L'Agneau de Dieu

Cinquième dimanche après Pâques – Introït


Ant. ad Introitum. Is. 48, 20.
Vocem iucunditátis annuntiáte, et audiátur, allelúia : annuntiáte usque ad extrémum terræ : liberávit Dóminus pópulum suum, allelúia, allelúia.
Ps. 65, 1-2.
Iubiláte Deo, omnis terra, psalmum dícite nómini eius : date glóriam laudi eius.
V/.Glória Patri.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Portez jusqu’aux confins cette douce nouvelle :
« Le Seigneur a rouvert les portes éternelles,
Il a sauvé Son peuple et libéré les Siens.
Vous étiez affligés ? L’allégresse revient !

Ô terre, loue ton Dieu, frémis de joie, exulte,
Rends-Lui l’honneur qui Lui est dû.
Que tout homme se lève et fasse un grand tumulte
Pour honorer le nom par qui Dieu fut rendu.

 

Publicités
Les Quarante Saints martyrs de Sébaste

Les Saints Quarante Martyrs – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 33, 18.
Clamavérunt iusti, et Dóminus exaudívit eos : et ex ómnibus tribulatiónibus eórum liberávit eos.
Ps. ibid., 2.
Benedícam Dóminum in omni témpore : semper laus eius in ore meo.
V/. Glória Patri.

Les Quarante Saints martyrs de Sébaste
Les Quarante Saints martyrs de Sébaste

Un cri s’élève de la terre
Et s’entend jusqu’en haut des Cieux :
« Venez, venez, ô Seigneur Dieu !
Vos serviteurs ont trop souffert ! »

Le Seigneur a baissé les yeux
Et vu Ses justes au supplice.
À leur supplique, Il fait justice,
Et les élève à Lui, glorieux.

Oui, ma voix est un peu novice,
Mais mon chant ira sans arrêt
Dire la gloire du Dieu vrai
Et du Dieu qui nous est propice.

Ô Seigneur, je Vous chanterai
Et je m’écrierai : « Notre Père ! »,
Si l’on me contraint à me taire,
Mon cœur Vous louera en secret.

Saint Thomas d'Aquin - Carlo Crivelli

Saint Thomas d’Aquin – Introït


Ant. ad Introitum. Eccli. 15, 5.
In médio Ecclésiæ apéruit os eius : et implévit eum Dóminus spíritu sapiéntiæ et intelléctus : stolam glóriæ índuit eum.
Ps. 91,2.
Bonum est confitéri Dómino : et psállere nómini tuo, Altíssime.
V/. Glória Patri.

Saint Thomas d'Aquin - Carlo Crivelli
Saint Thomas d’Aquin – Carlo Crivelli

Ce saint ouvrit sa bouche au milieu de l’Église,
Dieu mit dans son haleine une sagesse exquise,
Une science inouïe ;
Il le vêtit de gloire et Son cœur s’en réjouit.

Qu’il est bon d’imiter les chants sacrés des anges,
Et de Vous adresser, ô Seigneur, nos louanges ;
D’oser, épouvantés,
De nos si faibles voix Vos merveilles vanter.

Le prêtre imposant les cendres

Mercredi des Cendres – Introït


Ant. ad Introitum. Sap, 11, 24, 25 et 27.
Miseréris ómnium, Dómine, et nihil odísti eórum quæ fecísti, dissímulans peccáta hóminum propter pæniténtiam et parcens illis : quia tu es Dóminus, Deus noster.
Ps. 56, 2.
Miserére mei, Deus, miserére mei : quóniam in te confídit ánima mea.
V/.Glória Patri.

Le prêtre imposant les cendres
Le prêtre imposant les cendres

De qui, Seigneur, n’avez-Vous point pitié ?
Pour Vos enfants, Vous n’avez point de haine :
Vous pardonnez, Dieu très doux, volontiers
Au cœur contrit qui vient chercher sa peine.

Pitié, Seigneur ! Mon âme se repent,
Mon cœur éclate en sanglots de souffrance
Et mon esprit, pris aux crocs du serpent,
Ne met qu’en Vous, Vous mon Dieu, sa confiance.

Le martyre de saint Chrysanthe et de sainte Darie

Saints Chrysanthe et Darie – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 78, 11, 12 et 10.
Intret in conspéctu tuo, Dómine, gémitus compeditórum : redde vicínis nostris séptuplum in sinu eórum : víndica sánguinem Sanctórum tuórum, qui effúsus est.
Ps. Ibid., 1.
Deus, venérunt gentes in hereditátem tuam : polluérunt templum sanctum tuum : posuérunt Ierúsalem in pomórum custódiam.
V/. Glória Patri.

Écoutez
Ô Seigneur
Tous ces pleurs
Répétés.

Un saint meurt :
Il supplie
Sur son lit
De douleur.

Il pâlit
Dans la transe ;
De souffrance,
Son corps plie.

On offense
Vos saints lieux
Et les Cieux
Crient vengeance.

L’Orgueilleux
Frappe l’être
Qui va naître
Pour les Cieux.

Que ce traître
Affreux soit
Mille fois
Châtié, Maître.

Puissant Roy,
Frappez fort !
Qu’il soit mort
Sous Vos doigts.

Sur les corps
Endormis
L’Ennemi
Frappe encor.

Insoumis
Et sauvage,
Quel ravage
Il a mis !

L’héritage
Est jeté :
Arrêtez
Ce carnage !

Tobie et l'archange saint Raphaël - Pieter Lastman

Saint Raphaël – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 102, 20.
Benedícite Dóminum, omnes Angeli eius : poténtes virtúte, qui fácitis verbum eius, ad audiéndam vocem sermónum eius.
Ps. ibid., 1.
Benedic, ánima mea. Dómino : et ómnia, quæ intra me sunt, nómini sancto eius.
V/. Glória Patri.

Tobie et l'archange saint Raphaël - Pieter Lastman
Tobie et l’archange saint Raphaël – Pieter Lastman

Anges de Dieu, qui contemplez Sa face,
Bénissez-Le !
Anges puissants qui répandez Sa grâce
Et sur Son ordre allez du Ciel si bleu
Jusqu’à la terre et nos âmes si noires,
Bénissez Dieu de l’aube au soir.

Et toi, mon cœur, bénis le Roy des Cieux !
Prie-Le qu’Il fasse
Que tout en toi Le chante de son mieux,
Et que jamais, jamais tu ne te lasses
De glorifier le seul, l’unique Roy,
Et Son saint nom en qui tu crois.

Tapisserie de Bayeux - Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur

Saint Édouard le confesseur – Introït (Messe Os Justi)


Ant. ad Introitum. Ps. 36, 30-31.
Os iusti meditábitur sapiéntiam, et lingua eius loquétur iudícium : lex Dei eius in corde ipsíus. (T.P. Allelúia, allelúia.)
Ps. Ibid., 1.
Noli æmulári in malignántibus : neque zeláveris faciéntes iniquitátem.
V/.Glória Patri.

Tapisserie de Bayeux - Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur
Tapisserie de Bayeux – Scène 1 : le roi Édouard le Confesseur

Le juste tient sa langue et ne dit pas sans cesse
Des inepties, mais silencieux,
Il goûte tout le jour au fruit de la sagesse,
Et s’il parle, il parle des Cieux.

La loi venue du Ciel allonge ses racines
Dans la terre de son esprit ;
Sa langue est un rameau d’où coule une résine
Riche, et qui chaque jour fleurit.

Jalouse donc le juste, imite-le toujours,
Et n’envie point l’homme mauvais ;
Il est heureux et riche ? À la fin de ses jours,
Il criera : « Hélas ! Je rêvais. »

Le Theochrone sur le Metablog


Chers lecteurs,

un rapide billet pour vous signaler les réponses de l’équipe du Theochrone à l’abbé de Tanouarn sur son Metablog. Vous pouvez le consulter ici : http://ab2t.blogspot.fr/2017/08/philippe-aucazou-tant-de-choses.html

Par ailleurs, vous pouvez désormais intégrer le Theochrone sur votre site/blogue. Un code à insérer sera bientôt mis en ligne. Si vous le voulez sans tarder, contactez-nous : https://theochrone.fr/kalendarium/accueil#contact

Màj : je n’aurai sans doute pas le temps de mettre le code sur le site. Le voici donc sans plus tarder :

<div id="theocontainer">		<link rel="stylesheet" type="text/css" href="https://theochrone.ga/static/spill/widget.css" /><iframe id="theowidget" alt="Theochrone widget" src="https://theochrone.ga/spill/main?page=day"></iframe><script src="https://theochrone.ga/static/spill/widget.js"></script></div>

Sur WordPress.COM, c’est un peu compliqué, malheureusement. Nous n’avons pas encore de solution (sinon ce blogue aurait lui-même le widget). Si vous avez des idées, venez à notre aide !
Par ailleurs, si vous voulez voir à quoi ressemble le widget, rendez-vous sur cette page : https://testheochrone.blogspot.fr/
Le widget se trouve dans le coin supérieur droit.

L'Assomption de la Vierge - Le Brun

Assomption – Introït


Ant. ad Introitum. Ap. 12, 1.
Signum magnum appáruit in cælo : múlier amicta sole, et luna sub pédibus eius, et in cápite eius coróna stellárum duódecim.
Ps. 97, 1.
Cantáte Dómino cánticum novum : quóniam mirabília fecit.
V/. Glória Patri.

L'Assomption de la Vierge - Le Brun
L’Assomption de la Vierge – Le Brun

Un grand signe soudain apparut dans le ciel,
Et le monde admira la femme la plus belle.
Dieu révélait à tous son voile étincelant,
Elle avait revêtu son esprit pur et blanc,
Elle était revêtue d’un habit sans pareil
Tissé, non de fils d’or, mais des rais du soleil.
Cornue des deux côtés, creuse comme un berceau,
La lune sous ses pieds lui servait de vaisseau
Et douze étoiles d’or, et de l’or le plus pur,
Formaient une couronne autour de sa figure.
Acclamez le Seigneur en hymnes victorieux
Car Sa main accomplit des actes prodigieux.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni

Transfiguration – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 76, 19.
Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ : commóta est et contrémuit terra.
Ps. 83, 2-3.
Quam dilécta tabernácula tua, Dómine virtútum ! concupíscit, et déficit ánima mea in átria Dómini.
V/. Glória Patri.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni
Saint Joseph et l’Enfant Jésus – Guido Reni

Mon Dieu, la terre toute entière
A tremblé devant Vos éclairs ;
La face du monde a pâli,
Et l’insensé seul les oublie.

Oh, que l’on trouve de douceurs
Sous Vos tentes, puissant Seigneur !
Oh, mon âme est comme embrasée
Du désir de s’y reposer.

Le Saint-Esprit souffle où Il veut - CC Penitentsblancs

Lundi de la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 80, 17.
Cibávit eos ex ádipe fruménti, allelúia : et de petra, melle saturávit eos, allelúia, allelúia.
Ps. ibid., 2.
Exsultáte Deo, adiutóri nostro : iubiláte Deo Iacob.
V/.Glória Patri.

Le Saint-Esprit souffle où Il veut - CC Penitentsblancs
Le Saint-Esprit souffle où Il veut – CC Penitentsblancs

Il n’a pas nourri Ses fils de pain sec et d’eau saumâtre
Mais de la fleur du froment,
Et du miel sans cire et pur qui coule d’un bloc d’albâtre
Et plairait au plus gourmand.

Fais entendre au monde entier, hurle, rends-le presque sourd
Devant l’éclat de ta joie !
Chante le Dieu de Jacob, ton Seigneur et ton secours,
Ton protecteur et ton Roy !

La Résurrection du Christ - Icône bulgare

Dimanche in Albis – Introït


Ant. ad Introitum. 1. Petri 2, 2. Introït
Quasi modo géniti infántes, allelúia : rationabiles, sine dolo lac concupíscite, allelúia, allelúia allelúia.
Ps. 80, 2.
Exsultáte Deo, adiutóri nostro : iubiláte Deo Iacob.
V/.Glória Patri.

La Résurrection du Christ - Icône bulgare
La Résurrection du Christ – Icône bulgare

Comme des enfants nouveaux-nés,
Alme liesse !
Ce lait pur qui nous est donné,
Allégresse !
Par l’épouse du jeune Adam,
Ayons-en le désir ardent.
Alme liesse,
Allégresse !

Exultons en mille heureux cris,
Alme liesse !
Pour notre Sauveur Jésus-Christ,
Allégresse !
Et poussons mille cris heureux
En l’honneur du Dieu des Hébreux.
Alme liesse,
Allégresse !

Le Christ représenté comme un soleil

Mercredi de Pâques – Introït


Ant. ad Introitum. Matth. 25, 34.
Veníte, benedícti Patris mei, percípite regnum, allelúia : quod vobis parátum est ab orígine mundi, allelúia, allelúia, allelúia.
Ps. 95, 1.
Cantáte Dómino cánticum novum : cantáte Dómino, omnis terra.
V/.Glória Patri.

Le Christ représenté comme un soleil
Le Christ représenté comme un soleil

Ô vous que Mon Père a bénis,
Soulagés du fardeau terrible
D’une cruelle tyrannie,
Approchez-vous d’un cœur paisible.

Mon Père avait, avant le temps,
Forgé ces splendides couronnes :
Recevez-les en cet instant,
Et régnez, car Je vous les donne.

Quittez vos champs et vos travaux,
Prenez possession du Royaume,
Faites entendre un chant nouveau,
Et glorifiez Dieu dans les psaumes !

Scènes de la Passion du Christ - Albrecht Altdorfer

Vendredi de la Passion – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 30, 10, 16 et 18.
Miserére mihi, Dómine, quóniam tríbulor : líbera me, et éripe me de mánibus inimicórum meórum et a persequéntibus me : Dómine, non confúndar, quóniam invocávi te.
Ps. ib., 2.
In te, Dómine, sperávi, non confúndar in ætérnum : in iustítia tua libera me. Miserére mihi.

Scènes de la Passion du Christ - Albrecht Altdorfer
Scènes de la Passion du Christ – Albrecht Altdorfer

Ayez pitié de mon cœur dans la peine
Et l’affliction !
Libérez-moi des mains souillées de haine
Qui follement m’ont en exécration.

Seigneur du Ciel, j’implore Votre grâce :
N’oubliez pas !
Délivrez-moi de ceux qui me pourchassent
Et dont le cœur ne veut que mon trépas.

Ayez pitié, Seigneur, mon espérance !
Ah, évitez
À mon esprit l’éternelle souffrance,
Mais sauvez-moi dans Votre éternité.