Saint Jean de Capistran apparaissant à saint Pierre d'Alcantara - Luca Giordano

Saint Pierre d’Alcantara – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 20, 2-3.
In virtúte tua, Dómine, lætábitur iustus, et super salutáre tuum exsultábit veheménter : desidérium ánimæ eius tribuísti ei.

Saint Jean de Capistran apparaissant à saint Pierre d'Alcantara - Luca Giordano
Saint Jean de Capistran apparaissant à saint Pierre d’Alcantara – Luca Giordano

Le saint, qui se sait faible, a senti Votre force
Venir dans sa chair et son sang
Semblable à cette sève au soleil de printemps
Qui monte en l’arbre sec et fait craquer l’écorce.

L’ennemi, devant lui, doit rebrousser ses pas :
Il le croyait plein de faiblesse,
Mais il Vous voit, Seigneur, le remplir d’allégresse
Pour l’avoir secouru de l’éternel trépas.

Ô Seigneur, dans les Cieux, quel est donc son désir ?
Où son cœur va-t-il le guider ?
Mais il ne veut plus rien puisque Vous accordez
Pour toujours à son cœur ce qu’il voulut saisir.

Publicités
Sainte Marguerite-Marie Alacoque - Johann Baptist Moroder-Lusenberg - CC Wolfgang Moroder

Sainte Marguerite-Marie Alacoque – Communion


Ant. ad Communionem. Cant. 6, 2.
Ego dilécto meo, et diléctus meus mihi, qui páscitur inter lília.

Sainte Marguerite-Marie Alacoque - Johann Baptist Moroder-Lusenberg - CC Wolfgang Moroder
Sainte Marguerite-Marie Alacoque – Johann Baptist Moroder-Lusenberg – CC Wolfgang Moroder

À qui suis-je ? Ô mon Amour,
Je suis à Toi !
Et Toi, Tu es sans retour
À moi, mon Roy !

Tu vas au milieu des lys,
Doux, droits et blancs ;
Mon cœur, aux fleurs qui pâlissent,
Est ressemblant.

Tapisserie de Bayeux - Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur

Saint Édouard le confesseur – Introït (Messe Os Justi)


Ant. ad Introitum. Ps. 36, 30-31.
Os iusti meditábitur sapiéntiam, et lingua eius loquétur iudícium : lex Dei eius in corde ipsíus. (T.P. Allelúia, allelúia.)
Ps. Ibid., 1.
Noli æmulári in malignántibus : neque zeláveris faciéntes iniquitátem.
V/.Glória Patri.

Tapisserie de Bayeux - Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur
Tapisserie de Bayeux – Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur

Le juste tient sa langue et ne dit pas sans cesse
Des inepties, mais silencieux,
Il goûte tout le jour au fruit de la sagesse,
Et s’il parle, il parle des Cieux.

La loi venue du Ciel allonge ses racines
Dans la terre de son esprit ;
Sa langue est un rameau d’où coule une résine
Riche, et qui chaque jour fleurit.

Jalouse donc le juste, imite-le toujours,
Et n’envie point l’homme mauvais ;
Il est heureux et riche ? À la fin de ses jours,
Il criera : « Hélas ! Je rêvais. »

Saint Denis - Antoine Le Moiturier - CC Anagoria

Saints Denis, Rustique et Éleuthère – Graduel


Graduale. Ps. 123,7-8.
Anima nostra, sicut passer, erépta est de láqueo venántium.
V/. Láqueus contrítus est, et nos liberáti sumus : adiutórium nostrum in nómine Dómini, qui fecit cælum et terram.

Saint Denis - Antoine Le Moiturier - CC Anagoria
Saint Denis – Antoine Le Moiturier – CC Anagoria

Ô mon âme, loue ton Sauveur !
Car l’abominable chasseur
Avait jeté son lourd filet
Sur ta petite aile impuissante,
Mais au milieu de la tourmente,
Le Seigneur vint, tu t’envolais.

Comme un vent violent de tempête,
Il porte aux bourreaux la défaite,
Et brise sans peine tes liens ;
Maintenant, vole et dis toujours :
« Dieu qui fit tout est le secours
Et l’unique salut des siens. »

Le Bon Pasteur

Dix-septième dimanche après la Pentecôte – Collecte


Oratio.
Da, quǽsumus, Dómine, pópulo tuo diabólica vitáre contágia : et te solum Deum pura mente sectári. Per Dóminum.

Le Bon PasteurLa griffe affreuse du diable
A pour nous yeux
Quelque chose d’agréable :
Protégez-nous, ô mon Dieu !

Que notre cœur reste pur
À tout jamais,
Que notre œil regarde l’azur
Et monte jusqu’au sommet.

Saints Côme et Damien greffant une jambe - Fra Angelico

Saints Côme et Damien – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 78, 2 et 11.
Posuérunt mortália servórum tuórum, Dómine, escas volatílibus cæli, carnes Sanctórum tuórum béstiis terræ : secúndum magnitúdinem bráchii tui pósside fílios morte punitórum.

Saints Côme et Damien greffant une jambe - Fra Angelico
Saints Côme et Damien greffant une jambe – Fra Angelico

Ils ont jeté les cadavres sanglants
De Vos martyrs pour nourrir les vautours ;
Et balancé sous leurs becs jubilants
Les corps offerts à la mort par amour.

Ô Tout-Puissant, étendez Votre bras
Et protégez les fils de Vos martyrs ;
Leur descendance à jamais Vous louera
Avec le chant, la cithare et la lyre.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer

Seizième dimanche après la Pentecôte – Collecte


Oratio.
Tua nos, quǽsumus, Dómine, grátia semper et prævéniat et sequátur : ac bonis opéribus iúgiter præstet esse inténtos. Per Dóminum.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer
Sacré-Cœur de Jésus – CC The Photographer

Que je discute ou travaille,
Où que je marche, où que j’aille,
Quand je mange ou quand je bois,
Dans la ville ou dans les bois,
Ô Seigneur, que Votre grâce
Place mes pieds dans ses traces !

Qu’on me loue ou qu’on me raille,
Dans la paix, dans la bataille,
Dans la tristesse ou la joie,
Qu’on m’oublie ou qu’on me voie,
Que ma main, grâce à Vous, fasse
Ce qui plaît à Votre Face.

Peter Fendi - Assistants à la sainte Messe

Mercredi des Quatre-Temps de Septembre – Secrète


Secreta.
Hæc hóstia, Dómine, quǽsumus, emúndet nostra delícta : et ad sacrifícium celebrándum, subditórum tibi córpora mentésque sanctíficet. Per Dóminum.

Peter Fendi - Assistants à la sainte Messe
Peter Fendi – Assistants à la sainte Messe

Seigneur, que cette hostie si pure
Arrache à nos cœurs ses souillures,
Et lève vers Vous, ô mon Dieu,
Nos pauvres cœurs avec nos yeux
Pour prendre part au sacrifice
Où s’offre pour nous Votre Fils.

Saint Cyprien de Carthage - Meister von Meßkirch

Saints Corneille et Cyprien – Postcommunion


Postcommunio
Quǽsumus, Dómine, salutáribus repléti mystériis : ut, quorum sollémnia celebrámus, eórum oratiónibus adiuvémur. Per Dóminum.

Saint Cyprien de Carthage - Meister von Meßkirch
Saint Cyprien de Carthage – Meister von Meßkirch

Nous Vous le demandons, Seigneur dont les mystères
Nous ont rassasiés d’aliments salutaires :
Que ceux dont nous faisons la louange aujourd’hui
Soient nos intercesseurs, notre aide et notre appui.

Un retable de la Crucifixion

Exaltation de la Sainte Croix – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Dulce lignum, dulces clavos, dúlcia ferens póndera : quæ sola fuísti digna sustinére Regem cælórum et Dóminum. Allelúia.

Un retable de la Crucifixion
Un retable de la Crucifixion

Qu’il est doux le bois
Sacré de la Croix,
Et doux les trois clous de fer
Mais nul n’est pour nous
Plus tendre et plus doux
Que l’Homme-Dieu qu’ils portèrent.

Ô bois assassin
Et pourtant si saint,
Le Ciel te jugea seul digne
De porter son Roy
Et fit de ta croix
Son plus noble et plus grand signe.

Saint Gorgon - CC G. Garitan

Saint Gorgon – Secrète


Secreta
Grata tibi sit, Dómine, nostræ servitútis oblátio : pro qua sanctus Gorgónius Martyr intervéntor exsístat. Per Dóminum.

Saint Gorgon - CC G. Garitan
Saint Gorgon – CC G. Garitan

Ô Seigneur, que cette humble offrande
Que présente en tremblant ma main,
Mais qui bientôt deviendra grande,
Soit admise à Votre examen.

Saint Gorgon qu’aujourd’hui l’Église
Chante, acclame et redit glorieux,
Accordez-nous votre entremise
Près du Roy miséricordieux.

Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo

Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie – Communion


Ant. ad Communionem.
Beáta viscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium.

La naissance de la Sainte Vierge - Domenico Ghirlandaio
La naissance de la Sainte Vierge – Domenico Ghirlandaio

Ô Marie, vierge et mère,
Heureux est votre sein !
Il porta l’Enfant saint,
L’éternel Fils du Père !

Saint Pie X

Saint Pie X – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 33, 12.
Veníte, fílii, audíte me : timorem Dómini docébo vos.

Saint Pie X
Saint Pie X

Venez, mes fils, écoutez-moi
Et la sagesse de la voix
De l’homme au front couvert de neige.
Venez ! Que vous enseignerai-je ?
À briser vos cœurs orgueilleux,
À craindre Votre Seigneur Dieu,
Car craindre Dieu n’est point faiblesse,
Mais le début de la sagesse.

Naissance de saint Etienne de Hongrie

Saint Étienne de Hongrie – Épître


Léctio libri Sapiéntiæ.
Eccli. 31, 8-11.
Beátus vir, qui invéntus est sine mácula, et qui post au-rum non ábiit, nec sperávit in pecúnia et thesáuris. Quis est hic, et laudábimus eum ? fecit enim mirabília in vita sua. Qui probátus est in illo, et perféctus est, erit illi glória ætérna : qui potuit tránsgredi, et non est transgréssus : fácere mala, et non fecit : ídeo stabilíta sunt bona illíus in Dómino, et eleemósynis illíus enarrábit omnis ecclésia sanctórum.

Naissance de saint Etienne de Hongrie
Naissance de saint Etienne de Hongrie

Ô vous que le Seigneur a trouvé sans péché,
Vous que Dieu n’a point vu se gaver de richesses,
Que Dieu n’a point trouvé le visage penché
Devant l’or et l’argent qui tous deux disparaissent,
De vous nous pouvons dire : « Ah, cet homme est heureux ! »
Quel est son nom ? Cet homme a droit à nos louanges.
Il a suivi sans faille un chemin valeureux,
Et reçu le trophée de la main des saints anges.
Quel est le nom de l’homme éprouvé par son Roy
Et par Lui trouvé saint, sans tache et sans souillure ?
Il pouvait jeter bas le cadeau de la croix,
Piétiner son fardeau ; mais il est resté pur.
Admirez donc celui qui souffrit et pourtant
Demeura jusqu’au soir ferme autant que fidèle :
Son Seigneur le fait roi d’un royaume hors du temps
Et devant tous le vêt d’une gloire éternelle.