Saint Ambroise et l'empereur - Van Dyck

Saint Ambroise – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 88, 36 et 37-38.
Semel iurávi in sancto meo : Semen eius in ætérnum manébit : et sedes eius sicut sol in conspéctu meo, et sicut luna perfécta in ætérnum, et testis in cælo fidélis.

Saint Ambroise et l'empereur - Van Dyck
Saint Ambroise et l’empereur – Van Dyck

Si l’homme qui vit sur le sol
Est fourbe, menteur et sournois,
Qui peut douter de la parole
De Celui qui est un et trois ?

« J’ai juré dès les temps antiques,
J’ai prêté serment sur Mon saint,
Sur le nom de Mon Fils unique,
Celui qui repose en Mon sein.

J’ai dit : Il trônera au Ciel,
Celui que chériront Tes yeux ;
Il sera un astre éternel
Qui brillera du haut des Cieux.

Et quant aux hommes de sa race
Qui garderont fidélité,
Je les enrichirai de grâces
Dans le temps et l’éternité. »

Publicités