L'échelle de Jacob

Eloge du Carême : une plus grande liberté – Quatrain #101


L'échelle de Jacob
L’échelle de Jacob

Le Carême a l’air fait de contraintes affreuses,
Et l’on voudrait souvent d’une voix douloureuse
Parler de ce temps-là comme d’un joug odieux.
Un joug ? Disons plutôt une échelle vers Dieu.

Publicités
Une crèche en ombres chinoises

Un Sauveur nous est né ! – Quatrain #100


Une crèche en ombres chinoises
Une crèche en ombres chinoises

Aujourd’hui nous est né un Sauveur ! Alléluia ! Mais c’est dans une étable, non dans un palais, qu’Il est né.

Hélas, rois et nations, vous laissez votre Roy
Naître dans une étable au fond d’une mangeoire ;
Vous l’avez accueilli sans honneur et sans gloire,
Tant le bois de la crèche est déjà de la Croix.

Joyeux Noël à tous mes lecteurs et abonnés !

O Emmanuel

O Emmanuel – Grande Antienne O du 23 décembre – Quatrain #99


O Emmanuel
O Emmanuel

L’arrivée du Seigneur est imminente. C’est pourquoi Il est invoqué aujourd’hui sous le nom d’Emmanuel, Dieu avec nous. Mais cette antienne résume aussi tous les titres sous lesquels Il a été invoqué précédemment : Roi, législateur, Sauveur, Seigneur, et Dieu.

O Emmanuel, Rex et legifer noster, exspectatio gentium, et Salvator earum : veni ad salvandum nos, Domine, Deus noster.

Ô Emmanuel, roi, législateur,
Espoir des nations et leur seul sauveur,
Venez ! Montrez-nous la route des cieux,
Venez ! Sauvez-nous, Seigneur notre Dieu !

Une représentation du Christ roi de l'univers

O Rex gentium – Grande Antienne O du 22 décembre – Quatrain #98


Une représentation du Christ roi de l'univers
Une représentation du Christ roi de l’univers

La Pierre angulaire évoque la fidélité durable, inébranlable de Dieu, le Rocher d’Israël, mais également l’action du Messie à venir ! Sans doute dans l’Ancien Testament le titre désigne Dieu lui-même et le salut qu’il apporte à son peuple. C’est le judaïsme tardif qui interprétera le thème de la pierre dans un sens messianique (Gn 28,18 ; Dn 2,34 ; Za 4, 7.10).

C’est sur la base du psaume 117 que l’Église primitive s’appuiera pour attribuer au Christ vainqueur de la mort les titres synonymes de « Rocher » et de « Pierre angulaire » (Ac 4,11 ; 1P 2,4-7). Dans son œuvre de salut, Jésus apparait comme cette « pierre rejetée des bâtisseurs, mais devenue la pierre d’angle » (Mc 12,11 ; Mt 21,37-43).

(Jours du Seigneur, Année liturgique, t.1, Brespols)

O Rex gentium, et desideratus earum, lapisque angularis, qui facis utraque unum : veni, et salva hominem, quem de limo formasti.

Ô Roi des nations de toute la terre,
Vous qu’elles supplient contre le démon,
Vous qui les liez, ô pierre angulaire,
Venez ! Sauvez l’homme issu du limon !

O Oriens - Grande Antienne O

Ô Orient – Grande Antienne O du 21 décembre – Quatrain #97


O Oriens - Grande Antienne O
O Oriens – Grande Antienne O

Pour nous autres qui vivons à l’ouest de Jérusalem, il nous est facile de faire le parallèle entre l’aurore et la venue du Christ, puisqu’ils viennent de la même direction. Le hiatus qu’on rencontre au début de l’antienne (Ô O) n’est pas très heureux en français, mais j’ai préféré le conserver (il serait facile de s’en débarrasser en traduisant Oriens par Levant). Sans cela, on eût perdu l’acrostiche qui se cache dans la première lettre du deuxième mot de chaque antienne, et qui fait : Ero cras, Je serai demain (avec vous).

O Oriens, splendor lucis æternæ, et sol iustitiæ : veni, et illumina sedentes in tenebris et umbra mortis.

Ô Orient ! C’est de Vous que nous vient la lumière,
Le soleil de justice, éternel, généreux !
Venez ! Illuminez les pauvres malheureux
Qui gisent au milieu des ténèbres entières.

O Clavis David - Grande Antienne O

O Clavis David – Grande Antienne O du 20 décembre – Quatrain #96


O Clavis David - Grande Antienne O
O Clavis David – Grande Antienne O

L’antienne O du 20 décembre fait elle aussi référence à l’Apocalypse (voir 3,7 : Hæc dicit Sanctus et Verus, qui habet clavem David : qui aperit, et nemo claudit : claudit, et nemo aperit) mais également à Isaïe (22,22 : Et dabo clavem domus David super humerum ejus ; et aperiet, et non erit qui claudat ; et claudet, et non erit qui aperiat).

O Clavis David, et sceptrum domus Israel ; qui aperis, et nemo claudit ; claudis, et nemo aperit : veni, et educ vinctum de domo carceris, sedentem in tenebris et umbra mortis.

Ô Clef du roi David, sceptre du peuple élu ;
Fermez : qui peut ouvrir ? ouvrez, qui pourra clore ?
Venez, et du cachot d’où le jour est exclu,
Libérez le captif de l’ombre de la mort.

Détail de l'arbre de Jessé

O Radix Jesse – Grande Antienne O du 19 décembre – Quatrain #95


Détail de l'arbre de Jessé
Détail de l’arbre de Jessé

La venue du Christ s’interprétant également comme celui de Son retour à la fin des temps, cette Grande Antienne y fait référence. Race de Jessé (Radix Jesse, racine de Jessé) est à entendre ici au sens métonymique, au sens de rejeton de la race de Jessé : c’est encore le Christ qui est invoqué.

O Radix Iesse, qui stas in signum populorum, super quem continebunt reges os suum, quem gentes deprecabuntur : veni ad liberandum nos, iam noli tardare.

ô Race de Jessé, signe pour les nations,
Vous devant qui les rois feront silence un jour,
Vous qu’un jour suppliera tout peuple avec passion,
Venez nous libérer et nous porter secours !

Antienne O - O Adonaï

O Adonaï – Grande Antienne O du 18 décembre – Quatrain #94


Antienne O - O Adonaï
Antienne O – O Adonaï

Aujourd’hui, 18 décembre, deuxième Grande Antienne O : O Adonaï. Les Grandes Antiennes, écrivait l’abbé Migne, expriment les vœux des prophètes et des patriarches de l’Ancien Testament pour la venue du Messie. Rien n’est plus clair que dans celle-ci, où Dieu est appelé Adonaï, où il est fait référence à Israël, à Moïse, etc.

O Adonai, et Dux domus Israel, qui Moysi in igne flammæ rubi apparuisti, et ei in Sina legem dedisti : veni ad redimendum nos in bracchio extento.

Ô Adonaï Seigneur du peuple d’Israël !
Vous, la ronce de feu que Moïse adora,
Vous qui lui fîtes don de Vos lois éternelles,
Venez nous secourir en étendant le bras.

Antienne O - O Sapientia

Ô Sagesse – Grande antienne O du 17 décembre – Quatrain #93


Antienne O - O Sapientia
Antienne O – O Sapientia

Du 17 au 23 décembre sont chantées chaque année ce qu’on appelle les Grandes Antiennes, ou Antiennes O (parce qu’elles commencent toutes par Ô). Dans le rite romain, on compte sept grandes antiennes, que nous allons suivre à partir d’aujourd’hui. Précisons qu’il ne s’agit pas de traductions stricto sensu, mais plutôt d’adaptations. On trouvera la traduction, ainsi que de nombreuses informations sur cette page.

O Sapientia, quæ ex ore Altissimi prodisti, attingens a fine usque ad finem, fortiter suaviter disponensque omnia: veni ad docendum nos viam prudentiæ.

Ô Sagesse éternelle, haleine du Seigneur,
Vous qui touchez du monde et l’assise et le toit,
Vous qui disposez tout avec force et douceur,
Venez ! De la prudence, enseignez-nous la voie.