Sainte Bernadette Soubirous

Sainte Bernadette – Alléluia (Extrait) (Rondel)


Allelúia, allelúia. V/. […] et circúmdabant eam flores rosárum et lília convállium. Allelúia.

Sainte Bernadette Soubirous
Sainte Bernadette Soubirous

La rose et le lys
Ouvrent pour vos yeux
Brillants et joyeux
Leurs tendres calices.

Oh, que de délices
Font au cœur gracieux
La rose et le lys !

Que mon cœur pâlisse,
Et désire, envieux,
Voir s’ouvrir aux Cieux,
Délivré du vice,
La rose et le lys !

Saint Louis - CC Tibidibtibo

Saint Louis – Secrète (Propre de France)


Secreta.
Súscipe, quǽsumus, Dómine, gratas maiestáti tuæ oblatiónes : et præsta ; ut, in amplificándo divíni cultus splendóre, beáti Ludovíci sollicitúdinem imitámur. Per Dóminum.

Saint Louis - CC Tibidibtibo
Saint Louis – CC Tibidibtibo

Ô Vous qui gouvernez tout ce que voient nos yeux,
Et ce qu’ils ne voient point, recevez, ô mon Dieu
L’offrande digne de Vous plaire,
L’offrande du Fils à Son Père
Et l’unique présent digne du Roy des Cieux.

Donnez-nous d’imiter le saint roi de la France
Dès aujourd’hui, demain, pleins de persévérance
Jusques au perron du trépas
Et que nous ne déclinions pas
Dans les joies de la vie, comme dans ses souffrances.

Et puisque en notre temps Votre culte enlaidi
Fait retomber sur Vous un même discrédit,
De Louis, donnez-nous la ferveur,
À nos offices la splendeur
Pour que montent vers Vous de belles psalmodies.

Saint Dominique - Fra Angelico

Saint Dominique – Alléluia (Rit dominicain)


Alleluia, alleluia. V. Pie Pater Dominice, tuorum memor operum, sta coram summo Judice pro tuo coetu pauperum.

Saint Dominique - Fra Angelico
Saint Dominique – Fra Angelico

Répandez vos bontés, ô grand saint Dominique,
Sur tous ces religieux qui marchent sur vos pas,
Et debout près du juge unique,
Ô saint plein de bonté, ne les délaissez pas.

Vous dont le seul souci fut le Salut des cœurs,
Soyez encor propice à ceux qui vous supplient.
Plaidez la cause des Prêcheurs,
Et que par leurs hauts faits l’Empyrée soit rempli.

Châsse de Saint Vincent de Paul - CC FLLL

Saint Vincent de Paul – Postcommunion (Propre de France)


Postcommunio
Cæléstibus, Dómine, refécti sacraméntis : quǽsumus ; ut ad evangelizántem paupéribusFílium tuum imitándum, beáti Vincéntii, sicut exémplis provocámur, ita et patrocíniis adiuvémur. Per eúndem Dóminum.

Châsse de Saint Vincent de Paul - CC FLLL
Châsse de Saint Vincent de Paul – CC FLLL

Ô divin aliment redescendu du Ciel,
Vous avez tant nourri nos pauvres cœurs mortels
Qu’ils débordent de joie.

Que ce bonheur, Seigneur, ne reste pas stérile,
Que Votre serviteur ne soit pas immobile,
Mais qu’il serve son Roy.

Donnez-nous le désir d’annoncer Votre Fils
À tous les pauvres gens, comme le fit jadis
Le bon Monsieur Vincent.

Et vous, ô saint de Dieu, protégez-nous sans cesse
Afin que nous puissions, un jour, pleins d’allégresse,
Sans fin brûler l’encens.

Saint Vincent de Lérins

Saint Vincent de Lérins – Evangile (Diocèses de Nancy et Toul, avant 1955)


+ Sequéntia sancti Evangélii secúndum Matthǽum.
Matth. 19, 27-29.
In illo témpore : Dixit Petrus ad Iesum : Ecce, nos relíquimus ómnia, et secúti sumus te : quid ergo erit nobis ? Iesus autem dixit illis : Amen, dico vobis, quod vos, qui secuti estis me, in regeneratióne, cum séderit Fílius hóminis in sede maiestátis suæ, sedébitis et vos super sedes duódecim, iudicántes duódecim tribus Israël. Et omnis, qui relíquerit domum, vel fratres, aut soróres, aut patrem, aut matrem, aut uxórem, aut fílios, aut agros, propter nomen meum, céntuplum accípiet, et vitam ætérnam possidébit.

Vincent_de_Lerins
Saint Vincent de Lérins

Pierre dit à Jésus : « Nous avons, ô Seigneur,
Tout laisser pour suivre Vos pas ;
Mais qu’arrivera-t-il ? Nous tremblons en nos cœurs,
Nous tremblons et ne savons pas.
– Imposez le silence à vos pensées de crainte
Car Je m’engage devant vous :
Quiconque suit Mes pas sur cette route sainte,
Tout cœur qui pour Moi se dévoue,
Lorsque le Fils de l’homme, auréolé de gloire,
Siégera plein de majesté,
Ô vous tous qui avez mis en Lui votre espoir
Votre heur sera manifesté.
Alors, vous jugerez les tribus d’Israël,
Et vous jouirez du plus haut rang ;
On vous acclamera, sur terre et dans le Ciel,
Et votre renom sera grand.
Quittez donc vos maisons, abandonnez vos frères,
Abandonnez tout votre bien,
Laissez derrière vous tout ce qui vous est cher,
Laissez tout sans regretter rien.
Car si vous laissez tout et marchez sur mes traces,
Je vous le dis, en vérité,
Vous recevrez de Dieu des rivières de grâces
Et vivrez pour l’éternité.

Biographie de saint Vincent de Lérins

Moine et écrivain du Vème siècle, frère de Loup de Troyes, Vincent de Lérins suivit des études profanes et théologiques, exerça le métier des armes puis se retira au monastère de Lérins. Ce Père de l’Église écrivit un Commonitorium ou aide-mémoire permettant de distinguer la vraie foie catholique des hérésies. (Un grand merci à mon épouse pour son aide)

Statue de saint Léon IX

Saint Léon IX, pape – Communion (Diocèse de Strasbourg)


Statue de saint Léon IX
Statue de saint Léon IX

Ant. ad Communionem. Ps. 21, 23
Narrábo nomen tuum frátribus meis : in médio Ecclésiæ laudábo te, Dómine, allelúia.

Je chanterai Votre nom
Ô Seigneur ! devant mes frères,
Lorsqu’au temple nous venons
Vous présenter nos prières.

Devant l’autel rouge et blanc
Qu’encensent mille saints anges,
En des vers graves et lents,
J’éclaterai en louanges.

Clou de Jésus - Mathias Grünewald (détail du Retable d'Issenheim)

Messe votive des Clous sacrés de Notre-Seigneur Jésus-Christ – Offertoire


Clou de Jésus - Mathias Grünewald (détail du Retable d'Issenheim)
Clou de Jésus – Mathias Grünewald (détail du Retable d’Issenheim) – CC cea +

Ant. ad Offertorium. Ps. 95, 8, 9, et 10.
Tóllite hóstias, et introíte in átria eius : adoráte Dóminum in átrio sancto eius : dícite quia Dóminus regnávit a ligno, allelúia.

Apportez les hosties, l’hostie du sacrifice,
Et dans le sanctuaire, à l’autel, avancez ;
Adorez le Seigneur, Saint-Esprit, Père et Fils,
Et tournez vers le Ciel vos mains et vos pensées.

Alors, d’une voix grave, et lente, et solennelle,
Dites, devant le monde, et devant notre Dieu :
 » C’est sur l’affreux gibet, et dans la mort cruelle
Que le Seigneur régna, ce fut du haut d’un pieu. »

Martyre de saint Paul

Saint Don – Postcommunion (Diocèses de Nancy et Toul)


Postcommunio
Sumpta, Dómine, sacraménta fidem nostram reddant inexpugnábilem : ut sancti Donát$

Que le Saint Sacrement qu’a reçu notre coeur,
Rende invincible notre foi ;
Qu’avec ce bouclier, nous puissions, ô Seigneur,
Suivre à la guerre notre Roy.

Marchons à la bataille, avançons-nous derrière
Le saint chef que Dieu nous donna,
Et recevons ensuite, en quittant cette terre,
Le nimbe que reçut Donat.

Nota : je cherche une image de saint Don qui soit libre de droit (ou qui vous appartienne) ; si vous avez un lien ou un fichier, merci de me contacter.

Saint Sigesbert - cc Caroline Léna Becker

Saint Sigisbert – Communion (dans le diocèse de Saint-Dié)


Ant. ad Communionem. 2 Paral. 17, 4-5
Perréxit in præcéptis Dei ; confirmávit Dóminus regnum in manu ejus, factǽque sunt ei infinítæ divítiæ et multa glória.

Il marcha sans arrêt dans la voie du Seigneur ;
Il obéit toujours à Ses commandements
Sans se préoccuper de l’endroit ou de l’heure,
Et sa vie jusqu’au bout coula fidèlement.

Ce Dieu à qui toujours il voulut rendre hommage
Le couronna de gloire et mit entre ses mains
Autant d’or et d’honneur qu’il était juste et sage,
Et gouverna ses pas sur son heureux chemin.

Image : Saint Sigesbert – cc Caroline Léna Becker

Bienheureuse Alix Le Clerc

Bienheureuse Alix Le Clerc – Graduel (aux diocèses de Nancy, Toul et Saint-Dié)


Graduale.
Regnum mundi et omnem ornátum sáculi contémpsi propter amórem Dómini mei Jesu Christi.
V/. Quem vidi, quem amávi, in quem crédidi, quem diléxi.

Le monde devant moi, séducteur, et brillant,
Plein de gloire et d’honneur, de richesse et de pompe,
Sans doute a pour mes yeux quelque aspect attrayant,
Mais il me trompe.

J’ai chassé de ma vue, d’un revers de la main,
L’impalpable illusion de l’infernal sophiste,
Et j’ai, rempli d’amour, emprunté le chemin
Qui mène au Christ.

Oui, c’est Lui que j’ai vu, rempli d’admiration,
C’est en Lui que j’ai mis une confiance extrême,
C’est Lui qui pour mon cœur a tant de dilection,
C’est Lui que j’aime.

Stèle de saint Dagobert

Saint Dagobert – Postcommunion (dans les diocèses de Nancy, Strasbourg, Toul et Verdun)


Concede, quǽsumus, omnípotens Deus : ut quos culpæ miséria fecit hic éxsules ; beáti Dágoberti, Regis et Mártyris tui, intercéssio gloriósa regni cæléstis fáciat esse coherédes. Per Dóminum.

Misérable péché, tu nous tiens ici-bas
Comme des bœufs captifs qui peinent sous le bât,
Et qui envient, dans leur misère,
L’oiseau libre qui peut s’élever dans les airs.

Bienheureux Dagobert, nous vous en supplions ;
Ô martyr, ô saint roi, par votre intercession
Que Dieu nous accorde les ailes
Qui pourront nous mener au Royaume éternel.

Le Tétragramme - Château de Versailles - CC Pvasiliadis.jpg

Saints Euspice et Maximin – Alleluia (à Verdun, avant 1960) (Acrostiche)


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 9, 11. Sperent in te qui novérunt nomen tuum : quóníam non dereliquísti quæréntes te, Dómine. Allelúia.

Dieu secourt qui Le cherche et qui veut Le connaître ;
Il ne nous quitte point si nous pérégrinons.
Espérez donc, ô vous qui connaissez Son nom,
Une grâce plus grande encor de votre Maître !

Image : Le Tétragramme – Château de Versailles – CC Pvasiliadis

Sainte Odile - CC Remi Leblond

Sainte Odile – Communion (dans le diocèse de Strasbourg) (Sonnet)


Ant. ad Communionem. Ps. 35, 10.
Apud te est fons vitæ, et in lúmine tuo vidébimus lumen.

Mes yeux ont lentement parcouru l’univers ;
L’obscurité planait sur un vaste désert.
Sur le sol craquelé, d’affreux ossements blancs
Heurtaient, ralentissaient mes pauvres pieds tremblants.

Ma langue était pâteuse et chargée de poussière,
Hélas ! Que j’avais soif dans ce grand cimetière !
Mon corps, cadavéreux, comme à demi vivant,
Rêvait d’un peu d’eau pure et d’un souffle de vent.

Mais au-dessus de l’ombre et de la terre aride
S’étend un beau jardin, luxuriant et splendide,
Où coulent des ruisseaux de lumière et de vie.

Jamais Votre soleil n’y termine sa course,
Et jamais, Seigneur Dieu, n’y tarit Votre source ;
A jouir de chacun d’eux, Votre main nous convie.

Image : Sainte Odile – CC Remi Leblond

Reliquaire de la ceinture de saint Joseph

Fête des Saintes Reliques (en certains diocèses) – Alleluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps.67, 4. Iusti epuléntur, et exsúltent in conspéctu Dei : et delecténtur in lætítia. Allelúia.

Justes, prenez part au festin :
Vous avez, sur toute la terre,
Mené la digne et sainte guerre ;
Jouissez donc de votre butin !

Ah, voyez comme votre Père,
Qui vous donna l’épée en croix
Et le ferme écu de la foi,
Vous regarde, content et fier !

Alors, sous l’œil du divin Roy
Vous dont le sang précieux et pur
Ruissela par mille blessures,
Laissez éclater votre joie !