Saint Pierre - Grão Vasco

Chaire de Saint Pierre – Communion (Acrostiche)


Ant. ad Communionem. Matth. 16, 18.
Tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam.

Pour toujours, désormais, on t’appellera Pierre,
Et c’est sur ce rocher que, des coins de la terre
Tous les hommes devront monter pour leur salut ;
Rien ne peut ébranler celui que J’ai élu :
Un homme dans l’orage aura sans cesse prise ;
Sur lui Je bâtirai mon infaillible Église.

Variante pour les quatrième et cinquième vers :
Rien ne peut jeter bas celui que J’ai élu :
Uni à lui, tout homme ébranlé aura prise.

Publicités
Le Tétragramme - Château de Versailles - CC Pvasiliadis.jpg

Saints Euspice et Maximin – Alleluia (à Verdun, avant 1960) (Acrostiche)


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 9, 11. Sperent in te qui novérunt nomen tuum : quóníam non dereliquísti quæréntes te, Dómine. Allelúia.

Dieu secourt qui Le cherche et qui veut Le connaître ;
Il ne nous quitte point si nous pérégrinons.
Espérez donc, ô vous qui connaissez Son nom,
Une grâce plus grande encor de votre Maître !

Image : Le Tétragramme – Château de Versailles – CC Pvasiliadis

Mardi Gras

Mardi Gras – Acrostiche #10


Mardi Gras
Mardi Gras

Mangeons lors d’un bon repas,
Amusons-nous bien au bal,
Rions, buvons (sans scandale) :
Dieu certes ne dira pas :
« Il ne le faut pas, c’est mal. »

Goinfrons-nous donc aujourd’hui,
Rions et faisons du bruit :
Après les chants et les danses,
Sachons faire pénitence.

Ostensoir

Hostie – Acrostiche #8


Ostensoir
Ostensoir

Le Jeudi Saint est la fête de l’institution de l’Eucharistie, un des mystères les plus paradoxaux de tout le christianisme.

Humble disque tout pâle et sans grande saveur,
Oh, c’est pourtant vers toi que s’élèvent nos yeux !
Soleil, ne l’es-tu pas pour tous les hommes pieux ?
Tes rais saints et sacrés nous gonflent de ferveur.
Ignores-tu, lecteur, qu’il est lui-même Dieu,
Et que ce bout de pain est notre seul sauveur ?