Tapisserie de Bayeux - Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur

Saint Édouard le confesseur – Introït (Messe Os Justi)


Ant. ad Introitum. Ps. 36, 30-31.
Os iusti meditábitur sapiéntiam, et lingua eius loquétur iudícium : lex Dei eius in corde ipsíus. (T.P. Allelúia, allelúia.)
Ps. Ibid., 1.
Noli æmulári in malignántibus : neque zeláveris faciéntes iniquitátem.
V/.Glória Patri.

Tapisserie de Bayeux - Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur
Tapisserie de Bayeux – Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur

Le juste tient sa langue et ne dit pas sans cesse
Des inepties, mais silencieux,
Il goûte tout le jour au fruit de la sagesse,
Et s’il parle, il parle des Cieux.

La loi venue du Ciel allonge ses racines
Dans la terre de son esprit ;
Sa langue est un rameau d’où coule une résine
Riche, et qui chaque jour fleurit.

Jalouse donc le juste, imite-le toujours,
Et n’envie point l’homme mauvais ;
Il est heureux et riche ? À la fin de ses jours,
Il criera : « Hélas ! Je rêvais. »

Publicités
Tapisserie de Bayeux - Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur

Saint Edouard le Confesseur – Collecte


Tapisserie de Bayeux - Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur
Tapisserie de Bayeux – Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur

Oratio.
Deus, qui beátum regem Eduárdum Confessórem tuum æternitátis glória coronásti : fac nos, quǽsumus ; ita eum venerári in terris, ut cum eo regnáre póssimus in cælis. Per Dóminum.

Nous Vous en prions, ô Seigneur,
Vous qu’a servi si bien Edouard le Confesseur,
Qui lui avez remis pour ses oeuvres, sa foi,
Pour s’être en tout conduit en juste et digne roi,
Pour son existence admirable
Une couronne impérissable ;

Nous Vous en prions, ô mon Dieu,
A nous qui vénérons cet habitant des Cieux,
A nous qui gémissons, oppressés sur la terre,
Daignez nous accorder d’échapper à l’enfer,
Et de régner avec celui
Dont le nom au firmament luit.