprendre à l’abîme.

 

Dimanche de la Passion – Graduel


Graduale. Ps. 142, 9 et 10.
Eripe me, Dómine, de inimícis meis : doce me fácere voluntátem tuam.
V/. Ps. 17, 48-49.Liberátor meus, Dómine, de géntibus iracúndis : ab insurgéntibus in me exaltábis me : a viro iníquo erípies me.

Jésus en prison - Copyright Notice - Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved
Jésus en prison – Copyright Notice – Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved

Arrachez-moi, Seigneur, à la griffe infernale,
Ô Maître, enseignez-moi la fuite face au mal.
Qui peut me libérer de ce peuple furieux
Qui voudrait me ravir, sinon Vous, ô mon Dieu ?
Vous m’ôterez des mains de l’homme qui se perd
Et Vous m’élèverez au-dessus de la terre.

 

Les croisés de Frédéric II à l'entrée de Jérusalem

Quatrième dimanche de Carême – Introït


Ant. ad Introitum. Is. 66, 10 et 11.
Lætáre, Ierúsalem : et convéntum fácite, omnes qui dilígitis eam : gaudéte cum lætítia, qui in tristítia fuístis : ut exsultétis, et satiémini ab ubéribus consolatiónis vestræ.
Ps. 121, 1.
Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus.
V/.Glória Patri.

Les croisés de Frédéric II à l'entrée de Jérusalem
Les croisés de Frédéric II à l’entrée de Jérusalem

Réjouis-toi, Jérusalem,
Et toi, son peuple qui l’aime,
Rassemble-toi dans son sein.

Ô cœur brisé de tristesse,
Éclate en cris d’allégresse
Sur la montagne des saints.

Où tariras-tu tes pleurs ?
Où tes yeux seront en fleur ?
Dans l’enceinte de Sion !

Bois le vin à sa mamelle,
Le nectar et l’hydromel,
Le lait de consolation.

Mon cœur s’est rempli d’une joie extrême
Quand des chants sacrés, doux et mélodieux
M’ont dit : « La voici, la maison de Dieu ;
Entrons sans tarder pour Le voir Lui-même. »

 

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle

Premier dimanche de Carême – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 90, 15 et 16.
Invocábit me, et ego exáudiam eum : erípiam eum, et glorificábo eum : longitúdine diérum adimplébo eum.
Ps. ibid., 1.
Qui hábitat in adiutório Altíssimi, in protectióne Dei cæli commorábitur.
V/.Glória Patri.

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle
La Main de Dieu – Fresque du douzième siècle

Au milieu du combat, Mon Nom se fait entendre :
C’est sa voix qui M’appelle ; et Moi, je vais descendre,
Je vais le délivrer de son vieil ennemi,
L’écraser à ses pieds, le lui rendre soumis ;
Je le couronnerai d’une gloire éternelle gloire
Et ferai de sa vie un jour privé de soir.

Non, il ne sera pas déçu
L’homme qui se confie et croit
En Celui qui règne au dessus
Des plus puissants de tous les rois.

 

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle

Introït – Septuagésime


Ant. ad Introitum. Ps. 17, 5, 6 et 7.
Circumdedérunt me gémitus mortis, dolóres inférni circumdedérunt me : et in tribulatióne mea invocávi Dóminum, et exaudívit de templo sancto suo vocem meam.
Ps. ibd., 2-3.
Díligam te, Dómine, fortitúdo mea : Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus.
V/.Glória Patri.

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle
La Main de Dieu – Fresque du douzième siècle

La mort, telle un loup, rôde et gémit près de moi,
Telle un loup qui de faim fait entendre sa voix.
Les douleurs de l’enfer comme un dragon m’entourent,
Un dragon qui vomit six flammes de six fours.
À droite ? nul espoir ; à gauche ? c’est la nuit.
Mon œil se lève et voit une étoile qui luit :
« Ne me laissez pas choir, ô Seigneur, dans la fosse ! »
Et du Temple des Cieux la main de Dieu m’exauce.

Dans cette nuit,
Tout mon amour
Ira toujours
À mon appui,
Mon protecteur
Et mon sauveur.

 

Mathias Stom - Les Mages

Épiphanie – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/.Matth. 2, 2. Vídimus stellam eius in Oriénte, et vénimus cum munéribus adoráre Dóminum. Allelúia.

Mathias Stom - Les Mages
Mathias Stom – Les Mages

Nous avons élevé les yeux
Et vu l’étoile dans les cieux.
Aussitôt, quittant nos demeures,
Emmenés par l’astre luisant,
Nous venons porter nos présents
Et nos vies à Notre Seigneur.

 

Isaïe

Quatrième dimanche de l’Avent – Introït (1) – Terza rima


Ant. ad Introitum. Is. 45, 8.
Roráte, cæli, désuper, et nubes pluant iustum : aperiátur terra, et gérminet Salvatórem.

Isaïe
Isaïe

Douce rosée des cieux, répandez-vous au sol ;
Humectez tout brin d’herbe, humectez tout hallier,
Qui, desséché de soif, se tord et se désole.

Nous attendons, ô pluies, ô pluies, que vous tombiez !
Arrosez la poussière, ô nues, de mille pleurs :
Nous voulons voir le monde à nouveau verdoyer.

Que la terre se fende et s’ouvre avec bonheur,
Qu’enfin les frondaisons de l’arbre nourricier
Croissent jusques au ciel – que germe le Sauveur !

 

L'Agneau de Dieu

Troisième dimanche de l’Avent – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Excita, Dómine, potentiam tuam, et veni, ut salvos fácias nos. Allelúia.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Ô Tout-Puissant, faites-nous voir
Votre force et Votre pouvoir ;
Venez, venez, ne tardez plus,
Descendez avec le salut !

 

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer

Vingt-deuxième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/.Ps. 113, 11.
Qui timent Dóminum sperent in eo : adiútor et protéctor eórum est. Allelúia.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer
Sacré-Cœur de Jésus – CC The Photographer

Qui craint le Seigneur,
Qu’il espère en Lui !
Ô toi qui le suis,
C’est ton Protecteur.

 

Les Israélites quittent l'Égypte (CC Philip De Vere)

Vingt-et-unième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 113, 1.
In éxitu Israël de Ægýpto, domus Iacob de pópulo bárbaro. Allelúia.

Les Israélites quittent l'Égypte (CC Philip De Vere)
Les Israélites quittent l’Égypte (CC Philip De Vere)

Israël arracha les siens
À l’ombre du peuple égyptien,
Et chanta, rempli d’allégresse.
D’un peuple barbare et païen
Jacob a rompu tous ses liens :
Désormais plus rien ne l’oppresse.

 

Thuriféraire - Julius Scholtz

Dix-neuvième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 104, 1.
Confitémini Dómino, et invocáte nomen eius : annuntiáte inter gentes ópera eius. Allelúia.

Thuriféraire - Julius Scholtz
Thuriféraire – Julius Scholtz

Ô mes amis, venez, confessons le Seigneur,
Invoquons Son saint nom,
Et devant les gentils assemblés entonnons
Une hymne en Son honneur.

 

Rose céleste - Gustave Doré

Dix-huitième dimanche après la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Eccli. 36, 18.
Da pacem, Dómine, sustinéntibus te, ut prophétæ tui fidéles inveniántur : exáudi preces servi tui et plebis tuæ Israël.
Ps. 121, 1.
Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus.
V/.Glória Patri.

Rose céleste - Gustave Doré
Rose céleste – Gustave Doré

L’enfer a grésillé : « Sais-tu pourquoi je ris ?
Je te vois à genoux et je t’entends qui pries !
Mais sache qu’il est vain que tu baisses la tête.
Tu mets tout ton espoir dans les voix des prophètes,
Mais nul secours ne vient, nul ! car ils ont menti
Et vous voici livrés à mon seul appétit. »

Donnez la paix, Seigneur, à ceux qui Vous espèrent.
Écoutez Israël qui voit en Vous son Père.
Faut-il entendre encor : « Votre Dieu vous trompait » ?
Ô Vous, bras invincible, accordez-nous la paix !

Or, voici soudain qu’on proclame,
Voici qu’on répète en tous lieux :
« Venez dans les palais de Dieu ! »
Alors la joie remplit mon âme.