Saint Cyprien de Carthage - Meister von Meßkirch

Saints Corneille et Cyprien – Postcommunion


Postcommunio
Quǽsumus, Dómine, salutáribus repléti mystériis : ut, quorum sollémnia celebrámus, eórum oratiónibus adiuvémur. Per Dóminum.

Saint Cyprien de Carthage - Meister von Meßkirch
Saint Cyprien de Carthage – Meister von Meßkirch

Nous Vous le demandons, Seigneur dont les mystères
Nous ont rassasiés d’aliments salutaires :
Que ceux dont nous faisons la louange aujourd’hui
Soient nos intercesseurs, notre aide et notre appui.

Publicités
Châsse de Saint Vincent de Paul - CC FLLL

Saint Vincent de Paul – Secrète


Secreta
Præsta nobis, quǽsumus, omnípotens Deus : ut nostræ humilitátis oblátio et pro tuórum tibi grata sit honóre Sanctórum, et nos córpore páriter et mente puríficet. Per Dóminum.

Châsse de Saint Vincent de Paul - CC FLLL
Châsse de Saint Vincent de Paul – CC FLLL

Voici, Seigneur, l’admirable présent,
Le vin mêlé de la divine ivresse,
Le pain qui tient en lui toute richesse,
Mais nous offrons ce cadeau écrasant
Avec des mains tremblantes de faiblesse.

Venez, ô saints, que l’Église aujourd’hui
Dans son bonheur fête, célèbre, honore !
Avec vos bras que le Ciel rend plus forts,
Portez à Dieu cet admirable fruit
Pour purifier nos âmes et nos corps.

Reliquaire de saint Antonin - CC sailko

Saint Antonin – Secrète


Secreta C
Sancti tui, quǽsumus, Dómine, nos ubíque lætíficant : ut, dum eórum mérita recólimus, patrocínia sentiámus. Per Dóminum.

Reliquaire de saint Antonin - CC sailko
Reliquaire de saint Antonin – CC sailko

Quand je vois dans les Cieux ces saints dont le bonheur
Ne prendra fin jamais ;
Quand à part moi je songe, et j’en souffre, et je pleure,
Qu’octobre est après mai ;
Laisserai-je mon âme être envieuse et jalouse
De ceux qui sont sauvés ?
Non, tu peux devenir, ô mon âme, l’épouse
De l’époux tant rêvé.
Remplis ton cœur de joie pour ceux qui te précèdent
Et qu’on fête aujourd’hui,
Et prie les humblement pour qu’ils t’offrent leur aide
Et leur puissant appui.

Saint Alexandre

Saints Alexandre, Éventius, Juvénal et Théodule – Secrète


Secreta.
Super has hóstias, quǽsumus, Dómine, benedíctio copiósa descéndat : quæ et sanctificatiónem nobis cleménter operátur, et de Sanctórum nos sollemnitáte lætíficet. Per Dóminum.

Saint Alexandre
Saint Alexandre

Bénédiction de Dieu, comme un torrent d’eau vive
Qui dévale en grondant et déborde des rives,
Descendez sur l’hostie et sur tous les cœurs saints
Qui recevront bientôt Sa blancheur en leur sein.

Ô Bien-Aimés de Dieu qui vivez à Sa cour
Et que nous, à Sa porte, acclamons en ce jour,
Faites-nous parvenir un peu de votre joie,
Et rendez nos cœurs purs, saints, parfaits, justes, droits.

Saint Marc - Jean Bourdichon

Saint Marc – Offertoire (Sonnet)


Ant. ad Offertorium. Ps. 88, 6.
Confitebúntur cæli mirabília tua, Dómine : et veritátem tuam in ecclésia sanctórum, allelúia, allelúia.

Saint Marc - Jean Bourdichon
Saint Marc – Jean Bourdichon

Seigneur, Dieu d’Israël et Roy de l’univers,
Je tourne mes deux pauvres yeux
Vers l’infinie splendeur de Vos grandioses cieux,
Et dans ma ferveur, je me perds.

Oh, que de gloire échappe au vantail entrouvert !
Rabats ta superbe, orgueilleux,
Quant le peu que tu vois est déjà merveilleux
Et bien supérieur à tes vers !

Seul le Ciel peut chanter la beauté du Très-Haut :
Après des rythmes idéaux
Cours, mais ne crois pas les atteindre.

Ma rime, cherche à ressembler
Aux cantiques bénis que les saints rassemblés
Font monter face au Feu qui ne peut pas s’éteindre.

Saint André Corsini - Guido Reni

Saint André Corsini – Secrète


Secreta C
Sancti tui, quǽsumus, Dómine, nos ubíque lætíficant : ut, dum eórum mérita recólimus, patrocínia sentiámus. Per Dóminum.

Saint André Corsini - Guido Reni
Saint André Corsini – Guido Reni

Mon cœur, sans cesse
Ôte le poids
Qui pèse et sois
Plein d’allégresse.

D’un manteau bleu
L’Astre s’habille,
Manteau qui brille
Et populeux.

Vois, ô mon cœur,
Les saints glorieux,
Les saints de Dieu
Pleins de bonheur !

À chaque instant
Sur cette toile
Une autre étoile
Qui brille tant !

Prie-les, mon âme,
Prie-les, mon sein,
Ces hommes saints,
Ces saintes femmes.

Saint Nazaire

Saints Nazaire, Celse, Victor et Innocent – Graduel


Graduale. Exodi 15,11.
Gloriósus Deus in Sanctis suis : mirábilis in maiestáte, fáciens prodígia.
V/. Ibid., 6. Déxtera tua, Dómine, glorificáta est in virtúte : déxtera manus tua confrégit inimícos.

Saint Nazaire
Saint Nazaire

J’ai vu combien mon Dieu
Dans Ses saints est glorieux.
En chacun d’eux éclate Sa splendeur :
Quand on les voit accomplir des prodiges,
On voit Sa main, Sa main qui les dirige
Et qui nous fait entrevoir Sa grandeur.

Que de gloire, ô mon Roy,
Que de force en Vos doigts !
Voici que vient notre antique adversaire,
Voici qu’il vient pour que l’homme l’encense ;
Mais il n’est rien devant Votre puissance,
Et Votre main rejette au loin sa serre.

Tombeau de sainte Élisabeth de Portugal - Maître Pero

Sainte Elisabeth de Portugal – Secrète (Messe Cognovi)


Secreta.
Accépta tibi sit, Dómine, sacrátæ plebis oblátio pro tuórum honóre Sanctórum : quorum se méritis de tribulatióne percepísse cognóscit auxílium. Per Dóminum nostrum.

Tombeau de sainte Élisabeth de Portugal - Maître Pero
Tombeau de sainte Élisabeth de Portugal – Maître Pero

Le peuple racheté dans les eaux du baptême
Apporte ses présents à Celui qui les aime :
Acceptez-les, pitié, mon Dieu !
Si nous ne valons rien nous-mêmes,
Acceptez-les pour ceux qui vivent dans les Cieux.

Nous avons, de Vos saints, reçu mille secours,
De ces saints que Votre œil regarde avec amour ;
Puisqu’ils se sont penchés sur nous,
Daignez, daignez, Seigneur, agréer en ce jour
Les dons que Vos enfants présentent à genoux.

Martyre des saints Guy, Modeste et Crescence - Richard de Monbaston

Saints Guy, Modeste et Crescence – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 144, 10-11. Sancti tui, Dómine, benedícent te : glóriam regni tui dicent. Allelúia.

Martyre des saints Guy, Modeste et Crescence - Richard de Monbaston
Martyre des saints Guy, Modeste et Crescence – Richard de Monbaston

Seigneur, que Vos saints Vous bénissent,
Ô Vous qui du fond des abysses
Les avez tirés jusqu’aux Cieux !

Que de l’aurore jusqu’au soir
Vos saints proclament Votre gloire
Et Vous exaltent, ô mon Dieu !

Biographie des Saints Guy, Modeste et Crescence

Guy, fils d’un païen sicilien, eut pour nourrice Crescence et pour précepteur son mari, Modeste, qui le fait baptiser à l’insu de son père. Averti par un ange que son père veut le châtier, Guy s’enfuit avec Crescence et Modeste. Ils furent tous trois martyrisés par Dioclétien, alors que Guy avait libéré son fils du démon.

Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon - Barthélémy d'Eyck (attribution)

Saint Pierre Nolasque – Secrète


Secreta.
Laudis tibi, Dómine, hóstias immolámus in tuórum commemoratióne Sanctórum : quibus nos et præséntibus éxui malis confídimus et futúris. Per Dóminum.

Obéissant à Vos sacrés desseins,
Nous immolons ces hosties, ô Seigneur,
Pour Votre gloire, ainsi que pour l’honneur
Des bienheureux qui sont en Votre sein.

Que Votre main veuille bien retenir
Loin de mes pas les maux du temps présent ;
Que ces présents, s’ils sont pour Vous plaisants,
M’ouvrent la voie de la vie à venir.

Assemblée de tous les saints - Icône russe du XVII ème siècle

Vigile de la fête de tous les saints – Communion (avant 1955)


Ant. ad Communionem. Sap. 3, 1, 2 et 3.
Iustórum ánimæ in manu Dei sunt : et non tanget illos torméntum malítiæ : visi sunt óculis insipiéntium mori : illi autem sunt in pace.

Toi qui tourmentes les saints,
Pauvre fol,
Assassin,
Vois-les prendre leur envol,
Et se blottir dans le sein
Ô bonheur !
Du Seigneur.

Ils sont dans la main de Dieu,
Et leurs âmes
Dans les Cieux,
Tous les anges les acclament,
Tous louent ces cœurs doux et pieux.
Quels périls
Craindront-ils ?

Tu veux, en les tourmentant,
Qu’ils faiblissent ;
Mais autant
S’exercera ta malice,
Autant tu perdras de temps :
Tu les ardes ;
Dieu les garde.

Tu penses, dans ta folie,
Qu’ils sont morts,
Abolis :
L’âme ne suit point le corps ;
Celle qui n’a point faibli
Dans le Ciel
Est si belle !

Le miracle de saint Donat - Jose de Ribera

Saint Donat – Introit


Le miracle de saint Donat - Jose de Ribera
Le miracle de saint Donat – Jose de Ribera

Nous commémorons aujourd’hui saint Donat, évêque et martyr.

Ant. ad Introitum. Dan. 3, 84 et 87.
Sacerdótes Dei, benedícite Dóminum : sancti et húmiles corde, laudáte Deum.
Ibid., 57.
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino : laudáte et superexaltáte eum in sǽcula.

Prêtres de Dieu, bénissez le Seigneur !
Acclamez-Le, saints et humbles de cœur !

Bénissez-Le, créatures de Dieu !
Ô création, chante le Roy des Cieux !

Saint Pantaléon

Saint Pantaléon – Introit


Saint Pantaléon
Saint Pantaléon

Nous fêtons aujourd’hui la saint Pantaléon, médecin et martyr.

Pro martyre non pontifice
Altera missa
Ant. ad Introitum. Ps. 63, 11.
Lætábitur iustus in Dómino, et sperábit in eo : et laudabúntur omnes recti corde.
Ps.Ibid.,2.
Exáudi, Deus, oratiónem meam, cum déprecor : a timóre inimíci éripe ánimam meam.
V/.Glória Patri.

Les tourments eux-mêmes passent ;
Le juste se réjouira ;
Il verra la Sainte Face ;
Dieu lui montrera sa place ;
Le chœur des saints chantera,
Le chœur des saints le louera.

Ô mon Dieu, je Vous implore !
Seigneur, écoutez ma voix.
Que mon cœur soit toujours fort.
Que je méprise la mort.
Ôtez la crainte de moi,
Que je garde en Vous la foi.

Les Saints du Ciel - Bienheureux Fra Angelico

Omnibus sanctis – Confiteor #6 – Virelai #1


Les Saints du Ciel - Bienheureux Fra Angelico
Les Saints du Ciel – Bienheureux Fra Angelico

Pour ce pénultième poème consacré au Confiteor, la forme du virelai, bien qu’elle fût d’abord adaptée à la chanson populaire, n’étant pas sans rapport avec la litanie, m’a paru convenir pour notre sujet. Ici, c’est la forme la plus simple du virelai qui a été choisie.

A tous les saints, qui sont restés fidèles,
A tous les saints, qu’on doit prendre en modèles,
A vous, ô saints, je demande pardon.

Ô bras et mains du Seigneur éternel,
Qui nous guidez, nous trop souvent rebelles,
A vous, ô saints, je demande pardon.

Intercesseurs, ponts entre terre et Ciel,
Par qui nos vœux se font spirituels,
A vous, ô saints, je demande pardon.

Vous dont les noms, que nous portons sans zèle,
Devraient toujours sonner comme un rappel,
A vous, ô saints, je demande pardon.

Vous qui, du monde, étiez jadis le sel,
En qui Là-haut le Seigneur étincelle,
A vous, ô saints, je demande pardon.

Vous qu’Il envoie nous garder sous vos ailes
Du tentateur qui séduit, ensorcelle,
A vous, ô saints, je demande pardon.

Pour mes péchés, mes fautes criminelles,
Pour mes affronts, ma malice cruelle,
A vous, ô saints, je demande pardon.

Parce que Dieu sans cesse nous appelle
A renforcer votre troupe immortelle,
A vous, ô saints, je demande pardon.

A vous, remparts, murailles, citadelles,
Vous qu’a bâtis Une main paternelle,
A vous, ô saints, je demande pardon.