La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle

Introït – Septuagésime


Ant. ad Introitum. Ps. 17, 5, 6 et 7.
Circumdedérunt me gémitus mortis, dolóres inférni circumdedérunt me : et in tribulatióne mea invocávi Dóminum, et exaudívit de templo sancto suo vocem meam.
Ps. ibd., 2-3.
Díligam te, Dómine, fortitúdo mea : Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus.
V/.Glória Patri.

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle
La Main de Dieu – Fresque du douzième siècle

La mort, telle un loup, rôde et gémit près de moi,
Telle un loup qui de faim fait entendre sa voix.
Les douleurs de l’enfer comme un dragon m’entourent,
Un dragon qui vomit six flammes de six fours.
À droite ? nul espoir ; à gauche ? c’est la nuit.
Mon œil se lève et voit une étoile qui luit :
« Ne me laissez pas choir, ô Seigneur, dans la fosse ! »
Et du Temple des Cieux la main de Dieu m’exauce.

Dans cette nuit,
Tout mon amour
Ira toujours
À mon appui,
Mon protecteur
Et mon sauveur.

 

Mathias Stom - Les Mages

Épiphanie – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/.Matth. 2, 2. Vídimus stellam eius in Oriénte, et vénimus cum munéribus adoráre Dóminum. Allelúia.

Mathias Stom - Les Mages
Mathias Stom – Les Mages

Nous avons élevé les yeux
Et vu l’étoile dans les cieux.
Aussitôt, quittant nos demeures,
Emmenés par l’astre luisant,
Nous venons porter nos présents
Et nos vies à Notre Seigneur.

 

Isaïe

Quatrième dimanche de l’Avent – Introït (1) – Terza rima


Ant. ad Introitum. Is. 45, 8.
Roráte, cæli, désuper, et nubes pluant iustum : aperiátur terra, et gérminet Salvatórem.

Isaïe
Isaïe

Douce rosée des cieux, répandez-vous au sol ;
Humectez tout brin d’herbe, humectez tout hallier,
Qui, desséché de soif, se tord et se désole.

Nous attendons, ô pluies, ô pluies, que vous tombiez !
Arrosez la poussière, ô nues, de mille pleurs :
Nous voulons voir le monde à nouveau verdoyer.

Que la terre se fende et s’ouvre avec bonheur,
Qu’enfin les frondaisons de l’arbre nourricier
Croissent jusques au ciel – que germe le Sauveur !

 

L'Agneau de Dieu

Troisième dimanche de l’Avent – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Excita, Dómine, potentiam tuam, et veni, ut salvos fácias nos. Allelúia.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Ô Tout-Puissant, faites-nous voir
Votre force et Votre pouvoir ;
Venez, venez, ne tardez plus,
Descendez avec le salut !

 

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer

Vingt-deuxième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/.Ps. 113, 11.
Qui timent Dóminum sperent in eo : adiútor et protéctor eórum est. Allelúia.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer
Sacré-Cœur de Jésus – CC The Photographer

Qui craint le Seigneur,
Qu’il espère en Lui !
Ô toi qui le suis,
C’est ton Protecteur.

 

Les Israélites quittent l'Égypte (CC Philip De Vere)

Vingt-et-unième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 113, 1.
In éxitu Israël de Ægýpto, domus Iacob de pópulo bárbaro. Allelúia.

Les Israélites quittent l'Égypte (CC Philip De Vere)
Les Israélites quittent l’Égypte (CC Philip De Vere)

Israël arracha les siens
À l’ombre du peuple égyptien,
Et chanta, rempli d’allégresse.
D’un peuple barbare et païen
Jacob a rompu tous ses liens :
Désormais plus rien ne l’oppresse.

 

Thuriféraire - Julius Scholtz

Dix-neuvième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 104, 1.
Confitémini Dómino, et invocáte nomen eius : annuntiáte inter gentes ópera eius. Allelúia.

Thuriféraire - Julius Scholtz
Thuriféraire – Julius Scholtz

Ô mes amis, venez, confessons le Seigneur,
Invoquons Son saint nom,
Et devant les gentils assemblés entonnons
Une hymne en Son honneur.

 

Rose céleste - Gustave Doré

Dix-huitième dimanche après la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Eccli. 36, 18.
Da pacem, Dómine, sustinéntibus te, ut prophétæ tui fidéles inveniántur : exáudi preces servi tui et plebis tuæ Israël.
Ps. 121, 1.
Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus.
V/.Glória Patri.

Rose céleste - Gustave Doré
Rose céleste – Gustave Doré

L’enfer a grésillé : « Sais-tu pourquoi je ris ?
Je te vois à genoux et je t’entends qui pries !
Mais sache qu’il est vain que tu baisses la tête.
Tu mets tout ton espoir dans les voix des prophètes,
Mais nul secours ne vient, nul ! car ils ont menti
Et vous voici livrés à mon seul appétit. »

Donnez la paix, Seigneur, à ceux qui Vous espèrent.
Écoutez Israël qui voit en Vous son Père.
Faut-il entendre encor : « Votre Dieu vous trompait » ?
Ô Vous, bras invincible, accordez-nous la paix !

Or, voici soudain qu’on proclame,
Voici qu’on répète en tous lieux :
« Venez dans les palais de Dieu ! »
Alors la joie remplit mon âme.

 

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni

Dix-septième dimanche – Graduel


Graduale. Ps. 32, 12 et 6.
Beáta gens, cuius est Dóminus Deus eórum : pópulus, quem elégit Dóminus in hereditátem sibi.
V/. Verbo Dómini cæli firmáti sunt : et spíritu oris eius omnis virtus eórum.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni
Saint Joseph et l’Enfant Jésus – Guido Reni

Heureux est le pays dont le Seigneur est Dieu,
Le peuple dont les fils demeurent sous Ses yeux !
D’un geste de Sa bouche, Il a bâti les Cieux :
Ah, qui d’autre que Lui nous protégerait mieux ?

 

Christ en majesté - CC Aristeas

Seizième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 97, 1.
Cantáte Dómino cánticum novum : quia mirabília fecit Dóminus. Allelúia.

Christ en majesté - CC Aristeas
Christ en majesté – CC Aristeas

Chantons un cantique nouveau,
Entonnons une hymne nouvelle :
Le Seigneur n’a point de rivaux :
Lui seul est fort et bon, Lui seul est éternel.

 

La Dernière Cène - Juan de Juanes

Quinzième dimanche après la Pentecôte – Communion


Ant. ad Communionem. Ioann. 6, 52.
Panis, quem ego dédero, caro mea est pro sǽculi vita.

La Dernière Cène - Juan de Juanes
La Dernière Cène – Juan de Juanes

Le pain que Je vous donne est Mon Sang et Ma Chair :
Sans ce pain, sans ce pain, point de vie sur la terre.

 

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer

Quatorzième dimanche après la Pentecôte – Communion


Ant. ad Communionem. Matth. 6, 33.
Primum quǽrite regnum Dei, et ómnia adiiciéntur vobis, dicit Dóminus.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer
Sacré-Cœur de Jésus – CC The Photographer

Vous tous qui recherchez d’abord
Le diadème, le vin ou l’or,
Vous perdrez tout à votre mort.

Cherchez d’abord à plaire au Roy ;
Ayez l’espérance et la foi :
Vous aurez le reste en surcroît.

 

La Dernière Cène - Juan de Juanes

Treizième dimanche après la Pentecôte – Communion


Ant. ad Communionem. Sap. 16, 20.
Panem de cælo dedísti nobis, Dómine, habéntem omne delectaméntum et omnem sapórem suavitátis.

La Dernière Scène - Juan de Juanes
La Dernière Cène – Juan de Juanes

Vous nous avez donné le Pain du Ciel,
Plus blanc que le lait, plus doux que le miel.

 

Dieu le Père - Cima da Conegliano

Douzième dimanche après la Pentecôte – Graduel


Graduale. Ps. 33, 2-3.
Benedícam Dóminum in omni témpore : semper laus eius in ore meo.
V/. In Dómino laudábitur ánima mea : áudiant mansuéti, et læténtur.

Dieu le Père - Cima da Conegliano
Dieu le Père – Cima da Conegliano

Quand bénir le Seigneur ? Quand louer Son saint nom ?
À l’aube ; au crépuscule ; à l’angélus qui sonne ;
À la guerre ; à la paix ; quand le ciel brille ou tonne ;
Lors des festivités et lorsque nous peinons :
Que ta bouche et ton cœur n’œuvrent que pour Sa gloire,
De l’aurore qui croît jusqu’au déclin du soir.

Comment être couvert d’honneur
Et de succès à tout jamais ?
Tout prendra fin ici bas, mais
Demeure à jamais le Seigneur :
C’est donc à Lui que je me voue ;
Saints, entendez, réjouissez-vous !