Saint Anaclet – Graduel (avant 1942)


Graduale. Ps. 8, 6-7.
Glória et honóre coronásti eum. Vous l’avez couronné de gloire et d’honneur.
V/. Et constituísti eum super ópera mánuum tuárum, Dómine.

Vous avez couronné d’honneur
Et de gloire vêtu
Cet admirable serviteur
Riche de cent vertus.

Quand mourut le soleil du soir
Dans un dernier rayon,
Vous lui avez donné pouvoir
Sur Votre création.

Publicités
Saint Soter - Artaud de Montor

Saints Soter et Caïus – Alléluia (avant 1942)


Saint Soter - Artaud de Montor
Saint Soter – Artaud de Montor

Allelúia, allelúia. V/. Sancti tui, Dómine, florébunt sicut lílium : et sicut odor bálsami erunt ante te. Allelúia.
Allelúia. V/. Ps. 115, 15. Pretiósa in conspéctu Dómini mors Sanctórum eius. Allelúia.

Vos saints, comme les lys, perles blanches des prés,
Fleuriront devant vous splendidement parés ;
Alors s’élèvera de leurs corolles fines
Un parfum, une odeur délicate et divine.

Mais qu’il est doux, qu’il est précieux,
Qu’il est agréable à Vos yeux,
Le blanc, le pur et le saint lys
Qu’un peu de rouge orne au calice !

Saint Marcel Ier, pape et martyr

Saint Marcel Ier, pape et martyr – Communion (avant 1942)


Ant. ad Communionem. Matth. 25, 20 et 21.
Dómine, quinque talénta tradidísti mihi, ecce, ália quinque superlucrátus sum. Euge, serve bone et fidélis, quia in pauca fuísti fidélis, supra multa te constítuam, intra in gáudium Dómini tui.

– Maître, Vous êtes de retour :
Voici les cinq talents que Vous m’aviez remis ;
Vous pouvez être sûr que pendant tous ces jours
Je ne me suis pas endormi.

Car voici cinq talents encor,
Que je pus obtenir à l’aide des premiers ;
Je n’ai point ménagé ma peine ou mes efforts,
Et je les ai bien employés.

– Ô serviteur, bon et loyal,
Tu t’es montré fidèle à ce petit emploi ;
Tu recevras bientôt une mission royale :
Ton Maître t’invite à sa joie.

Saint Sylvestre tuant un dragon et ressuscitant les victimes

Saint Sylvestre – Secrète (avant 1942)


Secreta.
Obláta, Dómine, múnera, nova Unigéniti tui Nativitáte sanctífica : nosque a peccatórum nostrórum máculis emúnda. Per eúndem Dóminum nostrum.

Célébrons aujourd’hui les mérites des saints,
Ces saints que le Seigneur accueillit en Son sein
Et qu’à jamais Il comble de bonheur.

Saint Sylvestre, béat de la vision de Dieu,
Versez un peu de joie dans l’ombre de nos lieux,
Pour ressentir votre bras protecteur.

Le Christ entouré de quatre anges

Saint Martin Ier, pape et martyr – Communion (avant 1942)


Ant. ad Communionem. Ps. 20, 4.
Posuísti, Dómine, in cápite eius corónam de lápide pretióso.

L’âme de saint Martin s’avance vers les Cieux :
Déjà les portes chrysogomphes1
S’ouvrent devant les pas d’un pontife si pieux,
Et la foule des saints et des anges glorieux
Célèbre dans la liesse un si juste triomphe.

Saint Pierre le reçoit et, lui montrant la voie,
Mène son juste successeur
Devant l’illustre trône où siège le Grand Roy,
Et, pour avoir souffert et péri pour la foi,
Dieu pose sur son front la couronne d’honneur.

1 : Chrysogomphe : ce mot extrêmement rare, inventé par les frères Berthelot, signifie : qui a des charnières en or, ou clouté d’or.