Histoire de France

Histoire de France #5


5. Lorsque les fils de Louis, fils de Charles, fils de Pépin, se furent divisés le royaume, ils donnèrent à Louis la partie orientale, à Lothaire la partie centrale, et à Charles la partie occidentale, qui s’étendait de la mer du nord à l’Espagne, de la mer Atlantique au fleuve du Rhône. Hélas, uniquement préoccupée du sang qu’elle pouvait faire couler d’elle-même, la maison de Charles ne se soucia point des pillards venus du Nord, les Normands païens, ni de ceux qui venaient du sud, les Sarrasins mahométans, qui ne croyaient point que Jésus est Dieu. Les villages et les villes furent attaqués, les habitants laissés à l’abandon, les monastères pillés, les reliques détruites, les vases sacrés fondus. Telle était la désolation du royaume sous les derniers rois de la maison de Charles, si glorieuse à son aurore.

Publicités
Histoire de France

Histoire de France #4


4. Beaucoup des rois de la maison de Clovis menèrent une vie dissolue et exercèrent fort mal leur autorité. C’est pourquoi le Seigneur, par la bouche du Souverain Pontife Zacharie, élut Pépin pour gouverner le royaume des Francs. Pépin fut sacré roi comme l’avait été David, fils de Jessé. Il gouverna sagement, réforma la sainte Église qui souffrait de nombreux maux en son royaume et soutint le Souverain Pontife. Il laissa la place à son fils Charles, illustre entre tous les rois. Charles combattit les Maures d’Espagne, qui professaient l’infâme hérésie de Mahomet, et les Saxons, qui adoraient les idoles. En l’an 800 après la naissance du Sauveur, lors de la fête de la Nativité, il fut sacré roi des rois par le Souverain Pontife et rétablit ainsi l’empire des Romains en Occident. À sa mort, son fils Louis lui succéda, et divisa l’empire entre ses trois fils, Lothaire, Louis et Charles. Ces trois fils luttèrent contre leur père, puis, à sa mort, entre eux. Ainsi, la maison de Charles suivit le même chemin que celle de Clovis : elle n’abandonna point la foi véritable, mais le désordre régna sans cesse en elle et le sang coula de son sein. Voici quels furent les fils de Louis, fils de Charles : Lothaire, Louis et Charles ; Lothaire eut pour fils Louis, Lothaire et Charles ; Louis, fils de Louis, eut pour fils Carloman, Louis et Charles ; Carloman eut pour fils Arnulf ; Arnulf eut pour fils Zwentibold, Louis et Ratold ; Charles, fils de Louis, fils de Charles, eut pour fils Louis ; Louis eut pour fils Louis, Carloman et Charles ; Charles eut pour fils Louis ; Louis eut pour fils Lothaire et Charles ; Lothaire eut pour fils Louis.

Histoire de France

Histoire de France #3


3. La maison de Clovis régna sur les Francs et sur les peuples qui leur furent soumis pendant deux-cent cinquante ans. Bien que ses rois fussent souvent perdus de malice, ils n’abandonnèrent point la foi véritable. Les fils de Clovis se partagèrent le royaume de leur père, et sa descendance se livra une lutte sans merci. Voici quelle est la descendance de Clovis : fils de Clovis : Thierry, Clodomir, Childebert, Clotaire ; fils de Thierry : Théodebert ; fils de Théodebert : Théodebald. Clotaire parvint à réunir le royaume sous son autorité lorsque ses frères et neveux eurent péri. Fils de Clotaire : Caribert, Gontran, Sigebert, Chilpéric ; fils de Sigebert : Childebert ; fils de Childebert, Théodebert et Thierry ; fils de Thierry : Sigebert ; fils de Chilpéric : Clotaire ; fils de Clotaire : Dagobert et Caribert. Clotaire et son fils Dagobert parvinrent à réunir le royaume sous leur empire. Fils de Dagobert : Sigebert et Clovis ; fils de Sigebert : Childebert et Dagobert ; fils de Clovis : Childéric, Clotaire et Thierry ; fils de Clotaire : Clovis ; fils de Thierry : Clovis, Childebert et Clotaire ; fils de Childebert : Dagobert ; fils de Dagobert : Thierry ; fils de Childéric : Chilpéric ; fils de Chilpéric : Childéric.

Histoire de France

Histoire de France #2


2. La doctrine de Jésus-Christ fut répandue par Ses apôtres dans le monde entier, mais tout particulièrement dans l’empire des Romains. Environ quatre siècles après la naissance du Sauveur, cet empire prit fin comme tous les empires qui l’avaient précédé, et des royaumes barbares s’élevèrent sur ses ruines. Leurs rois professaient l’abominable hérésie d’Arius, qu’avait combattue le bienheureux Hilaire, ou bien adoraient des idoles inertes. Dieu se choisit un prince parmi ces rois, du nom de Clovis, pour fonder le premier royaume qui Lui fût attaché. Clovis était un païen, mais il avait reçu de Dieu une épouse du nom de Clotilde. Cette sainte femme priait instamment pour la conversion de son mari, et l’engageait à se baptiser, mais Clovis ne voulait point brûler ses idoles, ni renier les démons qui les habitaient. Cependant, alors qu’il se trouvait au cœur du combat et le tour qu’il prenait lui étant extrêmement défavorable, il leva les yeux et dit : « Dieu de Clotilde, accordez-moi la victoire. » Celle-ci lui fut accordée, et il se convertit.

Histoire de France

Histoire de France #1


Histoire de France

Voici pour cet été une histoire de France en vingt parties, selon un point de vue peu ordinaire. Bonne lecture !

1. Au commencement, Dieu créa le monde et plaça le premier homme, Adam, ainsi qu’Ève, son épouse, dans un jardin. Mais l’homme trahit le Seigneur et fut ignominieusement chassé et perdit toutes ses prérogatives. Adam eut des enfants, qui multiplièrent à leur tour. Ils rassasièrent la terre de leur iniquité et Dieu, résolu de les perdre, plaça Noé dans une arche pour que lui seul fût sauvé. Après que Noé se fut à son tour multiplié, les hommes retombèrent dans le péché et Dieu appela le chaldéen Abraham. C’est de lui qu’est sortie la race des Hébreux, parmi lesquels le Seigneur condescendit à prendre chair pour sauver le genre humain. Sous le nom de Jésus, vrai Dieu et vrai homme, Il périt sur la croix, rétablit la justice, ouvrit la porte du Ciel à l’homme et versa sur lui une pluie de grâces.

Dieu le Père trônant, entouré de la Vierge Marie et du Christ

Visitation de la Vierge Marie – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Felix es, sacra Virgo María, et omni laude digníssima : quia ex te ortus est sol iustítiæ, Christus, Deus noster. Allelúia.

Dieu le Père trônant, entouré de la Vierge Marie et du Christ
Dieu le Père trônant, entouré de la Vierge Marie et du Christ

Vierge sainte, ô Vierge Marie,
Ô Reine du Ciel et des anges,
Ô digne de toute louange,
Votre joie pour toujours fleurit.

De votre sein vient Jésus-Christ,
Le Dieu que Ses fidèles mangent,
Et l’astre éclatant qui se venge
Du crime et qui nous en guérit.

 

Le Saint-Esprit souffle où Il veut - CC Penitentsblancs

Cinquième dimanche après la Pentecôte – Graduel


Graduale. Ps. 83, 10 et 9.
Protéctor noster, áspice, Deus, et réspice super servos tuos.
V/. Dómine, Deus virtútum, exáudi preces servórum tuórum.

Le Saint-Esprit souffle où Il veut - CC Penitentsblancs
Le Saint-Esprit souffle où Il veut – CC Penitentsblancs

Ô Vous qui nous couvrez de Votre main puissante,
Vos humbles serviteurs et Vos faibles servantes,
Daignez les regarder, mon Dieu.

Ô Vous qui dirigez des armées invincibles,
Ô Seigneur à qui seul il n’est rien d’impossible,
Soyez-nous miséricordieux.

 

La Sainte Trinité - CC sameffron

Quatrième dimanche après la Pentecôte – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 12, 4-5.
Illúmina óculos meos, ne umquam obdórmiam in morte : ne quando dicat inimícus meus : Præválui advérsus eum.

La Sainte Trinité - CC sameffron
La Sainte Trinité – CC sameffron

Jetez Votre lumière au fond de ma pupille
Pour que je voie mon cœur avec Vos yeux :
Celui qui voit un rêve, il titube, il vacille,
Il tombe mort ; ainsi fait l’orgueilleux.

Jetez Votre lumière, ô Dieu, Votre lumière,
Pour qu’on n’entende point, lorsque j’aurai vécu,
L’odieux ricanement du maudit adversaire
Disant : « Il est à moi. C’est moi qui l’ai vaincu. »

 

Saint François Caracciolo devant le Saint Sacrement

Saint François Caracciolo – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 30, 20.
Quam magna multitúdo dulcédinis tuæ, Dómine, quam abscondísti timéntibus te. (T.P. Allelúia.)

Saint François Caracciolo devant le Saint Sacrement
Saint François Caracciolo devant le Saint Sacrement

Qu’elle est grande, Cette douceur,
Seigneur,
Que Vous cachez dans Votre sein
Pour ceux qui Vous craignent, Vos saints !

 

La Sainte Trinité - Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne

Trinité – Introït


Ant. ad Introitum. Tob. 12, 6.
Benedícta sit sancta Trínitas atque indivísa Unitas : confitébimur ei, quia fecit nobíscum misericórdiam suam.
Ps. 8, 2.
Dómine, Dóminus noster, quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra !
V/.Glória Patri.

La Sainte Trinité - Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne
La Sainte Trinité – Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne

Ô Trinité très sainte, indivisible Union,
À Vous l’encens, la gloire et la bénédiction.
Du Ciel coule sur nous Votre miséricorde
Comme un torrent furieux qui gonfle et qui déborde.
Seigneur, ô Seigneur notre Dieu,
Votre Nom est grand en tous lieux.

 

Le Saint-Esprit souffle où Il veut - CC Penitentsblancs

Mardi de Pentecôte – Communion


Ant. ad Communionem. Ioann. 15, 26 ; 16, 14 ; 17, 1 et 5.
Spíritus qui a Patre procédit, allelúia : ille me clarificábit, allelúia, allelúia.

Le Saint-Esprit souffle où Il veut - CC Penitentsblancs
Le Saint-Esprit souffle où Il veut – CC Penitentsblancs

Le Saint-Esprit qui procède du Père
Me rendra gloire, au Ciel et sur la terre.

 

Saint Pascal Baylon - Vicente Lloréns Poy (CC Millars)

Saint Pascal Baylon – Alléluia pascal (Messe Os Justi)


Allelúia, allelúia. V/. Iac. 1, 12. Beátus vir, qui suffert tentatiónem : quóniam, cum probátus fúerit, accípiet corónam vitæ.
Allelúia. V/. Eccli. 45, 9. Amávit eum Dóminus et ornávit eum : stolam glóriæ índuit eum. Allelúia.

Saint Pascal Baylon - Vicente Lloréns Poy (CC Millars)
Saint Pascal Baylon – Vicente Lloréns Poy (CC Millars)

Heureux l’homme éprouvé par mille tentations :
S’il se sort de la gueule affamée de la lionne,
Quel sera son salaire au sommet de Sion !
Il aura de la vie l’éternelle couronne.

Oh, combien l’a chéri le cœur brûlant de Dieu !
Durant sa vie sur terre Il donna Son amour,
Et lorsqu’il est monté comme un astre radieux,
Le Seigneur l’a vêtu des plus riches atours.

 

Ascension du Seigneur - Cathédrale Notre-Dame des Anges de Los Angeles

Dimanche après l’Ascension – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 46, 6.
Ascéndit Deus in iubilatióne, et Dóminus in voce tubæ, allelúia.

Ascension du Seigneur - Cathédrale Notre-Dame des Anges de Los Angeles
Ascension du Seigneur – Cathédrale Notre-Dame des Anges de Los Angeles

Dieu monte au Ciel, et tous les chœurs
Des anges éclatent de joie.
Sonnez, sonnez, buccins vainqueurs ;
Trompettes, donnez de la voix !

 

L'Agneau de Dieu

Cinquième dimanche après Pâques – Introït


Ant. ad Introitum. Is. 48, 20.
Vocem iucunditátis annuntiáte, et audiátur, allelúia : annuntiáte usque ad extrémum terræ : liberávit Dóminus pópulum suum, allelúia, allelúia.
Ps. 65, 1-2.
Iubiláte Deo, omnis terra, psalmum dícite nómini eius : date glóriam laudi eius.
V/.Glória Patri.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Portez jusqu’aux confins cette douce nouvelle :
« Le Seigneur a rouvert les portes éternelles,
Il a sauvé Son peuple et libéré les Siens.
Vous étiez affligés ? L’allégresse revient !

Ô terre, loue ton Dieu, frémis de joie, exulte,
Rends-Lui l’honneur qui Lui est dû.
Que tout homme se lève et fasse un grand tumulte
Pour honorer le nom par qui Dieu fut rendu.