Sainte Anne et la sainte Vierge au dessus de Jésus au tombeau - CC Nheyob

Sainte Anne – Introït (Terza rima)


Sainte Anne et la sainte Vierge au dessus de Jésus au tombeau - CC Nheyob
Sainte Anne et la sainte Vierge au dessus de Jésus au tombeau – CC Nheyob

Ant. ad Introitum.
Gaudeámus omnes in Dómino, diem festum celebrántes sub honóre beátæ Annæ, de cuius solemnitáte gaudent Angeli et colláudant Fílium Dei.
Ps. 44, 2.
Eructávit cor meum verbum bonum ; dico ego opéra mea Regi.
V/. Glória Patri.

Réjouissons-nous dans le Seigneur
Car nous célébrons aujourd’hui
L’aïeule de notre Sauveur.

Le monde plongé dans la nuit
Voit une lueur qui émane
Et l’obscurité qui s’enfuit.

Grâce plus grande que la manne,
Voici la mère de Marie,
Voici l’admirable sainte Anne.

Remplis de joie, les purs esprits
Répandent partout leurs cantiques
Et rendent gloire à Jésus-Christ.

Que de paroles magnifiques
J’ai dites face au Roy des rois,
Que de paroles véridiques !

J’ai dit, humble et de bonne foi,
Ce que du matin jusqu’au soir,
J’avais fait et, sublime émoi,

Il m’a revêtue de Sa gloire !

Publicités
Sainte Anne et la sainte Vierge au dessus de Jésus au tombeau - CC Nheyob

Sainte Anne


Sainte Anne et la sainte Vierge au dessus de Jésus au tombeau - CC Nheyob
Sainte Anne et la sainte Vierge au dessus de Jésus au tombeau – CC Nheyob

Chantons tous aujourd’hui la gloire de sainte Anne,
Et chantons notre Dieu de qui tout bien émane !

Ô douce mère de Marie,
Vos entrailles sont infécondes,
Mais votre âme est pure et profonde,
Et devant Dieu croît et fleurit.

Ne versez plus de pleurs, ô vieille,
Le Seigneur entend votre voix :
Vous enfanterez dans la joie
Une femme à nulle pareille.

Regardez : voici votre époux ;
L’ange lui dit : sors du désert,
Car sous peu tu deviendras père ;
Le voici qui revient vers vous.

Ô joie ! Quelle enfant admirable
Vous offrirez au Seigneur Dieu !
Vous la verrez, reine des Cieux,
Et mère du Dieu secourable.

Oui, préservée de tout péché,
A l’homme écrasé de malheurs
Elle offrira le Vrai Sauveur :
Au mal Il viendra l’arracher.

Et l’épouse et la mère ont en vous un modèle :
Aidez-nous dans l’épreuve à demeurer fidèles.