Saint Evariste

Saint Évariste – Secrète II (Si diligis)


2 Altera secreta.
Pro commemoratione alterius vel aliorum Summorum Pontificum
Múnera, quæ tibi, Dómine, lætántes offérimus, súscipe benígnus, et præsta : ut, intercedénte beáto N. (intercedéntibus beátis N. et N.), Ecclésia tua et fídei integritáte lætétur, et témporum tranquillitáte semper exsúltet. Per Dóminum nostrum.

Saint Evariste
Saint Evariste

Voici donc les présents qu’avec joie nous offrons,
Seigneur dont la bonté fait un diadème au front.
Vous, souverain et saint pontife,
Suppliez vivement et rempli de respect
Le Maître pour qu’Il donne à l’Église la paix
Et la tienne éloignée du diable et de ses griffes.
Réclamez pour elle la Foi,
Car le péril est grand et dans son grand drap pur
De mauvais serviteurs font mille déchirures :
Que l’Église, ô Seigneur, reste au pied de la Croix !

Publicités
Saint Evariste

Saint Évariste – Secrète 1 – (Si diligis me)


I Secreta.
Oblátis munéribus, quǽsumus, Dómine, Ecclésiam tuam benígnus illúmina : ut, et gregis tui profíciat ubique succéssus, et grati fiant nómini tuo, te gubernánte, pastóres. Per Dóminum.

Saint Evariste
Saint Evariste

Puisque l’ombre et l’horreur ont recouvert la terre
Et que Votre troupeau tremble, triste et troublé,
Jamais plus qu’aujourd’hui ne sont si nécessaires
Nos instantes prières,
Jamais plus qu’aujourd’hui, pauvres nains désolés,
N’avons nous le besoin d’être bien épaulés.

Nous sommes à Vos pieds comme au pied du Calvaire
Voyant dans cette hostie l’Agnel immaculé,
Et nous Vous supplions dans nos chants et nos vers
D’envoyer la lumière,
De donner à nos chefs le don de bien parler,
De donner à nos chefs d’être vrais et zélés.

Saint Evariste

Saint Evariste, pape et martyr – Collecte (Messe Si diligis me)


Saint Evariste
Saint Évariste

Pro uno Summo Pontifice
I Oratio.
Gregem tuum, Pastor ætérne, placátus inténde : et, per beátum Evaristum (Mártyrem tuum atque) Summum Pontíficem, perpétua protectióne custódi ; quem totíus Ecclésiæ præstitísti esse pastórem. Per Dóminum nostrum.

Ô Pasteur éternel, Vos brebis, humblement,
Font à Vos pieds cette demande :
Jetez sur Votre Église un œil doux et clément,
Et que Votre bonté sur elle se répande.

Nous Vous en supplions, par Votre bienheureux,
Par Votre martyr Évariste
Qui, pape, fut fidèle en ces temps douloureux,
Gardez Votre troupeau dans le chemin du Christ.

Protégez-le, mon Dieu, de tous ses ennemis,
De tous ceux qui le persécutent,
De tous les loups cruels déguisés en brebis,
Rendez-le fort, Seigneur, et puissant dans la lutte !

J’ajoute à cette paraphrase une prière faite au cours du travail :

Qu’il est dur, ô saint Evariste,
De rimer avec votre nom !
De vos rimes je fais la liste,
Tant bien que mal, je cherche : non,
Je ne découvre point de piste,
Point de mots adéquats sinon
Militariste ou féministe,
Des mots de bien peu de renom.
Mais à mon cœur dolent et triste,
Vous avez présenté le Christ.