Dieu en majesté entouré des Tétramorphes

Cinquième dimanche après Pâques – Collecte


Oratio.
Deus, a quo bona cuncta procédunt, largíre supplícibus tuis : ut cogitémus, te inspiránte, quæ recta sunt ; et, te gubernánte, eadem faciámus. Per Dóminum.

Dieu en majesté entouré des Tétramorphes
Dieu en majesté entouré des Tétramorphes

D’où me vient le bien suprême
Et d’où vient l’infime bien ?
Il vient de Celui qui m’aime,
C’est du Seigneur qu’il me vient.

Est-ce une idole de pierre,
Qui, morte, n’exauce rien ?
Non ! Il entend les prières
Et les demandes des siens.

Ô Dieu, Saint-Esprit, Fils, Père,
Donnez-nous l’inspiration
De tout ce qui peut Vous plaire
Afin que nous le fassions.

Sainte Praxède, la Sainte Vierge et Sainte Pudentienne

Sainte Pudentienne – Collecte


Oratio C
Exáudi nos, Deus, salutáris noster : ut, sicut de beátæ Pudentiánæ Vírginis tuæ festivitáte gaudémus ; ita piæ devotiónis erudiámur afféctu. Per Dóminum nostrum.

Sainte Pudentienne
Sainte Pudentienne

Exaucez-nous, ô Saint Sauveur,
Car Vos fidèles à cette heure
Sont remplis de félicité.

Que Votre sainte Pudentienne,
Vierge admirable, nous apprenne
Le vrai sens de la charité.

Dieu - Viktor Vasnetsov

Troisième dimanche de Carême – Collecte


Oratio.
Quǽsumus, omnípotens Deus, vota humílium réspice : atque, ad defensiónem nostram, déxteram tuæ maiestátis exténde. Per Dóminum nostrum.

Dieu - Viktor Vasnetsov
Dieu – Viktor Vasnetsov

Seigneur tout-puissant
Et compatissant,
Daignez poser l’œil
Sur ceux qui Vous prient
Avec un esprit
Dépourvu d’orgueil.

Étendez le bras,
Et le scélérat
Qui hait Vos fidèles
Devra s’écarter
Et laisser monter
Vos enfants au Ciel.

Jésus au désert - Barthélemy Parrocel

Samedi de la deuxième semaine de Carême – Collecte


Oratio.
Da, quǽsumus, Dómine, nostris efféctum ieiúniis salutárem : ut castigátio carnis assúmpta, ad nostrárum vegetatiónem tránseat animárum. Per Dóminum.

Jésus au désert - Barthélemy Parrocel
Jésus au désert – Barthélemy Parrocel

Quand une graine tombe et pousse dans la terre,
Elle épuise le sol, brise parfois la pierre,
Et tue tout végétal qui pousse à ses côtés.

Mais quand la graine étend ses profondes racines,
Recouvertes de fruits, ses branches sont voisines
Des nuages laiteux et du plafond bleuté.

Ô Seigneur, que le jeûne éreinte notre corps
Mais vivifie notre âme, élimine nos torts,
Et présente son fruit devant Votre bonté.

Le Monogramme de Jésus (dans l'église Gesu, à Rome)

Troisième dimanche après l’Épiphanie – Collecte


Oratio.
Omnípotens sempitérne Deus, infirmitatem nostram propítius réspice : atque, ad protegéndum nos, déxteram tuæ maiestátis exténde. Per Dóminum.

Le Monogramme de Jésus (dans l'église Gesu, à Rome)
Le Monogramme de Jésus (dans l’église Gesu, à Rome)

Seigneur Très-Puissant,
Voyez la faiblesse
De chair et de sang.

Sainte Forteresse,
Inclinez Vos yeux,
Vos yeux de tendresse.

Puissant Bras de Dieu
Sur tous Vos fidèles
Descendez des Cieux.

Chassez le cruel
Toujours rugissant
Qui hait l’Éternel

Et tue l’innocent.

Martyre des saints Marius, Marthe, Audifax et Abacus - Corrado Giaquinto

Saints Marius, Marthe, Audifax et Abachus – Collecte


Oratio
Exáudi, Dómine, pópulum tuum cum Sanctórum tuórum patrocínio supplicántem : ut et temporális vitæ nos tríbuas pace gaudére ; et ætérnæ reperíre subsídium. Per Dóminum.

Martyre des saints Marius, Marthe, Audifax et Abacus - Corrado Giaquinto
Martyre des saints Marius, Marthe, Audifax et Abacus – Corrado Giaquinto

Je me présente au Roy près de mes protecteurs
Qui vivent à Sa cour et dans Son amitié ;
Nous posons tous les cinq les genoux à Ses pieds
Et nous Le supplions, les joues baignées de pleurs.

« Écoutez notre voix, ô Maître, s’il Vous plaît !
Donnez à Vos sujets qui vivent au-dehors
De grands habits de soie brodés d’argent et d’or,
Et faites-les un jour entrer dans Vos palais. »

Saint Hygin

Saint Hygin – Collecte II (Messe Si diligis me)


2 Altera oratio.
Si agenda sit commemoratio alterius Summi Pontificis
Deus, qui Ecclésiam tuam, in apostólicæ petræ soliditáte fundátam, ab infernárum éruis terróre portárum : præsta, quǽsumus ; ut, intercedénte beáto N. (Mártyre tuo atque) Summo Pontífice, in tua veritáte persístens, contínua securitáte muniátur. Per Dominum.

papa_igino
Saint Hygin

Le dragon rugit,
Frémit, siffle et choque
Plus fou que l’amok,
Pourtant sa magie
Ne heurte qu’un roc,
Et Dieu le régit.

Sur ce roc, l’Église,
Reine immaculée
Et miraculée,
Tranquille est assise ;
Qui peut ébranler
La douce promise ?

Il s’épuise en vain,
Le serpent cruel
À battre des ailes
Au fond du ravin :
L’Église est au Ciel
Sous le bras divin.

Dieu, gardez intact,
Et même affermi,
Vous l’avez promis,
Ce roc contre l’acte
Du vieil ennemi
Et de son contact.

Saint Jean continuant à prier dans son martyre

Saint Jean l’évangéliste – Collecte


Oratio.
Ecclésiam tuam, Dómine, benígnus illústra : ut, beáti Ioánnis Apóstoli tui et Evangelístæ illumináta doctrínis, ad dona pervéniat sempitérna. Per Dóminum.

Saint Jean continuant à prier dans son martyre
Saint Jean continuant à prier dans son martyre

Que Votre main, Seigneur, comme un astre éclatant,
Éclaire Votre Église en notre pauvre temps.
Écoutons Jean, l’évangéliste,
Pour qu’aidés de Votre bonté,
Nous vivions pour l’éternité
Que nous a valu Votre Christ.

Sainte Anastasie

Sainte Anastasie – Collecte


Oratio.
Da, quǽsumus, omnípotens Deus : ut, qui beátæ Anastásiæ Mártyris tuæ sollémnia cólimus ; eius apud te patrocínia sentiámus. Per Dóminum.

saint_anastasia
Sainte Anastasie

Voici que dans la nuit percent des rayons d’or,
Et que l’homme s’exclame : « Enfin, voici l’aurore ! »
La noire voûte qui formait une prison
Dans un grand éclat blanc se fend à l’horizon.
Le Ciel se teint d’abord d’une couleur sanglante :
Voici que vient à nous, sereine, heureuse et lente,
La martyre honorée que le Père a choisie
Pour précéder Son Fils, la sainte Anastasie.
C’est elle qui, de Dieu, reçut le privilège
D’être en ce jour de fête en tête du cortège.
Couronnée de rubis et de rouge vêtue,
Portant le grand bouquet de ses mille vertus,
Elle avance vers nous, et par degrés s’efface
Devant le Roy à qui elle cède la place.
Donnez, sainte martyre aux hommes méconnue,
Aux hommes qui vous prient un secours continu.

Saint Melchiade

Saint Melchiade – Collecte


Oratio.
Gregem tuum, Pastor ætérne, placátus inténde : et, per beátum Mechíadem Mártyrem tuum atque Summum Pontíficem, perpétua protectióne custódi ; quem totíus Ecclésiæ præstitísti esse pastórem. Per Dóminum nostrum.

pope_miltiades
Saint Melchiade

Ô Pasteur éternel d’un troupeau qui s’égare,
Gardez Votre troupeau sous Votre doux regard ;
Donnez à ce troupeau des pasteurs qui soient saints,
Et qui mourront plutôt que trahir Vos desseins.

Vos brebis, qui parfois, se sentent si malades,
Vos brebis Vous supplient par la voix de Melchiade
De donner un pasteur à Vos pauvres brebis
Dont le cœur n’aurait plus de sinistres lubies.

Le Sacré-Cœur de Jésus - CC Carolus

Deuxième dimanche de l’Avent – Collecte


Oratio.
Excita, Dómine, corda nostra ad præparándas Unigéniti tui vias : ut, per eius advéntum, purificátis tibi méntibus servíre mereámur : Qui tecum.

Le Sacré-Cœur de Jésus - CC Carolus
Le Sacré-Cœur de Jésus – CC Carolus

L’Avent, devant nos yeux, s’étend comme une route
Qu’empruntera l’Enfant qui doit naître pour nous.
Par la brèche que Dieu se creusa dans la voûte,
Une étoile apparaît : mettons-nous à genoux.

Préparons le chemin de l’Envoyé du Père :
Retirons les ronciers ; l’ortie, arrachons-la ;
Aplanissons la route en comblant les ornières
Et ne craignons jamais que nos muscles soient las.

Oh, le travail sera long, et pénible, et dur,
Et le sol recevra plus d’une fois nos fronts ;
Mais la venue du Christ rendra nos cœurs plus purs,
Et c’est d’un cœur plus saint que nous Le servirons.

Sarcophage de saint Albert le Grand - CC Kempf EK

Saint Albert le Grand – Collecte


Oratio.
Deus, qui beátum Albértum Pontíficem tuum atque Doctórem in humána sapiéntia divínæ fídei subiiciénda magnum effecísti : da nobis, quǽsumus ; ita eius magistérii inhærére vestígiis, ut luce perfécta fruámur in cælis. Per Dóminum.

1280px-2004_koln_sarkophag_albertus_magnus
Sarcophage de saint Albert le Grand – CC Kempf EK

Ô divin Créateur, seul digne de louanges,
Vous avez déposé dans les mains de Vos anges
Un trésor dont l’éclat ne peut être terni ;
Trois légions sont chargées du poids de la sagesse,
Et sur la création font de grandes largesses
Et la science de Dieu se répand infinie.

Qu’elle est faible, mon Dieu, notre sagesse humaine !
Seule, elle est égarée ; et, seule, elle nous mène
Au fond du gouffre obscur où son médiocre éclat
Nous laisse sans tarder aux mains de la démence ;
Mais, hélas, pauvre myope, elle se croit immense,
Et ne fait que se perdre en ses vains entrelacs.

Béni l’homme prudent dont la lueur s’incline
Devant les rais perçants des lumières divines !
Béni soit saint Albert qui soumit à la foi
Sa raison, qui, pour nous, fut cependant si grande !
Que nos têtes perdues à sa suite s’amendent,
Et suivent Votre saint sur la seule vraie voie.

Les Quatre Saints Couronnés - Nanni di Banco - CC GFDL

Les Quatre Saints Couronnés – Collecte


Oratio.
Præsta, quǽsumus, omnípotens Deus : ut, qui gloriósos Mártyres fortes in sua confessióne cognóvimus, pios apud te in nostra intercessióne sentiámus. Per Dóminum nostrum.

Les Quatre Saints Couronnés - Nanni di Banco - CC GFDL
Les Quatre Saints Couronnés – Nanni di Banco – CC GFDL

Que devaient-ils sculpter ? De faux dieux, des idoles,
Des démons infernaux aux visages humains.
Mais ils ont refusé de se souiller les mains,
Et l’empereur a dit : « Alors, qu’on les immole
Qu’on taille dans leur chair avec des fouets de plomb,
Que leur supplice soit et douloureux et long ! »

Ciselons donc des vers à votre immense gloire,
Car vous n’avez jamais défailli dans la foi.
Et vous avez plutôt, l’âme remplie d’effroi,
Répondu grâce à Dieu : « Use de ton pouvoir :
Devant Dieu seulement doit fléchir le genou,
Mais satan n’aura point d’adoration de nous. »

À tous ceux qui vous prient du milieu de l’orage,
Qui souffrent, comme vous, de terribles tourments,
Accordez vos bienfaits dans ces fatals moments,
Et transmettez surtout votre puissant courage.
Qu’ils puissent, sans rougir, arriver face aux Cieux
Et présenter au Juge un cœur pur et gracieux.

Tombeau de saint Rémi - CC Annesov

Saint Rémi – Collecte (Messe Statuit ei)


Oratio.
Da, quǽsumus, omnípotens Deus : ut beáti N. Confessóris tui atque Pontíficis veneránda sollémnitas, et devotiónem nobis áugeat et salútem. Per Dóminum.

Tombeau de saint Rémi - CC Annesov
Tombeau de saint Rémi – CC Annesov

Puisque nous chantons en ce jour
Les louanges d’un bienheureux,
D’un homme qui demeura sourd
Au chant sinistre du vautour
Même dans les jours ténébreux ;

Comme cet homme fut fidèle,
Et tourna toujours vers les Cieux,
Malgré la griffe criminelle,
Malgré le souffle affreux de l’aile,
Sa prière autant que ses yeux ;

Remplissez nos vies et nos âmes
De ferveur et de dévotion ;
Même menacés d’une lame,
Seigneur, arrachez-nous aux flammes
De l’éternelle damnation.

Jetez sur nous votre habit ample,
Et protégez-nous du danger ;
Saint que l’on fête dans Son temple,
Que le salut, à votre exemple,
Parvienne à notre cœur changé.