Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer

Mercredi des Quatre-Temps de Pentecôte – Communion


Ant. ad Communionem. Ioann. 14, 27.
Pacem relínquo vobis, allelúia : pacem meam do vobis, allelúia, allelúia.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The PhotographerJe pars, et vous laisse Ma paix :
Non la paix dont on jouit sur terre,
Car vous serez à tous suspects,
Et comme ils Me persécutèrent
Et Me mirent sur une croix,
Ainsi vous tourmenteront-ils.
Que votre cœur sans crainte croie,
Qu’il soit fécond, qu’il soit fertile,
Et c’est Moi qui lui donnerai
La paix même qui vient du Ciel,
Et qui soufflera : « Tu es près
D’entrer dans la gloire éternelle. »

Vierge à l'Enfant - Basilique Sainte-Sophie de Constantinople - CC Guillaume Piolle

La Bienheureuse Vierge Marie Reine – Communion


Ant. ad Communionem.
Regina mundi digníssima, María, Virgo perpétua, intercéde pro nostra pace et salúte, quæ genuísti Christum Dóminum, Salvatórem ómnium. (T.P. Allelúia.)

Vierge à l'Enfant - Basilique Sainte-Sophie de Constantinople - CC Guillaume Piolle
Vierge à l’Enfant – Basilique Sainte-Sophie de Constantinople – CC Guillaume Piolle

Reine de l’univers seule digne de l’être,
Ô mère immaculée du Seigneur Jésus-Christ,
Ô mère bien-aimée du Sauveur, notre Maître,
Entendez ma prière, écoutez notre cri !

Suppliez votre Fils d’accorder à sa mère
Ce qu’elle Lui demande avec de tendres yeux :
La paix dans notre cœur sur ces rives amères,
Et sur l’autre rivage, un coin tout près de Dieu.

Saint Dominique recevant le rosaire de la Vierge Marie - Franz Mayer & Co. - CC Andreas F. Borchert

De la Sainte Vierge le Samedi – Communion


Ant. ad Communionem.
Beáta viscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium. Allelúia.

Saint Dominique recevant le rosaire de la Vierge Marie - Franz Mayer & Co. - CC Andreas F. Borchert
Saint Dominique recevant le rosaire de la Vierge Marie – Franz Mayer & Co. – CC Andreas F. Borchert

Ô Vierge immaculée, mais comme nous de chair,
Quel privilège immense a reçu votre sein
Lorsqu’il porta le Fils du Dieu parfait et saint,
Lorsqu’il porta neuf mois l’éternel Fils du Père !

L'Agneau de Dieu

Lundi Saint – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 34, 26.
Erubéscant et revereántur simul, qui gratulántur malis meis : induántur pudóre et reveréntia, qui malígna loquúntur advérsus me.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Ô vous tous qui riez de mes maux innombrables,
Vous tous qui vous moquez lorsque je souffre tant,
Vous qui vous réjouissez d’un cœur impitoyable,
Qui me couvrez de coups sans cesser un instant,
Me blessez dans ma chair, dans mon cœur, dans mon âme,
Et voulez violemment me voir anéanti,
Que le Dieu tout-puissant renverse dans les flammes
Vos cœurs durs et cruels, mauvais et pervertis.

Rose céleste - Gustave Doré

Sexagésime – Communion (extrait)


Ant. ad Communionem. Ps. 42, 4.
Introíbo ad altáre Dei, ad Deum, qui lætíficat iuventútem meam.

Rose céleste - Gustave Doré
Rose céleste – Gustave Doré

D’où vient mon bonheur
Sinon du Seigneur ?
Quelle joie j’aurai
Quand je serai prêt,
L’âme monde et pure
De toute souillure
À n’être plus vieux
Pour toujours aux Cieux !
Alors, ma jeunesse,
Chante l’allégresse
Qui va t’habiter
Pour l’éternité.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont

Cinquième Dimanche après l’Épiphanie – Communion


Ant. ad Communionem. Luc. 4, 22.
Mirabántur omnes de his, quæ procedébant de ore Dei.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont
Christ Pantocrator – Dôme du Saint-Sépulcre – CC bachmont

Toi qui lis tant les hommes,
Et les écoutes tant,
Tu n’ignores pas comme
Ils se trompent souvent.

La bouche de l’homme erre :
Le plus sage de nous
Souvent devrait se taire
Et se mettre à genoux.

Car notre bouche est d’ombre,
Elle éclaire bien peu,
Si petit est le nombre
De tout ce qu’elle peut.

La bouche de lumière
Est la bouche de Dieu ;
Homme, écoute ton Père,
Écoute de ton mieux.

Saint Ambroise et l'empereur - Van Dyck

Saint Ambroise – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 88, 36 et 37-38.
Semel iurávi in sancto meo : Semen eius in ætérnum manébit : et sedes eius sicut sol in conspéctu meo, et sicut luna perfécta in ætérnum, et testis in cælo fidélis.

Saint Ambroise et l'empereur - Van Dyck
Saint Ambroise et l’empereur – Van Dyck

Si l’homme qui vit sur le sol
Est fourbe, menteur et sournois,
Qui peut douter de la parole
De Celui qui est un et trois ?

« J’ai juré dès les temps antiques,
J’ai prêté serment sur Mon saint,
Sur le nom de Mon Fils unique,
Celui qui repose en Mon sein.

J’ai dit : Il trônera au Ciel,
Celui que chériront Tes yeux ;
Il sera un astre éternel
Qui brillera du haut des Cieux.

Et quant aux hommes de sa race
Qui garderont fidélité,
Je les enrichirai de grâces
Dans le temps et l’éternité. »

L'arbre de Jessé

Premier dimanche de l’Avent – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 84, 13.
Dóminus dabit benignitátem : et terra nostra dabit fructum suum.

L'arbre de Jessé
L’arbre de Jessé

La bonté du Seigneur est descendue sur terre
Comme rosée dans le désert,
Et ce grand champ stérile, au sortir de la nuit,
Sans tarder portera son fruit,
Et le sol desséché par le jus de la pomme
Fera germer le Fils de l’homme.

La Vierge l'Enfant entourée des Saints Innocents - Pierre-Paul Rubens

De la Sainte Vierge le samedi – Communion (après la Trinité)


Ant. ad Communionem.
Beáta viscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium.

La Vierge l'Enfant entourée des Saints Innocents - Pierre-Paul Rubens
La Vierge l’Enfant entourée des Saints Innocents – Pierre-Paul Rubens

Si notre chair est putréfiée
Depuis que l’homme s’est confié
Aux abominables écailles
Du serpent pour jamais proscrit,
Bienheureuses sont vos entrailles
Immaculée Vierge Marie !

Du venin de notre nature,
Le Seigneur les a gardées pures ;
Son triple et lumineux faisceau
Descendit dans votre matrice,
Et fit de vous l’alme vaisseau
De nul autre que de Son Fils.

Le martyre de saint Chrysanthe et de sainte Darie

Saint Chrysanthe et sainte Darie – Communion (Sonnet)


Ant. ad Communionem. Sap. 3, 4, 5 et 6.
Et si coram homínibus torménta passi sunt, Deus tentávit eos : tamquam aurum in fornáce probávit eos, et quasi holocáusta accépit eos.

Le martyre de saint Chrysanthe et de sainte Darie
Le martyre de saint Chrysanthe et de sainte Darie

Ils ont souffert
Mille tourments :
Le feu, le fer,
Terriblement !

À Dieu le Père
Dans ces moments
Ils ont su plaire
Splendidement.

Dans cette mort,
Ils miment l’or
Qu’on purifie ;

Et leur modèle
Est l’humble agnel
Qu’on sacrifie.

Notre-Dame remettant le rosaire à saint Dominique - Lourdes

Notre-Dame du Rosaire – Communion (Ballade)


Ant. ad Communionem. Eccli. 39, 19.
Floréte, flores, quasi lílium, et date odórem, et frondéte in grátiam, collaudáte cánticum, et benedícite Dóminum in opéribus suis.

Notre-Dame remettant le rosaire à saint Dominique - Lourdes
Notre-Dame remettant le rosaire à saint Dominique – Lourdes

Ah, que la terre s’embellisse !
Fleurissez toute, fleurs des champs,
Fleurs du levant, fleurs du couchant,
Imitez le plus beau des lys !

Ouvrez-vous, ouvrez vos calices,
Et que vos parfums attachants
Aillent en tous lieux s’épanchant :
Imitez le plus beau des lys !

Que vos beautés et vos délices,
Objets délicats et touchants,
Soient pour le Seigneur comme un chant :
Imitez le plus beau des lys !

Pour que rien ne vous avilisse,
Imitez le plus beau des lys !

Saint Barthélemy - CC Urek Meniashvili

Saint Barthélemy – Communion


Ant. ad Communionem. Matth. 19, 28.
Vos, qui secúti estis me, sedébitis super sedes, iudicántes duódecim tribus Israël.

Saint Barthélemy - CC Urek Meniashvili
Saint Barthélemy – CC Urek Meniashvili

Vous qui M’avez suivi dans les tribulations,
Qui M’avez confessé jusqu’au seuil de la mort,
M’avez pris pour modèle, imité Ma Passion
Et lié librement au Seigneur votre sort,
Venez ! Vous qu’en Mon nom l’épée cruelle prend,
Prenez place et siégez sur un trône éternel.
Ô témoins morts pour Moi que le Ciel voit si grands,
C’est vous qui jugerez les tribus d’Israël.

Saint Bonaventure - Rubens

Saint Bonaventure – Communion


Ant. ad Communionem. Luc. 12, 42.
Fidélis servus et prudens, quem constítuit dóminus super famíliam suam : ut det illis in témpore trítici mensúram.

Saint Bonaventure - Rubens
Saint Bonaventure – Rubens

Gloire au serviteur prudent et fidèle
Sous qui le Seigneur mit Sa maisonnée ;
Il fut dans sa vie un ange pour elle,
Au retour du Maître il fut couronné.

Car il était sage et plein de patience,
Faisait la récolte avec un grand soin,
Et même vieillard plantait ses semences,
Donnant à chacun selon son besoin.

Saint Paul et saint Pierre - Le Corrège

Octave des Saints Pierre et Paul – Communion (avant 1955)


Ant. ad Communionem. Sap. 3, 1, 2 et 3.
Iustórum ánimæ in manu Dei sunt, et non tanget illos torméntum malítiae : visi sunt óculis insipiéntium mori : illi autem sunt in pace.

Saint Paul et saint Pierre - Le Corrège
Saint Paul et saint Pierre – Le Corrège

L’âme du juste est dans la main de Dieu,
Entre Ses doigts et sous Ses divins yeux.
Que peut lui faire
L’esprit damné qui règne sur l’enfer,
Qui se croit fort, et qui n’est qu’orgueilleux ?

L’homme insensé croit que le juste est mort :
Ignorant l’âme, il ne voit que le corps.
Esprit épais !
Tu ne vois point que le juste est en paix
Et que plus rien ne peut lui faire tort.