Sainte Marguerite-Marie Alacoque - Johann Baptist Moroder-Lusenberg - CC Wolfgang Moroder

Sainte Marguerite-Marie Alacoque – Communion


Ant. ad Communionem. Cant. 6, 2.
Ego dilécto meo, et diléctus meus mihi, qui páscitur inter lília.

Sainte Marguerite-Marie Alacoque - Johann Baptist Moroder-Lusenberg - CC Wolfgang Moroder
Sainte Marguerite-Marie Alacoque – Johann Baptist Moroder-Lusenberg – CC Wolfgang Moroder

À qui suis-je ? Ô mon Amour,
Je suis à Toi !
Et Toi, Tu es sans retour
À moi, mon Roy !

Tu vas au milieu des lys,
Doux, droits et blancs ;
Mon cœur, aux fleurs qui pâlissent,
Est ressemblant.

Publicités
Saint Denis - Antoine Le Moiturier - CC Anagoria

Saints Denis, Rustique et Éleuthère – Graduel


Graduale. Ps. 123,7-8.
Anima nostra, sicut passer, erépta est de láqueo venántium.
V/. Láqueus contrítus est, et nos liberáti sumus : adiutórium nostrum in nómine Dómini, qui fecit cælum et terram.

Saint Denis - Antoine Le Moiturier - CC Anagoria
Saint Denis – Antoine Le Moiturier – CC Anagoria

Ô mon âme, loue ton Sauveur !
Car l’abominable chasseur
Avait jeté son lourd filet
Sur ta petite aile impuissante,
Mais au milieu de la tourmente,
Le Seigneur vint, tu t’envolais.

Comme un vent violent de tempête,
Il porte aux bourreaux la défaite,
Et brise sans peine tes liens ;
Maintenant, vole et dis toujours :
« Dieu qui fit tout est le secours
Et l’unique salut des siens. »

Saints Côme et Damien greffant une jambe - Fra Angelico

Saints Côme et Damien – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 78, 2 et 11.
Posuérunt mortália servórum tuórum, Dómine, escas volatílibus cæli, carnes Sanctórum tuórum béstiis terræ : secúndum magnitúdinem bráchii tui pósside fílios morte punitórum.

Saints Côme et Damien greffant une jambe - Fra Angelico
Saints Côme et Damien greffant une jambe – Fra Angelico

Ils ont jeté les cadavres sanglants
De Vos martyrs pour nourrir les vautours ;
Et balancé sous leurs becs jubilants
Les corps offerts à la mort par amour.

Ô Tout-Puissant, étendez Votre bras
Et protégez les fils de Vos martyrs ;
Leur descendance à jamais Vous louera
Avec le chant, la cithare et la lyre.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer

Seizième dimanche après la Pentecôte – Collecte


Oratio.
Tua nos, quǽsumus, Dómine, grátia semper et prævéniat et sequátur : ac bonis opéribus iúgiter præstet esse inténtos. Per Dóminum.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer
Sacré-Cœur de Jésus – CC The Photographer

Que je discute ou travaille,
Où que je marche, où que j’aille,
Quand je mange ou quand je bois,
Dans la ville ou dans les bois,
Ô Seigneur, que Votre grâce
Place mes pieds dans ses traces !

Qu’on me loue ou qu’on me raille,
Dans la paix, dans la bataille,
Dans la tristesse ou la joie,
Qu’on m’oublie ou qu’on me voie,
Que ma main, grâce à Vous, fasse
Ce qui plaît à Votre Face.

Peter Fendi - Assistants à la sainte Messe

Mercredi des Quatre-Temps de Septembre – Secrète


Secreta.
Hæc hóstia, Dómine, quǽsumus, emúndet nostra delícta : et ad sacrifícium celebrándum, subditórum tibi córpora mentésque sanctíficet. Per Dóminum.

Peter Fendi - Assistants à la sainte Messe
Peter Fendi – Assistants à la sainte Messe

Seigneur, que cette hostie si pure
Arrache à nos cœurs ses souillures,
Et lève vers Vous, ô mon Dieu,
Nos pauvres cœurs avec nos yeux
Pour prendre part au sacrifice
Où s’offre pour nous Votre Fils.

Un retable de la Crucifixion

Exaltation de la Sainte Croix – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Dulce lignum, dulces clavos, dúlcia ferens póndera : quæ sola fuísti digna sustinére Regem cælórum et Dóminum. Allelúia.

Un retable de la Crucifixion
Un retable de la Crucifixion

Qu’il est doux le bois
Sacré de la Croix,
Et doux les trois clous de fer
Mais nul n’est pour nous
Plus tendre et plus doux
Que l’Homme-Dieu qu’ils portèrent.

Ô bois assassin
Et pourtant si saint,
Le Ciel te jugea seul digne
De porter son Roy
Et fit de ta croix
Son plus noble et plus grand signe.

Saint Gorgon - CC G. Garitan

Saint Gorgon – Secrète


Secreta
Grata tibi sit, Dómine, nostræ servitútis oblátio : pro qua sanctus Gorgónius Martyr intervéntor exsístat. Per Dóminum.

Saint Gorgon - CC G. Garitan
Saint Gorgon – CC G. Garitan

Ô Seigneur, que cette humble offrande
Que présente en tremblant ma main,
Mais qui bientôt deviendra grande,
Soit admise à Votre examen.

Saint Gorgon qu’aujourd’hui l’Église
Chante, acclame et redit glorieux,
Accordez-nous votre entremise
Près du Roy miséricordieux.

Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo

Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie – Communion


Ant. ad Communionem.
Beáta viscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium.

La naissance de la Sainte Vierge - Domenico Ghirlandaio
La naissance de la Sainte Vierge – Domenico Ghirlandaio

Ô Marie, vierge et mère,
Heureux est votre sein !
Il porta l’Enfant saint,
L’éternel Fils du Père !

Saint Pie X

Saint Pie X – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 33, 12.
Veníte, fílii, audíte me : timorem Dómini docébo vos.

Saint Pie X
Saint Pie X

Venez, mes fils, écoutez-moi
Et la sagesse de la voix
De l’homme au front couvert de neige.
Venez ! Que vous enseignerai-je ?
À briser vos cœurs orgueilleux,
À craindre Votre Seigneur Dieu,
Car craindre Dieu n’est point faiblesse,
Mais le début de la sagesse.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni

Transfiguration – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 76, 19.
Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ : commóta est et contrémuit terra.
Ps. 83, 2-3.
Quam dilécta tabernácula tua, Dómine virtútum ! concupíscit, et déficit ánima mea in átria Dómini.
V/. Glória Patri.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni
Saint Joseph et l’Enfant Jésus – Guido Reni

Mon Dieu, la terre toute entière
A tremblé devant Vos éclairs ;
La face du monde a pâli,
Et l’insensé seul les oublie.

Oh, que l’on trouve de douceurs
Sous Vos tentes, puissant Seigneur !
Oh, mon âme est comme embrasée
Du désir de s’y reposer.

Saint Pie Ier

Saint Pie Ier – Communion (Messe Si diligis)


Ant. ad Communionem. Matth. 16, 18.
Tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam. (T.P. Allelúia.)

Saint Pie Ier
Saint Pie Ier

Abandonne le nom que t’a donné ton père,
Donne-toi tout à Moi et pour Moi deviens Pierre.
Lorsque M’attaquera l’adversaire arrogant,
La terre tremblera, soufflera l’ouragan,
Et rien ne pourra fuir sa noire convoitise,
Sinon, fondée sur toi, Mon éternelle Église.

Saint Paul et saint Pierre - Le Corrège

Vigile des saints Pierre et Paul – Postcommunion


Postcommunio.
Quos cælésti, Dómine, aliménto satiásti : apostólicis intercessiónibus ab omni adversitáte custódi. Per Dóminum nostrum.

Saint Paul et saint Pierre - Le Corrège
Saint Paul et saint Pierre – Le Corrège

Voyez ces hommes en prière,
Les yeux clos, les genoux à terre
Et les mains jointes fermement ;
Seigneur Jésus, comment se taire
Quand l’âme enflammée toute entière
Reçoit le Roy du Firmament ?

Nourris du pain plus blanc que jour,
Nous implorons votre secours,
Saints apôtres remplis de foi ;
Apportez-nous votre concours
Jusques au céleste séjour
Où nous poserons notre croix.

Saint Jean Baptiste

Nativité de Saint Jean-Baptiste – Graduel (extrait) et Alléluia


Graduale. Ier. 1, 5 et 9.
[…]
V/. Misit Dóminus manum suam, et tétigit os meum, et dixit mihi.
Allelúia, allelúia. V/. Luc. 1, 76 Tu, puer, Prophéta Altíssimi vocáberis : præíbis ante Dóminum paráre vias eius. Allelúia.

Saint Jean Baptiste
Saint Jean Baptiste

J’étais dans le sein de ma mère
Lorsque le doigt mystérieux,
Le doigt puissant, le doigt de Dieu,
Le doigt qui gouverne la terre,
Ouvrit mes lèvres et mes dents.
Alors j’entendis au-dedans :
« Enfant, ô suprême prophète,
Ouvre la marche par ta voix
Au Seigneur qui vient après toi :
Qu’Il trouve toutes choses prêtes. »

Saint Louis de Gonzague - Goya

Épître – Saint Louis de Gonzague


Léctio libri Sapiéntiæ.
Eccli. 31, 8-11.
Beátus vir, qui invéntus est sine mácula, et qui post aurum non ábiit, nec sperávit in pecúnia et thesáuris. Quis est hic, et laudábimus eum ? fecit enim mirabília in vita sua. Qui probátus est in illo, et perféctus est, erit illi glória ætérna : qui potuit tránsgredi, et non est transgréssus : fácere mala, et non fecit : ídeo stabilíta sunt bona illíus in Dómino, et eleemósynis illíus enarrábit omnis ecclésia sanctórum.

Saint Louis de Gonzague - Goya
Saint Louis de Gonzague – Goya

Heureux l’homme qui monte aux Cieux
Et se présente devant Dieu
Avec un habit sans souillures ;
Heureux qui détourna les yeux
Des trésors qui sont si précieux
Pour corrompre les âmes pures.

Dites-nous qui a mérité
D’entrer dans la félicité
Dont votre cœur est plein, saints anges !
Si sur terre il a tout quitté,
C’est du Ciel qu’il a hérité,
Et nous lui ferons nos louanges !

Il put trahir la sainte loi,
Il put faire de l’or son roi
Et de son cœur un criminel ;
Mais il a conservé la foi,
Il a porté sa lourde croix
Et reçu la gloire éternelle.