Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo

Immaculée Conception – Introït


Ant. ad Introitum. Is. 61, 10.
Gaudens gaudébo in Dómino, et exsultábit ánima mea in Deo meo : quia índuit me vestiméntis salútis : et induménto iustítiæ circúmdedit me, quasi sponsam ornátam monílibus suis.
Ps. 29, 2
Exaltábo te, Dómine, quóniam suscepísti me : nec delectásti inimícos meos super me.
V/. Glória Patri.

Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo
Cœur Immaculé de Marie – CC Diana Ringo

Mon Seigneur remplira mon cœur
Du plus insondable bonheur ;
Toute mon âme exultera
Dans la tendresse de Ses bras.
Il a fait briller sur mon corps
Des ornements d’argent et d’or.
Il a jeté Son dévolu
Sur moi, m’a vêtue du Salut,
M’a revêtue de Sa justice,
Et me fera l’honneur d’un Fils.

Ô Seigneur qui m’avez
De terre relevé,
Je chanterai Votre puissance !
Seigneur, qui avez mis
Au sol mon ennemi,
Je louerai Votre bienveillance !

 

Publicités
la-messe-de-vatican-ii

La Messe de Vatican II – Quelques citations


la-messe-de-vatican-ii

Se trouve-t-il des lecteurs de ce blogue qui ne soutiennent pas la messe traditionnelle, j’en doute fort ; s’il en est, peut-être ont-ils été choqués par ce titre qui, il est vrai, est sujet à controverses, à l’heure où beaucoup (sincèrement) estiment que la messe de Paul VI n’est pas celle du concile Vatican II, dont les intentions auraient été trahies. Pour ma part, je n’ai acheté ce livre que pour voir comment l’auteur, l’abbé Claude Barthe, allait justifier son titre.

Pour le lecteur arrivé à la fin du premier quart, le titre semble déjà tout à fait juste. C’est là où votre serviteur est arrêté – pour le moment !

Je voulais seulement partager quelques citations d’écrivains eux-mêmes cités par l’abbé Barthe, qui montrent à quel point la réforme liturgique est une aberration sur le plan de l’art. Mes vieux lecteurs me diront qu’il s’agit sans doute de choses déjà bien connues, mais ce n’est pas forcément le cas des plus jeunes (y compris votre serviteur, qui a la joie de ne pas avoir vécu de pareils troubles).

Gracq

Pour déceler la mue actuelle du catholicisme, Huysmans est une bonne pierre de touche. Ce à quoi il s’est converti, c’est tout ce que l’Église vient de larguer, et rien que ce que l’Église vient de larguer. On peut d’ailleurs penser que les conversions d’écrivains et d’artistes vont se faire très rares.
Julien Gracq, Œuvres complètes, Gallimard, Pléiade, II, p. 290-291 (in Claude Barthe, La messe de Vatican II, Via Romana, p. 22-23)

Beaucoup de critiques avaient en effet estimé que Huysmans ne s’était converti que par amour des symboles. Gracq semble ici suivre cette opinion. En route donne toutefois une autre vision. C’est d’ailleurs un roman beaucoup plus intéressant que La Cathédrale qui le suit et qui a tendance à se transformer en catalogue explicatif. Si vous ne connaissez pas Huysmans, lisez À rebours puis En route.

Par ailleurs, à la page 22, l’abbé Barthe donne une autre citation de Gracq, lequel trouve qu’une des cérémonies auxquelles il a assisté est plus froide que le culte protestant, ce qui n’est pas peu dire.

 Mauriac

Ils [des séminaristes de province qui lui écrivent] ont retrouvé au séminaire la télévision, le tabac, le ciné-club, les loisirs […] Ce désarroi chez les séminaristes, après deux années de séminaire, ne fera ni chaud ni froid, je m’en doute, à ceux qui, en même temps que la soutane, se sont débarrassés de ce qui tourmente ces jeunes cœurs exigeants.
François Mauriac, 7 novembre 1966, Bloc-notes, tome IV, Seuil, 1993, p. 334 (La messe de Vatican II, page 31).

Un désarroi qui, je le sais de première main, existe toujours dans les séminaires français, lorsqu’ils existent encore.

Claudel

Il protestait contre l’usage qui se répand en France de plus en plus de dire la messe face au public.
Paul Claudel, « La messe à l’envers », Supplément aux œuvres complètes,tome 1, L’Âge d’Homme, 1990, pp. 294-295 (in La messe de Vatican II p.69)

Voilà donc un bref aperçu, trop bref, de trois écrivains reconnus qui réagirent défavorablement aux nouveautés liturgiques. Ils ne furent pas seuls : Tolkien, dont on reparlera d’ici quelques jours, semaines ou mois (nous avons le temps), répondait en latin, bien fort, lorsque le célébrant prononçait des paroles en anglais. Il y en eut d’autres. Pour ceux qui l’ignoreraient, vous pouvez également vous renseigner sur l’indult Agatha Christie.

L'Agneau de Dieu

Premier Dimanche de l’Avent – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 84, 8. Osténde nobis, Dómine, misericórdiam tuam : et salutáre tuum da nobis. Allelúia.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Aux hommes dans l’obscurité,
Seigneur, montrez Votre bonté !
À nos âmes dans le malheur,
Faites-nous voir Votre Sauveur.

 

Dieu - Viktor Vasnetsov

Dernier dimanche après la Pentecôte – Graduel


Graduale. Ps. 43, 8-9.
Liberásti nos, Dómine, ex affligéntibus nos : et eos, qui nos odérunt, confudísti.
V/. In Deo laudábimur tota die, et in nómine tuo confitébimur in sǽcula.

Dieu - Viktor Vasnetsov
Dieu – Viktor Vasnetsov

Vous avez libéré, Seigneur,
Nos mains de nos persécuteurs,
Et Vous avez fait le procès
De tous ceux qui nous haïssaient.

Dieu, c’est en Vous, de l’aube au soir
Que nous serons remplis de gloire !
Nous louerons Votre sainteté
Durant toute l’éternité.

 

Sixième dimanche restant après l’Épiphanie – Communion


Ant. ad Communionem. Marc. 11, 24. Amen, dico vobis, quidquid orántes pétitis, crédite, quia accipiétis, et fiet vobis.

Jésus en prison - Copyright Notice - Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved
Jésus en prison – Copyright Notice – Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved

 

Ce que demandent vos prières,
Ce que vous aurez demandé,
Vous le recevrez de Mon Père,
Oui, tout vous sera accordé.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer

Cinquième dimanche restant après l’Épiphanie – Introït


Ant. ad Introitum. Ier. 29,11,12 et 14.Dicit Dóminus : Ego cógito cogitatiónes pacis, et non afflictiónis : in vocábitis me, et ego exáudiam vos : et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis.
Ps. 84, 2.
Benedixísti, Dómine, terram tuam : avertísti captivitátem Iacob.
V/.Glória Patri.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer
Sacré-Cœur de Jésus – CC The Photographer

J’ai des pensées, dit le Seigneur,
Pleines de paix, non de malheur,
Car Je vous aime ; invoquez-Moi,
Et comme en écho à vos voix,
On entendra briser vos chaînes
Et les prisons qui vous retiennent.

Vous avez béni, Seigneur Dieu,
La terre si chère à Vos yeux ;
Vous avez repris Israël
À ses ravisseurs criminels.

 

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont

Christ-Roy – Graduel


Graduale. Ps. 71, 8 et 11.
Dominábitur a mari usque ad mare, et a flúmine usque ad términos orbis terrárum.
V/. Et adorábunt eum omnes reges terræ : omnes gentes sérvient ei.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont
Christ Pantocrator – Dôme du Saint-Sépulcre – CC bachmont

Son pouvoir s’étendra du ponant au levant,
Sur tout grain de poussière et tout être vivant.
Tous les rois jetteront leur tête sur le sol,
Tout peuple obéira à Ses justes paroles.

 

Rose céleste - Gustave Doré

Vingt-deuxième dimanche après la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 129, 3-4.
Si iniquitátes observáveris, Dómine : Dómine, quis sustinébit ? quia apud te propitiátio est, Deus Israël.
Ps. ibid., 1-2.
De profúndis clamávi ad te, Dómine : Dómine, exáudi vocem meam.
V/.Glória Patri.

Rose céleste - Gustave Doré
Rose céleste – Gustave Doré

Dans Votre sanctuaire,
Nous entrons chargés de péchés ;
Mais, ô Dieu salutaire,
Qui n’en sera point retranché
Si d’un œil trop sévère
Vous jugez nos cœurs entachés ?

Accablés de nos crimes
Et de tous nos forfaits odieux,
Nous crions de l’abîme :
« Ô Seigneur miséricordieux,
À Votre Cœur sublime,
Attirez nos cœurs, notre Dieu ! »

 

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont

Vingt-et-unième dimanche après la Pentecôte – Graduel (suite et fin)


V/. Priúsquam montes fíerent aut formarétur terra et orbis : a sǽculo et usque in sǽculum tu es, Deus.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont
Christ Pantocrator – Dôme du Saint-Sépulcre – CC bachmont

Avant que n’apparût le monde et l’univers,
Que ne fussent formées les terres et les mers,
Et ne fût l’homme enfin, au milieu, suscité
Pour en être la pointe, et la cime et le faîte,
Avant la création et pour l’éternité,
Seigneur, Vous êtes.

 

Saints Côme et Damien greffant une jambe - Fra Angelico

Saints Côme et Damien – Introït


Ant. ad Introitum. Eccli. 44,15 et 14.
Sapiéntiam Sanctórum narrent pópuli, et laudes eórum núntiet ecclésia : nomina autem eórum vivent in sǽculum sǽculi.
Ps. 32, 1.
Exsultáte, iusti, in Dómino : rectos decet collaudátio.
V/. Glória Patri.

Saints Côme et Damien greffant une jambe - Fra Angelico
Saints Côme et Damien greffant une jambe – Fra Angelico

La sagesse des saints, ô peuples, chantez-la !
Louez les saints glorieux, fils de la sainte Église !
Jamais ne trembleront sur leur divine assise
Les noms qu’à tout jamais le Christ auréola.

Exultez, ô justes,
Dans le Seigneur Dieu !
Qui chanterait mieux
Le Seigneur très auguste ?

 

Le Jugement Dernier - Lochner (CC José Luiz Bernardes Ribeiro)

Dix-huitième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/.Ps. 101, 16.
Timébunt gentes nomen tuum, Dómine, et omnes reges terræ glóriam tuam. Allelúia.

Le Jugement Dernier - Lochner (CC José Luiz Bernardes Ribeiro)
Le Jugement Dernier – Lochner (CC José Luiz Bernardes Ribeiro)

Le monde, à son soir,
Devant Votre gloire,
Tremblera, mon Dieu !
Les rois de la terre,
Eux qui s’élevèrent,
N’oseront ouvrir les yeux.

 

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont

Samedi des Quatre-Temps de Septembre – Deuxième collecte


Oratio.
Da nobis, quǽsumus, omnípotens Deus : ut, ieiunándo, tua grátia satiémur ; et, abstinéndo, cunctis efficiámur hóstibus fortióres. Per Dóminum.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont
Christ Pantocrator – Dôme du Saint-Sépulcre – CC bachmont

Affaiblis par le jeûne et las de l’abstinence,
Nous prions à Vos pieds, ô Dieu dont la puissance
Peut descendre en nos cœurs, s’étendre en nos esprits,
Les remplir de la grâce et les rendre aguerris
Et forts pour repousser ceux qui nous font violence.

 

Peter Fendi - Assistants à la sainte Messe

Mercredi des Quatre-Temps de Septembre – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 118, 47 et 48.
Meditábor in mandátis tuis, quæ diléxi valde : et levábo manus meas ad mandáta tua, quæ diléxi.

Peter Fendi - Assistants à la sainte Messe
Peter Fendi – Assistants à la sainte Messe

Je veillerai la nuit, les genoux sur la terre,
Pour pouvoir méditer tous Vos commandements –
Ils me sont si doux et si chers !

Je lèverai les mains, et Vos commandements,
Je les appliquerai tout le jour pour Vous plaire,
Car je les aime tendrement.

 

Dieu le Père trônant, entouré de la Vierge Marie et du Christ

Dix-septième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 101, 2.
Dómine, exáudi oratiónem meam, et clamor meus ad te pervéniat. Allelúia.

Dieu le Père trônant, entouré de la Vierge Marie et du Christ
Dieu le Père trônant, entouré de la Vierge Marie et du Christ

Mon Dieu, mon Seigneur et mon Père,
Prêtez l’oreille à ma prière !
Faites que ma supplication
Parvienne jusqu’à Vous dans Sion.