Saint Léon le Grand - Francisco Herrera le Jeune

Saint Léon Ier – Alléluia pascal (Messe Si diligis)


Tempore paschali omittitur graduale, et eius loco dicitur :
Allelúia, allelúia. V/. Matth. 16, 18. Tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam. Allelúia, allelúia.
Allelúia. V/. Ps. 44, 17, 18. Constítues eos príncipes super omnem terram : mémores erunt nóminis tui, Dómine. Allelúia.

Saint Léon le Grand - Francisco Herrera le Jeune
Saint Léon le Grand – Francisco Herrera le Jeune

Oublie Simon !
Tu seras désormais un roc,
Toi qui fus tiré du limon,
Et tu ne craindras point les chocs.

J’établirai
Sur ton rocher Ma sainte Église.
Ton front brillera de Mes rais,
La terre te sera soumise.

Garde Mon Nom,
Demeure-Moi toujours fidèle.
Que tes lois et tes canons
Prennent Ma Loi pour modèle.

Publicités
Saint Grégoire le Grand

Saint Grégoire le Grand – Trait (Messe Si diligis)


Tractus. Ps. 39, 10-11. Trait
Annuntiávi iustítiam tuam in ecclésia magna, ecce, lábia mea non prohibébo : Dómine, tu scisti.
V/. Iustítiam tuam non abscóndi in corde meo : veritátem tuam et salutáre tuum dixi.
V/. Non abscóndi misericórdiam tuam, et veritátem tuam a concílio multo.

Saint Grégoire le Grand
Saint Grégoire le Grand

J’ai parlé sans trembler en face de l’Église
Et ma bouche ne s’est point tue,
Mon cœur ne s’est point abattu
Quand j’ai dit Votre loi que le monde méprise.

Vous savez, ô Seigneur, que je n’ai rien omis
Devant l’assemblée des fidèles :
La parole qui vient du Ciel,
Les chemins du Salut, je les leur ai transmis.

Saint Thomas d'Aquin - Carlo Crivelli

Saint Thomas d’Aquin – Introït


Ant. ad Introitum. Eccli. 15, 5.
In médio Ecclésiæ apéruit os eius : et implévit eum Dóminus spíritu sapiéntiæ et intelléctus : stolam glóriæ índuit eum.
Ps. 91,2.
Bonum est confitéri Dómino : et psállere nómini tuo, Altíssime.
V/. Glória Patri.

Saint Thomas d'Aquin - Carlo Crivelli
Saint Thomas d’Aquin – Carlo Crivelli

Ce saint ouvrit sa bouche au milieu de l’Église,
Dieu mit dans son haleine une sagesse exquise,
Une science inouïe ;
Il le vêtit de gloire et Son cœur s’en réjouit.

Qu’il est bon d’imiter les chants sacrés des anges,
Et de Vous adresser, ô Seigneur, nos louanges ;
D’oser, épouvantés,
De nos si faibles voix Vos merveilles vanter.

Saint Evariste

Saint Évariste – Secrète II (Si diligis)


2 Altera secreta.
Pro commemoratione alterius vel aliorum Summorum Pontificum
Múnera, quæ tibi, Dómine, lætántes offérimus, súscipe benígnus, et præsta : ut, intercedénte beáto N. (intercedéntibus beátis N. et N.), Ecclésia tua et fídei integritáte lætétur, et témporum tranquillitáte semper exsúltet. Per Dóminum nostrum.

Saint Evariste
Saint Evariste

Voici donc les présents qu’avec joie nous offrons,
Seigneur dont la bonté fait un diadème au front.
Vous, souverain et saint pontife,
Suppliez vivement et rempli de respect
Le Maître pour qu’Il donne à l’Église la paix
Et la tienne éloignée du diable et de ses griffes.
Réclamez pour elle la Foi,
Car le péril est grand et dans son grand drap pur
De mauvais serviteurs font mille déchirures :
Que l’Église, ô Seigneur, reste au pied de la Croix !

Châsse de Saint Vincent de Paul - CC FLLL

Saint Vincent de Paul – Secrète


Secreta
Præsta nobis, quǽsumus, omnípotens Deus : ut nostræ humilitátis oblátio et pro tuórum tibi grata sit honóre Sanctórum, et nos córpore páriter et mente puríficet. Per Dóminum.

Châsse de Saint Vincent de Paul - CC FLLL
Châsse de Saint Vincent de Paul – CC FLLL

Voici, Seigneur, l’admirable présent,
Le vin mêlé de la divine ivresse,
Le pain qui tient en lui toute richesse,
Mais nous offrons ce cadeau écrasant
Avec des mains tremblantes de faiblesse.

Venez, ô saints, que l’Église aujourd’hui
Dans son bonheur fête, célèbre, honore !
Avec vos bras que le Ciel rend plus forts,
Portez à Dieu cet admirable fruit
Pour purifier nos âmes et nos corps.

Saint Pie Ier

Saint Pie Ier – Communion (Messe Si diligis)


Ant. ad Communionem. Matth. 16, 18.
Tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam. (T.P. Allelúia.)

Saint Pie Ier
Saint Pie Ier

Abandonne le nom que t’a donné ton père,
Donne-toi tout à Moi et pour Moi deviens Pierre.
Lorsque M’attaquera l’adversaire arrogant,
La terre tremblera, soufflera l’ouragan,
Et rien ne pourra fuir sa noire convoitise,
Sinon, fondée sur toi, Mon éternelle Église.

Le roi Athelstan présente La Vie de saint Cuthbert à saint Bède le vénérable.

Saint Bède le Vénérable – Secrète


Secreta C2
Sancti Bedæ Confessóris tui atque Doctóris nobis, Dómine, pia non desit orátio : quæ et múnera nostra concíliet ; et tuam nobis indulgéntiam semper obtíneat. Per Dóminum.

Le roi Athelstan présente La Vie de saint Cuthbert à saint Bède le vénérable.
Le roi Athelstan présente La Vie de saint Cuthbert à saint Bède le vénérable.

Ô ma pauvre prière, avec ton corps de vieille,
Tes bras pleins de faiblesse et tes genoux tremblants,
Ta chair presque liquide et tes pas chancelants,
Comment peux-tu penser que tes plaintes réveillent
Le puissant Seigneur sans pareil ?

Va donc parler au saint que l’Église aujourd’hui
Fête et penchant le front, sollicite son aide.
Dis-lui de ta voix faible : « Ô noble et puissant Bède,
Pour mon maître accordez votre puissant appui :
Prenez ma place auprès de Lui. »

Saint Pierre

Chaire de Saint Pierre – Trait


Tractus. Matt 16:18-19
Tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam.
V. Et portæ ínferi non prævalébunt advérsus eam: et tibi dabo claves regni coelórum.
V. Quodcúmque ligáveris super terram, erit ligátum et in coelis.
V. Et quodcúmque sólveris super terram, erit solútum et in coelis.

Saint Pierre
Saint Pierre

Voici que J’ai posé Mon peuple sur ton roc
Afin que sur ton dos il ne craigne aucun choc.

Les portes de l’enfer pourront vomir satan,
Mais en vain claqueront ses sinistres battants.

Mais toi, reçois les clefs des admirables portes
Que J’ouvre de nouveau pour l’humanité morte.

Prince, règne en Mon Nom droit, miséricordieux,
Afin que l’univers suive la Loi de Dieu.

Saint Hygin

Saint Hygin – Collecte II (Messe Si diligis me)


2 Altera oratio.
Si agenda sit commemoratio alterius Summi Pontificis
Deus, qui Ecclésiam tuam, in apostólicæ petræ soliditáte fundátam, ab infernárum éruis terróre portárum : præsta, quǽsumus ; ut, intercedénte beáto N. (Mártyre tuo atque) Summo Pontífice, in tua veritáte persístens, contínua securitáte muniátur. Per Dominum.

papa_igino
Saint Hygin

Le dragon rugit,
Frémit, siffle et choque
Plus fou que l’amok,
Pourtant sa magie
Ne heurte qu’un roc,
Et Dieu le régit.

Sur ce roc, l’Église,
Reine immaculée
Et miraculée,
Tranquille est assise ;
Qui peut ébranler
La douce promise ?

Il s’épuise en vain,
Le serpent cruel
À battre des ailes
Au fond du ravin :
L’Église est au Ciel
Sous le bras divin.

Dieu, gardez intact,
Et même affermi,
Vous l’avez promis,
Ce roc contre l’acte
Du vieil ennemi
Et de son contact.

Saint Télesphore

Saint Télesphore – Graduel (Messe Si diligis)


Graduale. Ps. 106, 32, 31.
Exáltent eum in Ecclésia plebis : et in cáthedra seniórum laudent eum.
V/. Confiteántur Dómino misericórdiæ eius ; et mirabília eius fíliis hóminum.

Saint Télesphore
Saint Télesphore

Acclame son nom dans l’église,
Et chante, ô peuple, ses vertus !
Si tu ne vois que sa statue,
Ou son image sur la frise,

Les Cieux le contemplent vêtu
De gloire, assis sur une chaire
Près de Jésus et de Son Père
Pour avoir si bien combattu.

Ô chrétiens, n’osons point nous taire :
Louons sans cesse notre Dieu
Si bon, si miséricordieux,
Et si doux aux hommes sur terre !

Saint Jean continuant à prier dans son martyre

Saint Jean l’évangéliste – Collecte


Oratio.
Ecclésiam tuam, Dómine, benígnus illústra : ut, beáti Ioánnis Apóstoli tui et Evangelístæ illumináta doctrínis, ad dona pervéniat sempitérna. Per Dóminum.

Saint Jean continuant à prier dans son martyre
Saint Jean continuant à prier dans son martyre

Que Votre main, Seigneur, comme un astre éclatant,
Éclaire Votre Église en notre pauvre temps.
Écoutons Jean, l’évangéliste,
Pour qu’aidés de Votre bonté,
Nous vivions pour l’éternité
Que nous a valu Votre Christ.

Basilique Saint-Pierre

Dédicace des Basiliques Saint-Pierre et Saint-Paul – Alléluia (Messe Terribilis est)


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 137, 2. Adorábo ad templum sanctum tuum : et confitébor nómini tuo. Allelúia.

Basilique Saint-Pierre
Basilique Saint-Pierre

J’entre dans Votre sainte église,
Et mon cœur tremble, tremble tant
Que peu s’en faut qu’il ne se brise.

Voici, j’ai fermé le battant,
Je m’incline et je me prosterne
Devant le céleste Habitant.

Dans ce silence qui me cerne,
Qu’entends-je ? La plus douce voix ;
En moi, crainte et bonheur alternent.

Mon œil, dis-nous ce que tu vois !
Je n’entends rien, dit mon oreille.
Mais c’est au cœur que Dieu pourvoit.

Qu’en moi l’adoration s’éveille,
Que mon cœur chante et loue et prie
Le Dieu qui n’a point de pareil

Dans le temple de mon esprit.

Saint Zéphirin

Saint Zéphirin – Postcommunion (Messe Si diligis me)


2 Altera postcommunio.
Multíplica, quǽsumus, Dómine, in Ecclesia tua spíritum grátiæ, quem dedísti : ut beáti N. (Mártyris tui atque) Summi Pontíficis deprecatióne nec pastóri obœdiéntia gregis nec gregi desit cura pastóris. Per Dóminum.

Saint Zéphirin
Saint Zéphirin

Multipliez, Seigneur, l’esprit de Votre grâce !
Qu’au sein de Votre Église il demeure vivace !
Quant à vous, saint Pontife, ayez-nous en pitié,
Et vous qui voyez Dieu, je vous en prie, priez
Pour qu’au berger toujours les brebis obéissent,
Et qu’au troupeau toujours le pasteur soit propice.

Enregistrer

Saint Henri

Saint Henri – Épître (messe Os justi)


Léctio libri Sapiéntiæ.
Eccli. 31, 8-11.
Beátus vir, qui invéntus est sine mácula, et qui post aurum non ábiit, nec sperávit in pecúnia et thesáuris. Quis est hic, et laudábimus eum ? fecit enim mirabília in vita sua. Qui probátus est in illo, et perféctus est, erit illi glória ætérna : qui potuit tránsgredi, et non est transgréssus : fácere mala, et non fecit : ídeo stabilíta sunt bona illíus in Dómino, et eleemósynis illíus enarrábit omnis ecclésia sanctórum.

Saint Henri
Saint Henri

Heureux l’homme au cœur pur qui n’a point cherché l’or
Et qui n’en a point fait son idole et son dieu ;
Heureux qui méprisa l’argent et les trésors
Et n’en fit point la douceur de ses yeux.

Ah, dites-nous son nom ! Mais n’est-ce pas un ange ?
Car les hauts faits qui jalonnent sa vie
Méritent nos vivats autant que nos louanges,
Et son chemin vaut bien d’être suivi.

Pour lui, ce fut dans l’or que se cacha le diable,
Et toujours dans l’argent que fut la tentation ;
Mais il n’est pas tombé, et cet homme admirable
Était au soir brillant de perfection.

Les crimes les plus grands étaient en son pouvoir ;
Il pouvait sans péril piétiner toute loi ;
Mais il n’a point failli ; une éternelle gloire
Lui fut donnée pour ses nombreux exploits.

Oh, que de riches biens lui donna le Seigneur !
Mais au sommet du Ciel il en a de plus grands.
Ô prêtre, ô sainte Église, ô fidèles, ô chœurs,
Rendons-lui donc honneur en consacrant !