Rose céleste - Gustave Doré

Dix-huitième dimanche après la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Eccli. 36, 18.
Da pacem, Dómine, sustinéntibus te, ut prophétæ tui fidéles inveniántur : exáudi preces servi tui et plebis tuæ Israël.
Ps. 121, 1.
Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus.
V/.Glória Patri.

Rose céleste - Gustave Doré
Rose céleste – Gustave Doré

L’enfer a grésillé : « Sais-tu pourquoi je ris ?
Je te vois à genoux et je t’entends qui pries !
Mais sache qu’il est vain que tu baisses la tête.
Tu mets tout ton espoir dans les voix des prophètes,
Mais nul secours ne vient, nul ! car ils ont menti
Et vous voici livrés à mon seul appétit. »

Donnez la paix, Seigneur, à ceux qui Vous espèrent.
Écoutez Israël qui voit en Vous son Père.
Faut-il entendre encor : « Votre Dieu vous trompait » ?
Ô Vous, bras invincible, accordez-nous la paix !

Or, voici soudain qu’on proclame,
Voici qu’on répète en tous lieux :
« Venez dans les palais de Dieu ! »
Alors la joie remplit mon âme.

 

Publicités
Hostie - CC Patnac

Septième dimanche après la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 46, 2.
Omnes gentes, pláudite mánibus : iubiláte Deo in voce exsultatiónis.
Ps. ibid., 3.
Quóniam Dóminus excélsus, terríbilis : Rex magnus super omnem terram.
V/.Glória Patri.

Encensoir - CC John P. Workman, Jr.
Encensoir – CC John P. Workman, Jr.

Ô peuples de la terre,
Acclamez votre Père !
Poussez des cris de joie,
Chantez dans l’allégresse
Le Seigneur sans faiblesse
Et le plus grand des Rois.

 

Jésus miséricordieux - Eugeniusz Kazimirowski - CC HistoryIsResearch

Troisième dimanche après la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 24, 16 et 18.
Réspice in me et miserére mei, Dómine : quóniam únicus et pauper sum ego : vide humilitátem meam et labórem meum : et dimítte ómnia peccáta mea, Deus meus.
Ps. ibid., 1-2.
Ad te, Dómine, levávi ánimam meam : Deus meus, in te confído, non erubéscam.
V/.Glória Patri.

Jésus miséricordieux - Eugeniusz Kazimirowski - CC HistoryIsResearch
Jésus miséricordieux – Eugeniusz Kazimirowski – CC HistoryIsResearch

Jetez les yeux sur nous, Seigneur ;
Pitié pour Vos pauvres pécheurs.
Je vis dans l’abandon et dans la pauvreté,
Rassasié de malheur et plein d’humilité,
Mais je Vous redis, plein de foi,
Mon Dieu, mon Dieu, pardonnez-moi.
Ô Seigneur, c’est à Vous que je confie mon âme :
Ne la laissez point choir, mon Sauveur, dans les flammes.

 

Saint Jean-Baptiste par Jacopo del Casentino

Nativité de Saint Jean-Baptiste – Introït


Ant. ad Introitum. Is. 49, 1 et 2.
De ventre matris meæ vocávit me Dóminus in nómine meo : et pósuit os meum ut gládium acútum : sub teguménto manus suæ protéxit me, et pósuit me quasi sagíttam eléctam.
Ps. 91, 2.
Bonum est confitéri Dómino : et psállere nómini tuo, Altíssime.
V/.Glória Patri.

Saint Jean-Baptiste par Jacopo del Casentino
Saint Jean-Baptiste par Jacopo del Casentino

Dieu me prit par mon nom dans le sein de ma mère,
Il appela ma langue un glaive aigu de fer,
Prit l’ombre de Sa main pour la mettre sur moi,
Et ma vie comme un trait de Son vaste carquois.

Glorifions
Le Seigneur !
Chante, Sion,
Ton Sauveur.
Le Très-Grand
Je L’acclame,
L’adorant
De mon âme.

 

Le Christ en Croix

Sexagésime – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 43, 23-26.
Exsúrge, quare obdórmis, Dómine ? exsúrge, et ne repéllas in finem : quare fáciem tuam avértis, oblivísceris tribulatiónem nostram ? Adhǽsit in terra venter noster : exsúrge, Dómine, ádiuva nos, et líbera nos.
Ps. ibid., 2.
Deus, áuribus nostris audívimus : patres nostri annuntiavérunt nobis.
V/.Glória Patri.

Le Christ en croix
Le Christ en croix

Levez-Vous, ô Seigneur : pourquoi dormir encore ?
Abandonnerez-Vous à jamais au dehors
Tous ceux qui Vous supplient ?

Pourquoi détournez-Vous Vos regards salutaires
Quand nous voici inanimés dans la poussière
Et presque ensevelis ?

Hélas, oublierez-Vous nos nombreuses douleurs ?
Que de Votre Salut invincible, ô Seigneur,
L’univers soit rempli.

De Vos hauts faits, nos oreilles sont pleines ;
Nous avons su ce qu’a fait Votre main
Par nos aïeux : l’œuvre la plus ancienne,
Mais celle aussi que Vous ferez demain.

 

La Sainte Famille - CC Père Igor

Sainte Famille – Introït


Ant. ad Introitum. Prov. 23, 24 et 25.
Exsúltat gáudio pater Iusti, gáudeat Pater tuus et Mater tua, et exsúltet quæ génuit te.
Ps. 83, 2-3.
Quam dilécta tabernácula tua, Dómine virtútum ! concupíscit et déficit ánima mea in átria Dómini.
V/.Glória Patri.

La Sainte Famille - CC Père Igor
La Sainte Famille – CC Père Igor

Que le père du Juste ait le cœur plein de joie.
Oh, qu’il est heureux, Votre père,
Qu’elle est heureuse, Votre mère,
Elle qui donna vie au plus puissant des Roys.

Ô Seigneur des Armées, que j’aime Vos demeures !
Moi qui, sur Vos parvis, durant ma vie demeure,
J’attends, dans les soupirs, les plaintes, les langueurs.

 

Dieu - Viktor Vasnetsov

Dimanche dans l’Octave de Noël – Introït


Ant. ad Introitum. Sap. 18, 14-15.
Dum médium siléntium tenérent ómnia, et nox in suo cursu médium iter háberet, omnípotens Sermo tuus, Dómine, de cælis a regálibus sédibus venit.
Ps. 92, 1.
Dóminus regnávit, decórem indútus est : indútus est Dóminus fortitúdinem, et præcínxit se.
V/.Glória Patri.

Dieu - Viktor Vasnetsov
Dieu – Viktor Vasnetsov

Au milieu de la nuit, dans un calme silence,
Votre Verbe, vêtu de la Toute-Puissance,
Du trône sans égal où Vous siégez, mon Dieu,
Dans la plus haute salle au grand palais des Cieux,
S’élance.

Le Seigneur s’est vêtu de gloire et de beauté,
Il règne dans Sa force et dans Sa majesté ;
Enfants, Son éclatante et scintillante armure
Et Son épée tranchante à la lame d’or pur
Chantez !

 

Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo

Immaculée Conception – Introït


Ant. ad Introitum. Is. 61, 10.
Gaudens gaudébo in Dómino, et exsultábit ánima mea in Deo meo : quia índuit me vestiméntis salútis : et induménto iustítiæ circúmdedit me, quasi sponsam ornátam monílibus suis.
Ps. 29, 2
Exaltábo te, Dómine, quóniam suscepísti me : nec delectásti inimícos meos super me.
V/. Glória Patri.

Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo
Cœur Immaculé de Marie – CC Diana Ringo

Mon Seigneur remplira mon cœur
Du plus insondable bonheur ;
Toute mon âme exultera
Dans la tendresse de Ses bras.
Il a fait briller sur mon corps
Des ornements d’argent et d’or.
Il a jeté Son dévolu
Sur moi, m’a vêtue du Salut,
M’a revêtue de Sa justice,
Et me fera l’honneur d’un Fils.

Ô Seigneur qui m’avez
De terre relevé,
Je chanterai Votre puissance !
Seigneur, qui avez mis
Au sol mon ennemi,
Je louerai Votre bienveillance !

 

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer

Cinquième dimanche restant après l’Épiphanie – Introït


Ant. ad Introitum. Ier. 29,11,12 et 14.Dicit Dóminus : Ego cógito cogitatiónes pacis, et non afflictiónis : in vocábitis me, et ego exáudiam vos : et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis.
Ps. 84, 2.
Benedixísti, Dómine, terram tuam : avertísti captivitátem Iacob.
V/.Glória Patri.

Sacré-Cœur de Jésus - CC The Photographer
Sacré-Cœur de Jésus – CC The Photographer

J’ai des pensées, dit le Seigneur,
Pleines de paix, non de malheur,
Car Je vous aime ; invoquez-Moi,
Et comme en écho à vos voix,
On entendra briser vos chaînes
Et les prisons qui vous retiennent.

Vous avez béni, Seigneur Dieu,
La terre si chère à Vos yeux ;
Vous avez repris Israël
À ses ravisseurs criminels.

 

Rose céleste - Gustave Doré

Vingt-deuxième dimanche après la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 129, 3-4.
Si iniquitátes observáveris, Dómine : Dómine, quis sustinébit ? quia apud te propitiátio est, Deus Israël.
Ps. ibid., 1-2.
De profúndis clamávi ad te, Dómine : Dómine, exáudi vocem meam.
V/.Glória Patri.

Rose céleste - Gustave Doré
Rose céleste – Gustave Doré

Dans Votre sanctuaire,
Nous entrons chargés de péchés ;
Mais, ô Dieu salutaire,
Qui n’en sera point retranché
Si d’un œil trop sévère
Vous jugez nos cœurs entachés ?

Accablés de nos crimes
Et de tous nos forfaits odieux,
Nous crions de l’abîme :
« Ô Seigneur miséricordieux,
À Votre Cœur sublime,
Attirez nos cœurs, notre Dieu ! »

 

Saints Côme et Damien greffant une jambe - Fra Angelico

Saints Côme et Damien – Introït


Ant. ad Introitum. Eccli. 44,15 et 14.
Sapiéntiam Sanctórum narrent pópuli, et laudes eórum núntiet ecclésia : nomina autem eórum vivent in sǽculum sǽculi.
Ps. 32, 1.
Exsultáte, iusti, in Dómino : rectos decet collaudátio.
V/. Glória Patri.

Saints Côme et Damien greffant une jambe - Fra Angelico
Saints Côme et Damien greffant une jambe – Fra Angelico

La sagesse des saints, ô peuples, chantez-la !
Louez les saints glorieux, fils de la sainte Église !
Jamais ne trembleront sur leur divine assise
Les noms qu’à tout jamais le Christ auréola.

Exultez, ô justes,
Dans le Seigneur Dieu !
Qui chanterait mieux
Le Seigneur très auguste ?

 

Le Christ en croix

Exaltation de la Sainte Croix – Introït


Ant. ad Introitum. Gal. 6, 14.
Nos autem gloriári opórtet in Cruce Dómini nostri Iesu Christi : in quo est salus, vita et resurréctio nostra : per quem salváti et liberáti sumus.
Ps. 66, 2.
Deus misereátur nostri, et benedícat nobis : illúminet vultum suum super nos, et misereátur nostri.
V/. Glória Patri.

Le Christ en croix
Le Christ en croix

En elle, où fut pendu, pour périr, notre Roy,
Qui nous donna la vie, le salut, la victoire,
En elle, notre honneur, en elle, notre gloire,
Glorifions-nous en elle, en la très sainte Croix !

Que Dieu nous prenne en pitié !
Qu’Il bénisse comme un Père
Ses fils qui sont à Ses pieds,
Que Sa face nous éclaire,
Que Dieu nous prenne en pitié !

 

Saints Prote et Hyacinthe

Saints Prote et Hyacinthe – Introït (Messe Salus autem)


Ant. ad Introitum. Ps. 36, 39.
Salus autem iustórum a Dómino : et protéctor eórum est in témpore tribulatiónis.
Ps. Ibid., 1.
Noli æmulári in malignántibus : neque zeláveris faciéntes iniquitátem.
V/.Glória Patri.

Saints Prote et Hyacinthe
Saints Prote et Hyacinthe

L’impie a pour alliées la force et la richesse,
Mais le juste et le saint trouve en Dieu son salut :
Lorsque l’impie l’opprime, il crie : « Je n’en peux plus ! »,
Et Dieu l’appelle à Lui d’une voix melliflue,
Mais frappe son bourreau d’une main vengeresse.

Mon frère, n’envie point l’homme d’iniquité :
Ce n’est que pour un temps qu’il semble tout avoir,
Que pour un peu de temps qu’il est couvert de gloire,
Un petit peu de temps qu’il sourit, mais au soir,
Le Seigneur le châtie, et pour l’éternité.

 

Le Visage du Christ - Meister Bertram von Minden

Quatorzième dimanche après la Pentecôte – Introït (deuxième version)


Ant. ad Introitum. Ps. 83, 10-11.
Protéctor noster, áspice, Deus, et réspice in fáciem Christi tui : quia mélior est dies una in átriis tuis super mília.
Ps. ibid., 2-3.
Quam dilécta tabernácula tua, Dómine virtútum ! concupíscit, et déficit ánima mea in átria Dómini.
V/.Glória Patri.

Le Visage du Christ - Meister Bertram von Minden
Le Visage du Christ – Meister Bertram von Minden

Mon protecteur, jetez Vos yeux,
Regardez, regardez, mon Dieu,
Ce visage que le baptême
Changea d’un geste mystérieux
En ces traits que Votre cœur aime.

Laissez-nous entrer dans ces lieux,
Si doux, Seigneur, si merveilleux,
Où Vous vivez, Maître Suprême.
Que recevrions-nous de mieux
Que d’être auprès de l’Amour même ?

Mon cœur songe aux palais glorieux,
Mon âme à ses jardins gracieux,
Et brûle d’un désir extrême,
D’une ardeur croissante au milieu
Des froideurs de ce long carême.