Distiques

Trois distiques – Catulle, Ange Politien, Eurycius Cordus


Distiques
Distiques

Une fois n’est pas coutume, voici non pas un mais trois poèmes. Forts courts, il est vrai. Tous sont en latin, que je me suis fait un plaisir de traduire ; tous sont tirés de cette Anthologie de l’épigramme dont je vous ai déjà touché un mot.

Catulle

Le premier est de Catulle, dont j’avais publié un poème sur ce blogue. Dans celui-ci, point de plaintes élégiaques sur l’inconstance et la cruauté des femmes, mais un distique sec et tranchant sur un confrère en poésie qui ne lui plaisait sans doute pas.  Cette pièce est classée 94 dans les œuvres de Catulle.

Mentula conatur Pipleum scandere montem ;
Musae furcillis praecipitem eiiciunt.

Dugland1 voudrait grimper sur le mont de la muse ;
Elle, fourche à la main, fait tomber cette buse.

1 Dugland : Mentula, qui désigne ici le mauvais poète, a en latin le sens de pénis ; ici, il est utilisé avec mépris, un comme nous dirions "tête de bite", ou "du gland".

Un autre poème de Catulle semble parler du même homme, et il n’est pas certain que le mépris qu’il exprime pour ce poète soit d’ordre purement littéraire. Une rivalité amoureuse semble vraisemblable.

Ange Politien

Mercredi dernier, je vous ai présenté une épigramme imitée d’Ange Politien. En voici donc le modèle. Celui qui est critiqué n’est pas un homme politique, mais un poète, un certain Mabilius.

In Mabilium

Innumerae tibi sunt, Mabili, in carmine mendae,
Atque ubi sint quaeris ? Per mare quaeris aquam.

Je ne puis dénombrer les erreurs dans tes vers ;
– Je cherche. – C’est chercher l’eau même dans la mer.

Eurycius Cordus

La traduction de cette épigramme m’a donné du fil à retordre. Aussi vous en proposé-je plusieurs versions. Dans ce poème, Eurycius Cordus loue l’Éloge de la folie d’Érasme, ici simplement appelé Moria, La Folie. Par la suite, Cordus devint luthérien et tenta de rallier Érasme à ses vues, en quoi il échoua, et pour cette raison, rompit avec lui. A-t-il désavoué cette épigramme ? Je ne sais.

Moria dicta fuit, quater octo leonibus emi.
Redde mihi nummos, bibliopola : sapit !

Première version :

J’achetai La Folie, libraire, pour vingt pièces.
Rends moi donc mon argent, elle a trop de sagesse !

Deuxième version :

La Folie, disais-tu ? Je l’achetai vingt pièces.
Libraire, rends les moi : j’y vois trop de sagesse !

Troisième version :

La Folie, me dis-tu ? Vingt sous ? C’est dépensé !
Libraire, rends les moi : ce livre est trop censé !

Publicités