Tête de saint Jean-Baptiste

Décollation de saint Jean-Baptiste – Secrète


Secreta
Múnera, quæ tibi, Dómine, pro sancti Mártyris tui Ioánnis Baptístæ passióne deférimus : quǽsumus ; ut eius obténtu nobis profíciant ad salútem. Per Dóminum.

Tête de saint Jean-Baptiste
Tête de saint Jean-Baptiste

Nous voici devant Vous, porteurs de ces bassins
Où Vous seront offerts
Le Sang après la Chair
Du seul qui mérita le grand titre de Saint.

Ainsi Jean le Baptiste offrit jadis sa tête
Au véritable Roy ;
Pour la première fois,
Dans ce grand plat d’argent elle resta muette.

Offrons-nous au Seigneur aujourd’hui en esprit
Pour imiter le Précurseur
Qui sut, lorsque vint l’heure,
Offrir aussi sa vie lorsque son corps fut pris.

Jésus au désert - Barthélemy Parrocel

Quinzième dimanche après la Pentecôte – Secrète


Secreta.
Tua nos, Dómine, sacramenta custodiant : et contra diabólicos semper tueántur incúrsus. Per Dóminum.

Jésus au désert - Barthélemy Parrocel
Jésus au désert – Barthélemy Parrocel

Seigneur, je vois le diable ; il rôde près de moi ;
Il ne se lasse point ; il attaque à toute heure,
Jour après jour, nuit après nuit, mois après mois,
Année après année le terrible menteur
Veut perdre mon esprit dans l’éternel malheur.

Seigneur, ayez pitié de ceux qui Vous supplient,
De ceux qui Vous verront d’ici quelques minutes
Dans ce disque tout pâle et ce vase rempli !
Ah, ne permettez point que satan dans sa chute
Les entraîne à jamais au terme de la lutte.

La dernière communion de Joseph Calasanz - Francisco de Goya

Saint Joseph Calasance – Postcommunion


Postcommunio
Sanctificáti, Dómine, salutári mystério : quǽsumus ; ut, intercedénte sancto Iosépho Confessóre tuo, ad maius semper proficiámus pietátis increméntum. Per Dóminum nostrum.

La dernière communion de Joseph Calasanz - Francisco de Goya
La dernière communion de Joseph Calasanz – Francisco de Goya

Voici qu’est assouvi notre plus cher désir,
Notre désir le plus profond.
Notre Maître adoré visite Son empire,
Et parmi nous Il Se confond.

Devant Lui, saint Joseph Le précède et L’annonce
Et pour protéger Ses genoux,
Il balaie Son chemin, ôte pierres et ronces
Avant de Lui parler pour nous.

« Seigneur, écoutez-moi, qui par Votre faveur,
Qui par Vous ai tout mérité.
Accordez à tous ceux qui Vous prient de grand cœur
Un plus grand esprit de piété. »

Saint Zéphirin

Saint Zéphirin – Postcommunion (Messe Si diligis me)


2 Altera postcommunio.
Multíplica, quǽsumus, Dómine, in Ecclesia tua spíritum grátiæ, quem dedísti : ut beáti N. (Mártyris tui atque) Summi Pontíficis deprecatióne nec pastóri obœdiéntia gregis nec gregi desit cura pastóris. Per Dóminum.

Saint Zéphirin
Saint Zéphirin

Multipliez, Seigneur, l’esprit de Votre grâce !
Qu’au sein de Votre Église il demeure vivace !
Quant à vous, saint Pontife, ayez-nous en pitié,
Et vous qui voyez Dieu, je vous en prie, priez
Pour qu’au berger toujours les brebis obéissent,
Et qu’au troupeau toujours le pasteur soit propice.

Enregistrer

Saint Louis - CC Tibidibtibo

Saint Louis – Secrète (Propre de France)


Secreta.
Súscipe, quǽsumus, Dómine, gratas maiestáti tuæ oblatiónes : et præsta ; ut, in amplificándo divíni cultus splendóre, beáti Ludovíci sollicitúdinem imitámur. Per Dóminum.

Saint Louis - CC Tibidibtibo
Saint Louis – CC Tibidibtibo

Ô Vous qui gouvernez tout ce que voient nos yeux,
Et ce qu’ils ne voient point, recevez, ô mon Dieu
L’offrande digne de Vous plaire,
L’offrande du Fils à Son Père
Et l’unique présent digne du Roy des Cieux.

Donnez-nous d’imiter le saint roi de la France
Dès aujourd’hui, demain, pleins de persévérance
Jusques au perron du trépas
Et que nous ne déclinions pas
Dans les joies de la vie, comme dans ses souffrances.

Et puisque en notre temps Votre culte enlaidi
Fait retomber sur Vous un même discrédit,
De Louis, donnez-nous la ferveur,
À nos offices la splendeur
Pour que montent vers Vous de belles psalmodies.

Saint Barthélemy - CC Urek Meniashvili

Saint Barthélemy – Communion


Ant. ad Communionem. Matth. 19, 28.
Vos, qui secúti estis me, sedébitis super sedes, iudicántes duódecim tribus Israël.

Saint Barthélemy - CC Urek Meniashvili
Saint Barthélemy – CC Urek Meniashvili

Vous qui M’avez suivi dans les tribulations,
Qui M’avez confessé jusqu’au seuil de la mort,
M’avez pris pour modèle, imité Ma Passion
Et lié librement au Seigneur votre sort,
Venez ! Vous qu’en Mon nom l’épée cruelle prend,
Prenez place et siégez sur un trône éternel.
Ô témoins morts pour Moi que le Ciel voit si grands,
C’est vous qui jugerez les tribus d’Israël.

Saint Philippe Béniti refusant la tiare - Antonio Raggi - CC Torvindus~commonswiki

Saint Philippe Béniti – Évangile (Messe Justus ut palma)


+ Sequéntia sancti Evangélii secúndum Lucam.
Luc. 12, 32-34.
In illo témpore : Dixit Iesus discípulis suis : Nolíte timére, pusíllus grex, quia complácuit Patri vestro dare vobis regnum. Véndite quæ possidétis, et date eleemósynam. Fácite vobis sácculos, qui non veteráscunt, thesáurum non deficiéntem in cælis : quo fur non apprópiat, neque tínea corrúmpit. Ubi enim thesáurus vester est, ibi et cor vestrum erit.

San_Marcello02
Saint Philippe Béniti refusant la tiare – Antonio Raggi – CC Torvindus~commonswiki

Mon petit troupeau, ne tressaille point !
Mon Père du Ciel de toi prendra soin :
Il aura pour toi le plus doux des gestes
Car Il t’ouvrira les portes célestes.

Vendez sans tarder votre bien si vain
Et pour Dieu, donnez au mendiant divin.
Votre bourse en souffre ? Ah, votre cœur s’offre
Et verse dans un invincible coffre.

Voleur, ce trésor te reste voilé
Et tous ses fermoirs restent inviolés.
Ah, tu pourrais bien tenter pour toujours
De le fracturer : le temps est trop court.

Ô Mon fils, tu veux vivre dans la paix
Et ne point trembler à tout bruit suspect.
Mon Royaume est sûr : mets-y ton trésor ;
Il te restera même après ta mort.

Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo

Cœur immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Luc. 1, 46, 47. Magníficat ánima mea Dóminum : et exsultávit spíritus meus in Deo salutári meo. Allelúia.

Mon âme glorifie mon aimable Seigneur,
Mon cœur plein de Sa vie acclame mon Sauveur !

Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo
Cœur Immaculé de Marie – CC Diana Ringo
Adoration du Saint Sacrement - CC Daniel Villafruela

Quatorzième dimanche après la Pentecôte – Postcommunion


Postcommunio.
Puríficent semper et múniant tua sacraménta nos, Deus : et ad perpétuæ ducant salvatiónis efféctum. Per Dóminum.

Adoration du Saint Sacrement - CC Daniel Villafruela
Adoration du Saint Sacrement – CC Daniel Villafruela

Ô Saint-Sacrement de l’autel
Descendu jusqu’en notre hôtel,
Ne cessez point de purifier
Les âmes qui Vous sont confiées.

Ô Seigneur, protégez toujours
Tous ceux qui croient en Votre amour
Et supplient leur Maître : « Veuillez
Asseoir nos âmes à Vos pieds. »

Saint Bernard de Clairvaux (vitrail de Cluny)

Saint Bernard – Graduel


Graduale. Ps. 36, 30-31.
Os iusti meditábitur sapiéntiam, et lingua eius loquétur iudícium.
V/. Lex Dei eius in corde ipsíus : et non supplantabúntur gressus eius.

Saint Bernard de Clairvaux (vitrail de Cluny)
Saint Bernard de Clairvaux (vitrail de Cluny)

Écoute la bouche du saint
Car ses dents macèrent sans cesse
La plus céleste des sagesses.

Le souffle qui sort de son sein
Est une juste et douce haleine
Qui de l’Esprit est toute pleine.

Non, ce n’est pas de l’air qu’il vit,
Mais c’est de la sainte doctrine
Qui se répand dans sa poitrine.

Démon, celui que Dieu ravit,
Tu ne peux en être vainqueur,
Car c’est Dieu qui bat en son cœur.

Reliquaire de saint Jean Eudes

Saint Jean Eudes – Alléluia (Messe Os justi)


Allelúia, allelúia. V/. Iac. 1, 12. Beátus vir, qui suffert tentatiónem : quóniam, cum probátus fúerit, accípiet corónam vitæ. Allelúia.

Reliquaire de saint Jean Eudes
Reliquaire de saint Jean Eudes

Heureux l’homme éprouvé durant sa vie terrestre
Et que mille afflictions font gémir patiemment !
Heureux qui, sans se plaindre, a souffert les séquestres,
La mort de ses amis, la guerre ou les tourments !

Comme un lingot impur qu’on met dans la fournaise
Afin d’en retirer les plus petits défauts,
Le juste est séparé de ses parties mauvaises
Pour être, au soir, conduit aux festins triomphaux.

Là, devant l’assemblée des habitants du Ciel,
Le juste, agenouillé sur le sacré perron,
Des mains de son Seigneur auquel il fut fidèle
Recevra de la vie l’anneau d’or sur son front.

Foi, Espérance et Charité - Manuel Tolsá - CC Carmart~commonswiki

Treizième dimanche après la Pentecôte – Collecte


Oratio.
Omnípotens sempitérne Deus, da nobis fídei, spei et caritátis augméntum : et, ut mereámur asséqui quod promíttis, fac nos amáre quod prǽcipis. Per Dóminum.

Foi, Espérance et Charité - Manuel Tolsá - CC Carmart~commonswiki
Foi, Espérance et Charité – Manuel Tolsá – CC Carmart~commonswiki

Ô doux Seigneur dont l’existence
N’a ni fin ni commencement,
Ô Dieu vêtu du vêtement
De l’absolue toute-puissance,
Faites s’accroître en nous la foi,
Et grandir en nous l’espérance,
Et surtout qu’en nos cœurs trop froids
L’amour ait la prépondérance.

Hélas, Vos justes prescriptions
Font horreur à nos cœurs pervers
Et répugnent à notre chair
Qui veut la gloire sans passion ;
Pour que nos vains esprits acceptent
D’obéir, nous Vous en prions,
Faites, Seigneur, que Vos préceptes,
Nous, pauvres hommes, les aimions.

Saint Hyacinthe - CC Richard Huber

Saint Hyacinthe – Postcommunion


Postcommunio.
Refécti cibo potúque cælésti, Deus noster, te súpplices exorámus : ut, in cuius hæc commemoratióne percépimus, eius muniámur et précibus. Per Dóminum.

Saint Hyacinthe - CC Richard Huber
Saint Hyacinthe – CC Richard Huber

Seigneur, j’avais soif ; Seigneur, j’avais faim :
Vous m’avez nourri de Votre chair même ;
Faites que sans fin
Mon âme et mon corps, tout en moi Vous aime.

Ô saint que je fête et chante aujourd’hui,
Gardez dans votre âme et dans vos prières
Mes jours et mes nuits,
Et favorisez ceux qui me sont chers.

Bartolo di Fredi - L'annonciation à saint Joachim

Saint Joachim – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. O Ióachim, sanctæ coniux Annæ, pater almæ Vírginis, hic fámulis ferto salútis opem. Allelúia.

Bartolo di Fredi - L'annonciation à saint Joachim
Bartolo di Fredi – L’annonciation à saint Joachim

Ô père de la Sainte Vierge,
Ô de sainte Anne le mari,
Je vous offre ce que j’écris
Comme un autre offrirait un cierge.

Car c’est vous que mes rimes prient,
Ô saint Joachim, en ce jour ;
Soyez bon, ne restez point sourd
À ces servantes sans grand prix.

Et ces rimes remplies d’amour,
Sincères sinon melliflues,
Vous prient d’aider à mon salut :
À leur auteur, portez secours !