L'Assomption de la Vierge - Le Brun

Assomption – Introït


Ant. ad Introitum. Ap. 12, 1.
Signum magnum appáruit in cælo : múlier amicta sole, et luna sub pédibus eius, et in cápite eius coróna stellárum duódecim.
Ps. 97, 1.
Cantáte Dómino cánticum novum : quóniam mirabília fecit.
V/. Glória Patri.

L'Assomption de la Vierge - Le Brun
L’Assomption de la Vierge – Le Brun

Un grand signe soudain apparut dans le ciel,
Et le monde admira la femme la plus belle.
Dieu révélait à tous son voile étincelant,
Elle avait revêtu son esprit pur et blanc,
Elle était revêtue d’un habit sans pareil
Tissé, non de fils d’or, mais des rais du soleil.
Cornue des deux côtés, creuse comme un berceau,
La lune sous ses pieds lui servait de vaisseau
Et douze étoiles d’or, et de l’or le plus pur,
Formaient une couronne autour de sa figure.
Acclamez le Seigneur en hymnes victorieux
Car Sa main accomplit des actes prodigieux.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni

Transfiguration – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 76, 19.
Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ : commóta est et contrémuit terra.
Ps. 83, 2-3.
Quam dilécta tabernácula tua, Dómine virtútum ! concupíscit, et déficit ánima mea in átria Dómini.
V/. Glória Patri.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni
Saint Joseph et l’Enfant Jésus – Guido Reni

Mon Dieu, la terre toute entière
A tremblé devant Vos éclairs ;
La face du monde a pâli,
Et l’insensé seul les oublie.

Oh, que l’on trouve de douceurs
Sous Vos tentes, puissant Seigneur !
Oh, mon âme est comme embrasée
Du désir de s’y reposer.

Les Saints Macchabées - Wojciech Stattler

Saints Macchabées – Communion


Ant. ad Communionem. Luc. 12, 4.
Dico autem vobis amícis meis : Ne terreámini ab his, qui vos persequúntur.

Les Saints Macchabées - Wojciech StattlerOù se trouve ton espérance ?
Si tu l’as mise dans les Cieux
Et dans l’amitié du vrai Dieu,
Tu ne craindras point la souffrance.

Ami de Dieu, ne tremble point
Car celui qui te persécute
Ne peut t’entraîner dans sa chute
Si tu demeures Son témoin.

Saint Jacques le Majeur - Rembrandt

Saint Jacques – Collecte


Oratio.
Esto, Dómine, plebi tuæ sanctificátor et custos : ut, Apóstoli tui Iacóbi muníta præsídiis, et conversatióne tibi pláceat, et secúra mente desérviat. Per Dóminum nostrum.

Saint Jacques le Majeur - Rembrandt
Saint Jacques le Majeur – Rembrandt

Soyez le sanctificateur,
Et le gardien
De Votre peuple, ô mon Seigneur !

Accordez au peuple chrétien,
Donnez aux Vôtres,
Votre secours, Votre soutien.

Ô saint Jacques, ô saint apôtre,
Que votre appui
Ne descende sur aucun autre !

Vous que nous fêtons aujourd’hui,
Soignez nos cœurs
Pour qu’ils portent beaucoup de fruit

D’une vie pure et sans tiédeur.

Sainte Praxède - Vermeer

Sainte Praxède – Collecte


Oratio.
Exáudi nos, Deus, salutáris noster : ut, sicut de beátæ Praxédis Vírginis tuæ festivitáte gaudémus ; ita piæ devotiónis erudiámur affectu. Per Dóminum nostrum.

Sainte Praxède - Vermeer
Sainte Praxède – Vermeer

Vers qui, Seigneur, me tournerai-je,
Sinon vers Vous, qui nous avez fait don
D’une avocate au cœur de neige ?

Voici, mon Dieu, ce que nous demandons :
D’avoir toujours le privilège
De Vous prier, plein d’un saint abandon.

Châsse de Saint Vincent de Paul - CC FLLL

Saint Vincent de Paul – Secrète


Secreta
Præsta nobis, quǽsumus, omnípotens Deus : ut nostræ humilitátis oblátio et pro tuórum tibi grata sit honóre Sanctórum, et nos córpore páriter et mente puríficet. Per Dóminum.

Châsse de Saint Vincent de Paul - CC FLLL
Châsse de Saint Vincent de Paul – CC FLLL

Voici, Seigneur, l’admirable présent,
Le vin mêlé de la divine ivresse,
Le pain qui tient en lui toute richesse,
Mais nous offrons ce cadeau écrasant
Avec des mains tremblantes de faiblesse.

Venez, ô saints, que l’Église aujourd’hui
Dans son bonheur fête, célèbre, honore !
Avec vos bras que le Ciel rend plus forts,
Portez à Dieu cet admirable fruit
Pour purifier nos âmes et nos corps.

Saint Alexis de Rome

Saint Alexis – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 88, 25.
Véritas mea et misericórdia mea cum ipso : et in nómine meo exaltábitur cornu eius.

Saint Alexis de RomeJe vêtirai Mon serviteur fidèle
De vérité, d’amour et de pitié ;
Sa vie entière aura Mon amitié :
On verra tôt sa gloire dans le Ciel.

Saint Pie Ier

Saint Pie Ier – Communion (Messe Si diligis)


Ant. ad Communionem. Matth. 16, 18.
Tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam. (T.P. Allelúia.)

Saint Pie Ier
Saint Pie Ier

Abandonne le nom que t’a donné ton père,
Donne-toi tout à Moi et pour Moi deviens Pierre.
Lorsque M’attaquera l’adversaire arrogant,
La terre tremblera, soufflera l’ouragan,
Et rien ne pourra fuir sa noire convoitise,
Sinon, fondée sur toi, Mon éternelle Église.

L'Agneau de Dieu

Cinquième dimanche après la Pentecôte – Postcommunion


Ant. ad Offertorium. Ps. 15, 7 et 8.
Benedícam Dóminum, qui tríbuit mihi intelléctum : providébam Deum in conspéctu meo semper : quóniam a dextris est mihi, ne commóvear.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Que l’enfer a d’empire en nos âmes confuses
Et que son roi maudit a de roueries, de ruses !
Nous péchons si souvent que nous ne savons plus
Quels gestes et pensées, mon Dieu, Vous ont déplu.
Ô Dieu qui connaissez bien mieux que moi mon cœur,
Arrachez ces péchés qu’un dissimulateur
M’a fait un jour commettre, et m’a fait oublier :
Je ne me souviens pas, mais viens vous supplier.

Saint Paul et saint Pierre - Le Corrège

Vigile des saints Pierre et Paul – Postcommunion


Postcommunio.
Quos cælésti, Dómine, aliménto satiásti : apostólicis intercessiónibus ab omni adversitáte custódi. Per Dóminum nostrum.

Saint Paul et saint Pierre - Le Corrège
Saint Paul et saint Pierre – Le Corrège

Voyez ces hommes en prière,
Les yeux clos, les genoux à terre
Et les mains jointes fermement ;
Seigneur Jésus, comment se taire
Quand l’âme enflammée toute entière
Reçoit le Roy du Firmament ?

Nourris du pain plus blanc que jour,
Nous implorons votre secours,
Saints apôtres remplis de foi ;
Apportez-nous votre concours
Jusques au céleste séjour
Où nous poserons notre croix.

Saint Jean Baptiste

Nativité de Saint Jean-Baptiste – Graduel (extrait) et Alléluia


Graduale. Ier. 1, 5 et 9.
[…]
V/. Misit Dóminus manum suam, et tétigit os meum, et dixit mihi.
Allelúia, allelúia. V/. Luc. 1, 76 Tu, puer, Prophéta Altíssimi vocáberis : præíbis ante Dóminum paráre vias eius. Allelúia.

Saint Jean Baptiste
Saint Jean Baptiste

J’étais dans le sein de ma mère
Lorsque le doigt mystérieux,
Le doigt puissant, le doigt de Dieu,
Le doigt qui gouverne la terre,
Ouvrit mes lèvres et mes dents.
Alors j’entendis au-dedans :
« Enfant, ô suprême prophète,
Ouvre la marche par ta voix
Au Seigneur qui vient après toi :
Qu’Il trouve toutes choses prêtes. »

Saint Louis de Gonzague - Goya

Épître – Saint Louis de Gonzague


Léctio libri Sapiéntiæ.
Eccli. 31, 8-11.
Beátus vir, qui invéntus est sine mácula, et qui post aurum non ábiit, nec sperávit in pecúnia et thesáuris. Quis est hic, et laudábimus eum ? fecit enim mirabília in vita sua. Qui probátus est in illo, et perféctus est, erit illi glória ætérna : qui potuit tránsgredi, et non est transgréssus : fácere mala, et non fecit : ídeo stabilíta sunt bona illíus in Dómino, et eleemósynis illíus enarrábit omnis ecclésia sanctórum.

Saint Louis de Gonzague - Goya
Saint Louis de Gonzague – Goya

Heureux l’homme qui monte aux Cieux
Et se présente devant Dieu
Avec un habit sans souillures ;
Heureux qui détourna les yeux
Des trésors qui sont si précieux
Pour corrompre les âmes pures.

Dites-nous qui a mérité
D’entrer dans la félicité
Dont votre cœur est plein, saints anges !
Si sur terre il a tout quitté,
C’est du Ciel qu’il a hérité,
Et nous lui ferons nos louanges !

Il put trahir la sainte loi,
Il put faire de l’or son roi
Et de son cœur un criminel ;
Mais il a conservé la foi,
Il a porté sa lourde croix
Et reçu la gloire éternelle.

La Pentecôte

Samedi des Quatre-Temps de Pentecôte – Postcommunion


Postcommunio.
Prǽbeant nobis, Dómine, divínum tua sancta fervórem : quo eórum páriter et actu delectémur et fructu. Per Dóminum.

La Pentecôte
La Pentecôte

Prosterne-toi mon cœur, jette ton front par terre
Et redis la grandeur des célestes mystères.
Rappelle-toi le jeûne avec les privations,
Rappelle-toi la mort et la résurrection,
Rappelle-toi Jésus qui monte avec Son corps
Et l’Esprit qui descend comme des langues d’or.
Ô mystère sacré qui prend fin aujourd’hui
Mais dont l’éternité goûte à jamais le fruit !
Accordez, ô Seigneur, à nos âmes boiteuses
De garder en présent ces heures bienheureuses.

Martyre des saints Prime et Félicien

Saints Prime et Félicien – Graduel


Graduale. Ps. 88, 6 et 2.
Confitebúntur cæli mirabília tua, Dómine : etenim veritátem tuam in ecclésia sanctórum.
V/. Misericórdias tuas, Dómine, in ætérnum cantábo : in generatióne et progénie.

Martyre des saints Prime et Félicien
Martyre des saints Prime et Félicien

La terre pécheresse a détourné sa face
Et son cœur du Seigneur et de Sa sainte grâce
Et ne dit même plus le nom, le nom sacré
Qui l’a créée.

Mais les Cieux chanteront sans cesse les merveilles
À l’oreille des saints du Seigneur sans pareil,
Et nous, mes fils et moi, nous risibles cirons,
Les chanterons.