Coeur Immaculé de Marie - CC Diana Ringo

Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie – Communion


Ant. ad Communionem.
Beáta viscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium.

La naissance de la Sainte Vierge - Domenico Ghirlandaio
La naissance de la Sainte Vierge – Domenico Ghirlandaio

Ô Marie, vierge et mère,
Heureux est votre sein !
Il porta l’Enfant saint,
L’éternel Fils du Père !

Publicités
Dieu en majesté entouré des Tétramorphes

Cinquième dimanche après Pâques – Collecte


Oratio.
Deus, a quo bona cuncta procédunt, largíre supplícibus tuis : ut cogitémus, te inspiránte, quæ recta sunt ; et, te gubernánte, eadem faciámus. Per Dóminum.

Dieu en majesté entouré des Tétramorphes
Dieu en majesté entouré des Tétramorphes

D’où me vient le bien suprême
Et d’où vient l’infime bien ?
Il vient de Celui qui m’aime,
C’est du Seigneur qu’il me vient.

Est-ce une idole de pierre,
Qui, morte, n’exauce rien ?
Non ! Il entend les prières
Et les demandes des siens.

Ô Dieu, Saint-Esprit, Fils, Père,
Donnez-nous l’inspiration
De tout ce qui peut Vous plaire
Afin que nous le fassions.

Saint Dominique recevant le rosaire de la Vierge Marie - Franz Mayer & Co. - CC Andreas F. Borchert

De la Sainte Vierge le Samedi – Communion


Ant. ad Communionem.
Beáta viscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium. Allelúia.

Saint Dominique recevant le rosaire de la Vierge Marie - Franz Mayer & Co. - CC Andreas F. Borchert
Saint Dominique recevant le rosaire de la Vierge Marie – Franz Mayer & Co. – CC Andreas F. Borchert

Ô Vierge immaculée, mais comme nous de chair,
Quel privilège immense a reçu votre sein
Lorsqu’il porta le Fils du Dieu parfait et saint,
Lorsqu’il porta neuf mois l’éternel Fils du Père !

Lundi de la Passion – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 6, 5.
Dómine, convértere, et éripe ánimam meam : salvum me fac propter misericórdiam tuam.

Jésus en prison - Copyright Notice - Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved
Jésus en prison – Copyright Notice – Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved

Seigneur, entends Mes cris plaintifs,
Délivre-Moi de l’ennemi,
Ne Me laisse pas à ses griffes !

Ah, ne Me laisse point parmi
Ces gens qui Me veulent du mal,
Mais entends comme Je gémis !

Ah, que ce peuple déloyal
Veut arracher Mon cœur si pieux
Pour l’offrir à la mort glaciale.

Mais Je Te supplie, ô Mon Dieu,
Puisque l’on veut que Je périsse,
Je Te prie, Miséricordieux,

De venir délivrer Ton Fils !

Dieu le Père - Cima da Conegliano

Mercredi de la deuxième semaine de Carême – Graduel


Graduale. Ps. 27,9 et 1.
Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ.
V/. Ad te, Dómine, clamávi : Deus meus, ne síleas a me, et ero símilis descendéntibus in lacum.

Dieu le Père - Cima da Conegliano
Dieu le Père – Cima da Conegliano

Ô Seigneur et Père,
Daignez donner le Salut
À tous ceux qu’il Vous a plu
De faire les frères
De Votre Fils, de Votre Élu.

Entendez mon râle,
Ô divin Prince des Cieux !
Ne restez pas silencieux
Ou l’antre infernal
M’engloutit avaricieux !

L'élévation de la Croix - Rubens

Deuxième Dimanche de Carême – Secrète


Secreta.
Sacrifíciis præséntibus, Dómine, quǽsumus, inténde placátus : ut et devotióni nostræ profíciant et salúti. Per Dóminum.

L'élévation de la Croix - Rubens
L’élévation de la Croix – Rubens

Que Votre œil bienveillant daigne agréer l’offrande
Non de l’homme, vil et vain,
Mais de Votre Fils divin.

Que Votre œil satisfait par cette oblation rende
Les cœurs des fidèles pieux
Et les guide jusqu’aux Cieux.

Sainte Anastasie

Sainte Anastasie – Collecte


Oratio.
Da, quǽsumus, omnípotens Deus : ut, qui beátæ Anastásiæ Mártyris tuæ sollémnia cólimus ; eius apud te patrocínia sentiámus. Per Dóminum.

saint_anastasia
Sainte Anastasie

Voici que dans la nuit percent des rayons d’or,
Et que l’homme s’exclame : « Enfin, voici l’aurore ! »
La noire voûte qui formait une prison
Dans un grand éclat blanc se fend à l’horizon.
Le Ciel se teint d’abord d’une couleur sanglante :
Voici que vient à nous, sereine, heureuse et lente,
La martyre honorée que le Père a choisie
Pour précéder Son Fils, la sainte Anastasie.
C’est elle qui, de Dieu, reçut le privilège
D’être en ce jour de fête en tête du cortège.
Couronnée de rubis et de rouge vêtue,
Portant le grand bouquet de ses mille vertus,
Elle avance vers nous, et par degrés s’efface
Devant le Roy à qui elle cède la place.
Donnez, sainte martyre aux hommes méconnue,
Aux hommes qui vous prient un secours continu.

Saint Ambroise et l'empereur - Van Dyck

Saint Ambroise – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 88, 36 et 37-38.
Semel iurávi in sancto meo : Semen eius in ætérnum manébit : et sedes eius sicut sol in conspéctu meo, et sicut luna perfécta in ætérnum, et testis in cælo fidélis.

Saint Ambroise et l'empereur - Van Dyck
Saint Ambroise et l’empereur – Van Dyck

Si l’homme qui vit sur le sol
Est fourbe, menteur et sournois,
Qui peut douter de la parole
De Celui qui est un et trois ?

« J’ai juré dès les temps antiques,
J’ai prêté serment sur Mon saint,
Sur le nom de Mon Fils unique,
Celui qui repose en Mon sein.

J’ai dit : Il trônera au Ciel,
Celui que chériront Tes yeux ;
Il sera un astre éternel
Qui brillera du haut des Cieux.

Et quant aux hommes de sa race
Qui garderont fidélité,
Je les enrichirai de grâces
Dans le temps et l’éternité. »

La Vierge l'Enfant entourée des Saints Innocents - Pierre-Paul Rubens

De la Sainte Vierge le samedi – Communion (après la Trinité)


Ant. ad Communionem.
Beáta viscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium.

La Vierge l'Enfant entourée des Saints Innocents - Pierre-Paul Rubens
La Vierge l’Enfant entourée des Saints Innocents – Pierre-Paul Rubens

Si notre chair est putréfiée
Depuis que l’homme s’est confié
Aux abominables écailles
Du serpent pour jamais proscrit,
Bienheureuses sont vos entrailles
Immaculée Vierge Marie !

Du venin de notre nature,
Le Seigneur les a gardées pures ;
Son triple et lumineux faisceau
Descendit dans votre matrice,
Et fit de vous l’alme vaisseau
De nul autre que de Son Fils.

La Vierge au cœur transpercé

Notre-Dame des Douleurs – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Stabat sancta María, cæli Regína et mundi Dómina, iuxta Crucem Dómini nostri Iesu Christi dolorósa. Allelúia.

La Vierge au cœur transpercé
La Vierge au cœur transpercé

L’âme transpercée de douleurs,
Et la bouche agitée de pleurs,
La Vierge était près de la Croix.
Elle était aux pieds de son Roy
Jusques en cet instant fidèle,
Effondrée, sans douter du Ciel.
Juste au pied de l’infâme tronc,
Et frappée de l’odieux affront,
Marie prie pour son pauvre fils.
« Ce terrible et cruel supplice,
M’a remplie de peine, ô mon Dieu :
Cédez à mon cœur doux et pieux ! »
Ô sanglots, suprêmes prières,
Mêlés dans la grise poussière
Au Sang versé du fils chéri !
Mais la foule pousse des cris,
Un bourreau rit à pierre fendre,
Et la Vierge est changée en cendres.
Humblement, tout son cœur supplie,
Elle appelle, et son front pâlit,
Cent épées plongent dans son âme.
Cependant, percée de ces lames,
Sans trahir, la Vierge éplorée
Se penchait au cœur adoré.

Enregistrer

Le Christ en croix

Exaltation de la Sainte Croix – Graduel (Sonnet)


Graduale. Ibid., 8-9.
Christus factus est pro nobis obœdiens usque ad mortem, mortem autem crucis.
V/. Propter quod et Deus exaltávit illum, et dedit illi nomen, quod est super omne nomen.

Le Christ en Croix
Le Christ en Croix

Contemplez, ô chrétiens, ce suprême mystère,
Admirez-le, silencieux ;
Que votre vaine bouche accepte de se taire,
Et craigne les arrêts des Cieux.

Car le Seigneur qui siège aux côtés de Son Père,
Ce Prince noble et glorieux,
Descendit parmi nous et foula cette terre
Sans nous montrer qu’Il était Dieu.

Ainsi, devant Son Père, humblement fut le Fils,
Et pour nous racheter Il fut obéissant
Jusqu’à verser Son propre Sang.

Or, Dieu Se souvenant de ce saint Sacrifice,
Et ce trépas cruel plus que déshonorant,
Fit du plus humble le plus grand.

Saint Louis - CC Tibidibtibo

Saint Louis – Secrète (Propre de France)


Secreta.
Súscipe, quǽsumus, Dómine, gratas maiestáti tuæ oblatiónes : et præsta ; ut, in amplificándo divíni cultus splendóre, beáti Ludovíci sollicitúdinem imitámur. Per Dóminum.

Saint Louis - CC Tibidibtibo
Saint Louis – CC Tibidibtibo

Ô Vous qui gouvernez tout ce que voient nos yeux,
Et ce qu’ils ne voient point, recevez, ô mon Dieu
L’offrande digne de Vous plaire,
L’offrande du Fils à Son Père
Et l’unique présent digne du Roy des Cieux.

Donnez-nous d’imiter le saint roi de la France
Dès aujourd’hui, demain, pleins de persévérance
Jusques au perron du trépas
Et que nous ne déclinions pas
Dans les joies de la vie, comme dans ses souffrances.

Et puisque en notre temps Votre culte enlaidi
Fait retomber sur Vous un même discrédit,
De Louis, donnez-nous la ferveur,
À nos offices la splendeur
Pour que montent vers Vous de belles psalmodies.

Châsse de Saint Vincent de Paul - CC FLLL

Saint Vincent de Paul – Postcommunion (Propre de France)


Postcommunio
Cæléstibus, Dómine, refécti sacraméntis : quǽsumus ; ut ad evangelizántem paupéribusFílium tuum imitándum, beáti Vincéntii, sicut exémplis provocámur, ita et patrocíniis adiuvémur. Per eúndem Dóminum.

Châsse de Saint Vincent de Paul - CC FLLL
Châsse de Saint Vincent de Paul – CC FLLL

Ô divin aliment redescendu du Ciel,
Vous avez tant nourri nos pauvres cœurs mortels
Qu’ils débordent de joie.

Que ce bonheur, Seigneur, ne reste pas stérile,
Que Votre serviteur ne soit pas immobile,
Mais qu’il serve son Roy.

Donnez-nous le désir d’annoncer Votre Fils
À tous les pauvres gens, comme le fit jadis
Le bon Monsieur Vincent.

Et vous, ô saint de Dieu, protégez-nous sans cesse
Afin que nous puissions, un jour, pleins d’allégresse,
Sans fin brûler l’encens.

La Visitation - CC GFreihalter

Visitation de la Vierge Marie – Communion


Ant. ad Communionem.
Beáta viscera Maríæ Vírginis, quæ portavérunt ætérni Patris Fílium.

La Visitation - CC GFreihalter
La Visitation – CC GFreihalter

Heureuses vos entrailles
Sainte Vierge Marie !
Que votre cœur tressaille
Obombré de l’Esprit !
Votre sein maternel
Porta le Fils de Dieu,
Fils du Père éternel,
Fardeau doux et précieux !