Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon - Barthélémy d'Eyck (attribution)

Dix-neuvième dimanche après la Pentecôte – Secrète


Secreta.
Hæc múnera, quǽsumus, Dómine, quæ óculis tuæ maiestátis offérimus, salutária nobis esse concéde. Per Dóminum.

Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon - Barthélémy d'Eyck (attribution)
Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon – Barthélémy d’Eyck (attribution)

Voici l’offrande offerte à Votre Majesté ;
N’y voyez pas, Seigneur, de la vaine matière,
Mais contemplez ce Fils, ô Père,
Que la Très-Sainte Vierge a jadis enfanté.

Car c’est de Votre Fils que nous offrons la chair,
Ce Fils qui, comme Vous, nous aime extrêmement
Et qui dans les plus grands tourments
Pour libérer nos cœurs du diable s’est offert.

Voici pour nous, Seigneur, le seul médicament,
Le seul qui peut guérir nos âmes de nos crimes ;
Ah, que ce remède sublime
Vienne sauver nos cœurs même en les enflammant.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont

Samedi des Quatre-Temps de septembre – Introït (Virelai)


Ant. ad Introitum. Ps. 94, 6-7.
Veníte, adorémus Deum et procidámus ante Dóminum, plorémus ante eum, qui fecit nos : quia ipse est Dóminus, Deus noster.
Ps. ibid., 1.
Veníte, exsultémus Dómino : iubilémus Deo, salutári nostro.
V/.Glória Patri.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont
Christ Pantocrator – Dôme du Saint-Sépulcre – CC bachmont

Venez, adorons Dieu !
Prosternons corps et cœurs
Devant Notre-Seigneur.

Venez, adorons Dieu,
Ce Prince victorieux
De notre grand malheur.

Et que nos pauvres yeux
Versent sans fin des pleurs
Devant Notre-Seigneur.

Venez, adorons Dieu,
Ce Maître soucieux
De tous Ses serviteurs.

Ô mon esprit, sois pieux,
Et tiens-toi dans la peur
Devant Notre-Seigneur.

Venez, adorons Dieu,
Prions de notre mieux
Notre doux Créateur !

Offre dans le saint lieu
L’agneau de bonne odeur
Devant Notre-Seigneur.

Venez, adorons Dieu,
Ce Prince glorieux
Qui fait notre bonheur !

Chantez, d’un ton joyeux
Des chants pleins de grandeur
Devant Notre-Seigneur.

Venez, adorons Dieu,
Qui descendit des Cieux
Pour Se faire Sauveur !

Venez, adorons Dieu,
Agissons à toute heure
Devant Notre-Seigneur !

Saint Janvier - Le Caravage

Saint Janvier – Secrète


Secreta
Oblátis, quǽsumus, Dómine, placáre munéribus : et, intercedéntibus sanctis Martýribus tuis Ianuário et Sóciis eius, a cunctis nos defénde perículis. Per Dóminum.

Saint Janvier - Le Caravage
Saint Janvier – Le Caravage

Ô saints martyrs qui vous êtes offerts
Au seul Dieu vrai,
Priez le Père
D’illuminer nos vies d’un de Ses rais.

Protégez-nous, ô Seigneur, des périls,
Dont est rempli
Ce monde hostile,
Où rôde l’ange aux ailes avilies.

Nous Vous offrons le présent saint et pur :
Lui seul parut
Être assez sûr
Pour Vous toucher : nous voici secourus !

Enregistrer

Les Saints du Ciel - Bienheureux Fra Angelico

Dix-huitième dimanche après la Pentecôte – Graduel (fin)


Graduale. Ps. 121, 1 et 7.
[…]
V/. Fiat pax in virtúte tua : et abundántia in túrribus tuis.

Les Saints du Ciel - Bienheureux Fra Angelico
Les Saints du Ciel – Bienheureux Fra Angelico

La maison du Seigneur est ceinte de remparts,
D’indestructibles tours et de puissants donjons ;
Tant qu’il n’est pas encor trop tard,
Pauvres mortels, songeons, songeons,
À ce qui nous attend après le grand départ.

L’impie croit-il pouvoir fouler le parapet
De cette forteresse, ou défoncer ses portes ?
Mais qui s’y rend avec respect
Trouvera dans la place forte
L’abondance et la joie, le bonheur et la paix.

Saint François recevant les stigmates - Giotto

Impression des saints Stigmates de saint François – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Francíscus pauper et húmilis cælum dives ingréditur, hymnis cæléstibus honorátur. Allelúia.

Saint François recevant les stimates - Giotto
Saint François recevant les stigmates – Giotto

François, pauvre sur terre,
Arrive riche aux Cieux ;
Le plus humble des frères
Est le plus grand pour Dieu.

Il entre, et tous l’acclament,
Et les anges le louent,
Et les chœurs chantent l’âme
Victorieuse du loup.

Enregistrer

Saint Cyprien de Carthage - Meister von Meßkirch

Saints Corneille et Cyprien – Graduel (messe Intret) (Rondeau)


Graduale. Exodi 15,11.
Gloriósus Deus in Sanctis suis : mirábilis in maiestáte, fáciens prodígia.
V/. Ibid., 6. Déxtera tua, Dómine, glorificáta est in virtúte : déxtera manus tua confrégit inimícos.

Saint Cyprien de Carthage - Meister von Meßkirch
Saint Cyprien de Carthage – Meister von Meßkirch

Vous êtes plein de gloire en Vos saints, ô mon Dieu,
Et Votre majesté resplendit à nos yeux
Réfléchie par Vos saints comme dans un miroir ;
Car ils ont remporté pour Vous mainte victoire
Contre Vos ennemis qui font la guerre aux Cieux.

Oui, c’est en Votre nom qu’ils ont en mille lieux
Rendu Votre ennemi sans force et silencieux ;
Et puisque c’est de Vous que vient tout leur pouvoir,
Vous êtes plein de gloire !

L’horrible magicien les épie, envieux,
Car ils font grâce à Vous des gestes merveilleux,
Et rejeter de tous l’infâme magie noire ;
Oui, Vos saints sont pour vous des offrandes du soir,
Et dans tous leurs hauts faits et leurs exploits glorieux
Vous êtes plein de gloire.

La Vierge au cœur transpercé

Notre-Dame des Douleurs – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Stabat sancta María, cæli Regína et mundi Dómina, iuxta Crucem Dómini nostri Iesu Christi dolorósa. Allelúia.

La Vierge au cœur transpercé
La Vierge au cœur transpercé

L’âme transpercée de douleurs,
Et la bouche agitée de pleurs,
La Vierge était près de la Croix.
Elle était aux pieds de son Roy
Jusques en cet instant fidèle,
Effondrée, sans douter du Ciel.
Juste au pied de l’infâme tronc,
Et frappée de l’odieux affront,
Marie prie pour son pauvre fils.
« Ce terrible et cruel supplice,
M’a remplie de peine, ô mon Dieu :
Cédez à mon cœur doux et pieux ! »
Ô sanglots, suprêmes prières,
Mêlés dans la grise poussière
Au Sang versé du fils chéri !
Mais la foule pousse des cris,
Un bourreau rit à pierre fendre,
Et la Vierge est changée en cendres.
Humblement, tout son cœur supplie,
Elle appelle, et son front pâlit,
Cent épées plongent dans son âme.
Cependant, percée de ces lames,
Sans trahir, la Vierge éplorée
Se penchait au cœur adoré.

Enregistrer

Le Christ en croix

Exaltation de la Sainte Croix – Graduel (Sonnet)


Graduale. Ibid., 8-9.
Christus factus est pro nobis obœdiens usque ad mortem, mortem autem crucis.
V/. Propter quod et Deus exaltávit illum, et dedit illi nomen, quod est super omne nomen.

Le Christ en Croix
Le Christ en Croix

Contemplez, ô chrétiens, ce suprême mystère,
Admirez-le, silencieux ;
Que votre vaine bouche accepte de se taire,
Et craigne les arrêts des Cieux.

Car le Seigneur qui siège aux côtés de Son Père,
Ce Prince noble et glorieux,
Descendit parmi nous et foula cette terre
Sans nous montrer qu’Il était Dieu.

Ainsi, devant Son Père, humblement fut le Fils,
Et pour nous racheter Il fut obéissant
Jusqu’à verser Son propre Sang.

Or, Dieu Se souvenant de ce saint Sacrifice,
Et ce trépas cruel plus que déshonorant,
Fit du plus humble le plus grand.

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle

Dix-septième dimanche après la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 118, 137 et 124.
Iustus es, Dómine, et rectum iudicium tuum : fac cum servo tuo secúndum misericórdiam tuam.
Ps. ibid., 1.
Beáti immaculáti in via : qui ámbulant in lege Dómini.
V/.Glória Patri.

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle
La Main de Dieu – Fresque du douzième siècle

Vous êtes juste, ô Seigneur : juste est Votre jugement.
Daignez agir envers moi, qui veux servir humblement,
Avec un cœur plein d’amour et plein de miséricorde.

Car bienheureux est celui que Vous guidez sur la voie
Et qui dirige sa marche au doux son de Votre voie !
Heureux seul qui sans détour à la loi de Dieu s’accorde.

Un calendrier liturgique perpétuel


Simone Martini - L'élévation de l'Hostie
Simone Martini – L’élévation de l’Hostie

Chers lecteurs, voici un article un peu hors du commun, puisque je vous y présente un modeste calendrier liturgique perpétuel. Vous pouvez le trouver en cliquant dans le menu qui se trouve juste en dessous du bandeau, ou ici : http://liturgia.alwaysdata.net .
Pourquoi un calendrier liturgique ? Étant donné l’objet de ce blogue, j’ai trouvé nécessaire d’avoir un outil qui me permette de connaître à l’avance ce qu’on fêtait tel jour. À ma connaissance, il n’existe pas de calendrier liturgique perpétuel pour la forme extraordinaire à télécharger : j’en ai donc écrit un.
Modeste ? Non, non, ce n’est pas de la fausse modestie. Ce petit programme a bien des imperfections : il ne tient pas compte de la classe des fêtes (par exemple, il affichera systématiquement De la Sainte Vierge le Samedi, même quand il n’y a pas lieu), il n’indique pas les fêtes pro aliquibus locis, ni les propres locaux (et notamment pas le propre de France). Malgré tout, pour le reste, il est fiable, et présente le calendrier universel de l’Église romaine.
Comment l’utiliser ?
Vous pouvez l’utiliser directement en ligne, sur la page indiquée. C’est le moyen le plus simple.
Vous pouvez aussi le télécharger et l’utiliser sur votre ordinateur (et le modifier si vous voulez). Il vous faudra alors employer un terminal, vous mettre dans le dossier contenant le script, taper ./qfa.sh et la date que vous cherchez. La date ne peut être rentrée que sous la forme suivante: jour en chiffre (1,15,23…), le mois en lettres, avec accents et sans majuscule (février,avril,août…) et l’année avec les quatre chiffres (1214,1999,2016,2433…).
Sur Mac OS X: utilisez directement iTerm.
Sur Linux et autres Unix : vérifiez que vous avez installé Zsh (sinon utilisez le gestionnaire de paquets de votre distribution.)
Sur Windows : téléchargez Babun.

Ce petit script sera amélioré au fur et à mesure (mais dans un autre langage que le Zsh) : je vous tiendrai au courant, en fonction du temps dont je dispose.
N’hésitez pas à me faire remonter vos difficultés ou les erreurs que vous trouverez.

Saint Nicolas de Tolentino

Saint Nicolas de Tolentino – Graduel (Messe Justus ut palma)


Graduale. Ps. 36, 30-31.
Os iusti meditábitur sapiéntiam, et lingua eius loquétur iudícium.
V/. Lex Dei eius in corde ipsíus : et non supplantabúntur gressus eius.

Saint Nicolas de Tolentino
Saint Nicolas de Tolentino

La bouche du juste est pleine de sagesse
Et sa langue indique une voie d’équité.
La loi du Seigneur est sa seule maîtresse :
Dieu vint dans son cœur, et ne l’a point quitté.

Tous ses ennemis voudront le faire choir,
Ils voudront en vain, et n’y parviendront pas ;
Le saint posera, quand viendra le soir,
Sur le seuil du Ciel son suprême pas.

Saint Gorgon - CC G. Garitan

Saint Gorgon – Graduel (Messe Laetabitur)


Graduale. Ps. 36, 24.
Iustus cum cecíderit, non collidétur : quia Dóminus suppónit manum suam.
V/. Ibid., 26. Tota die miserétur, et cómmodat : et semen eius in benedictióne erit.

Saint Gorgon - CC G. Garitan
Saint Gorgon – CC G. Garitan

Le juste aussi tombe dans le trépas
Mais son beau front ne heurte point le sol :
La main de Dieu soutient ses nouveaux pas
Et le conduit, fidèle à Sa parole.

Sa vie durant, Dieu fut bon avec lui,
Et ses hauts faits, soutenus par la Grâce,
Multiplieront, plus nombreux que la pluie,
Ainsi que font les hommes d’une race.

Enregistrer

La naissance de la Sainte Vierge - Domenico Ghirlandaio

Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/.
Felix es, sacra Virgo María, et omni laude digníssima : quia ex te ortus est sol iustítiæ, Christus, Deus noster. Allelúia.

La naissance de la Sainte Vierge - Domenico Ghirlandaio
La naissance de la Sainte Vierge – Domenico Ghirlandaio

Sainte Vierge Marie devant qui tous les anges
Se tiennent sans cesse inclinés,
Vous êtes bienheureuse et digne de louanges
Puisque de votre sein le Seigneur nous est né !

Nous étions dans la nuit ; d’une mer bienfaitrice
S’élève un astre sans rivaux,
Un soleil sans égal, un soleil de justice,
Et le monde à nos yeux parut soudain nouveau.

Enregistrer

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont

Seizième dimanche après la Pentecôte – Graduel


Graduale. Ps. 101, 16-17.
Timébunt gentes nomen tuum, Dómine, et omnes reges terræ glóriam tuam.
V/. Quóniam ædificávit Dóminus Sion, et vidébitur in maiestáte sua.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre
Christ Pantocrator – Dôme du Saint-Sépulcre

Devant Votre nom, ô Seigneur,
Toutes les nations trembleront ;
Et tout homme, saisi de peur,
Heurtera le sol de son front.

Les pauvres rois de cette terre
En voyant un Roy si glorieux
Diront : « Notre gloire est poussière
Devant l’éclat de notre Dieu. »

Car ce Dieu, notre Roy suprême,
A bâti pour l’éternité
La céleste Jérusalem
Pour trôner plein de majesté.