Sixième dimanche après la Pentecôte – Graduel


Graduale. Ps. 89, 13 et 1.
Convértere, Dómine, aliquántulum, et deprecáre super servos tuos.
V/. Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie.

Jésus en prison - Copyright Notice - Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved
Jésus en prison – Copyright Notice – Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved

Vous n’êtes pas seulement notre juge,
Mais aussi notre refuge.
Daignez, Seigneur, nous regarder un peu,
Et puis, si cela se peut,
Laissez-Vous donc toucher le cœur
Qui s’ouvrit pour les pécheurs.

 

Publicités
Dieu le Père - Cima da Conegliano

Cinquième dimanche après la Pentecôte – Alléluia


Allelúia, allelúia. Ps. 20, I
V/. Dómine, in virtúte tua lætábitur rex : et super salutáre tuum exsultábit veheménter. Allelúia.

Dieu le Père - Cima da Conegliano
Dieu le Père – Cima da Conegliano

Qui se repose en Ma puissance
A le cœur plein de réjouissance :
Vois, Je viens, Je sauve ta vie,
Et ton âme est toute ravie.

 

La Sainte Trinité - CC sameffron

Quatrième dimanche après la Pentecôte – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 17, 3.
Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus : Deus meus, adiútor meus.

La Sainte Trinité - CC sameffron
La Sainte Trinité – CC sameffron

Seigneur, mon Ciel et mon Rocher,
Ô refuge où Vous me cachez !
Vous êtes mon libérateur
Et venez m’aider à toute heure.

 

Jésus miséricordieux - Eugeniusz Kazimirowski - CC HistoryIsResearch

Troisième dimanche après la Pentecôte – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 24, 16 et 18.
Réspice in me et miserére mei, Dómine : quóniam únicus et pauper sum ego : vide humilitátem meam et labórem meum : et dimítte ómnia peccáta mea, Deus meus.
Ps. ibid., 1-2.
Ad te, Dómine, levávi ánimam meam : Deus meus, in te confído, non erubéscam.
V/.Glória Patri.

Jésus miséricordieux - Eugeniusz Kazimirowski - CC HistoryIsResearch
Jésus miséricordieux – Eugeniusz Kazimirowski – CC HistoryIsResearch

Jetez les yeux sur nous, Seigneur ;
Pitié pour Vos pauvres pécheurs.
Je vis dans l’abandon et dans la pauvreté,
Rassasié de malheur et plein d’humilité,
Mais je Vous redis, plein de foi,
Mon Dieu, mon Dieu, pardonnez-moi.
Ô Seigneur, c’est à Vous que je confie mon âme :
Ne la laissez point choir, mon Sauveur, dans les flammes.

 

Saint Jean-Baptiste par Jacopo del Casentino

Nativité de Saint Jean-Baptiste – Introït


Ant. ad Introitum. Is. 49, 1 et 2.
De ventre matris meæ vocávit me Dóminus in nómine meo : et pósuit os meum ut gládium acútum : sub teguménto manus suæ protéxit me, et pósuit me quasi sagíttam eléctam.
Ps. 91, 2.
Bonum est confitéri Dómino : et psállere nómini tuo, Altíssime.
V/.Glória Patri.

Saint Jean-Baptiste par Jacopo del Casentino
Saint Jean-Baptiste par Jacopo del Casentino

Dieu me prit par mon nom dans le sein de ma mère,
Il appela ma langue un glaive aigu de fer,
Prit l’ombre de Sa main pour la mettre sur moi,
Et ma vie comme un trait de Son vaste carquois.

Glorifions
Le Seigneur !
Chante, Sion,
Ton Sauveur.
Le Très-Grand
Je L’acclame,
L’adorant
De mon âme.

 

La Sainte Trinité - Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne

Trinité – Évangile


 

+ Sequéntia sancti Evangélii secúndum Matthǽum.
Matth. 28, 18-20.
In illo témpore : Dixit Iesus discípulis suis : Data est mihi omnis potéstas in cælo et in terra. Eúntes ergo doncti : docéntes eos serváre ómnia, quæcúmque mandávi vobis. Et ecce, ego vobíscum sum ómnibus diébus usque ad co

La Sainte Trinité - Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne
La Sainte Trinité – Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne

 

Ainsi parlait Jésus à tous les cœurs fidèles :
« J’ai reçu tout pouvoir sur la terre et le Ciel.
Allez de par le monde et versez sur le front
De ceux qui sagement vous le demanderont
L’eau que versa Mon cœur après le Sacrifice.
Baptisez-les au nom et du Père et du Fils
Et de l’Esprit très saint qui ne font qu’un seul Dieu,
Qui règne dans la gloire et la joie des saints lieux.
Enseignez-leur Mes voies et Mes ordres si sages,
Et Je suis avec vous jusqu’à la fin des âges. »

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle

Quatrième dimanche après Pâques – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 117, 16. Déxtera Dómini fecit virtútem : déxtera Dómini exaltávit me.
Allelúia. V/. Rom. 6, 9. Christus resúrgens ex mórtuis iam non móritur : mors illi ultra non dominábitur. Allelúia.

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle
La Main de Dieu – Fresque du douzième siècle

La droite du Seigneur a montré Sa puissance,
Ô douce joie !
Et la main du Seigneur des prodiges immenses :
Louons le Roy.

Il a tiré mon cœur des profondeurs du lac,
Sublime exploit !
Il a sauvé ma vie dans plus de mille attaques :
Ah, réjouis-toi !

L’Oint revenu des morts ne pourra plus mourir,
Mais sous Sa loi
Le trépas dépouillé de son funeste empire
Désormais ploie.

 

Saint Anselme - George Glover

Saint Anselme – Collecte


Oratio C
Deus, qui pópulo tuo ætérnæ salútis beátum Ansélmum minístrum tribuísti : præsta, quǽsumus ; ut, quem Doctórem vitæ habúimus in terris, intercessórem habére mereámur in cælis. Per Dóminum.

Saint Anselme - George Glover
Saint Anselme – George Glover

Douce Nuée qui conduisez nos pas,
Qui nous guidez et ne nous laissez pas,
Souffrez, souffrez de nos pauvres mains jointes
Toutes tendues l’approche et les atteintes.

Pour nous conduire au verger délicieux,
Par les dangers d’un chemin périlleux,
Vous avez pris Anselme dont la chaire
Enseigne encor Votre science à la chair.

Douce Nuée, ô Roy, consentez-lui
La permission de recueillir les fruits,
Les fruits nombreux, si juteux et si lourds,
Et d’en porter à nos pauvres séjours.

 

Le Christ en Croix

Sexagésime – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 43, 23-26.
Exsúrge, quare obdórmis, Dómine ? exsúrge, et ne repéllas in finem : quare fáciem tuam avértis, oblivísceris tribulatiónem nostram ? Adhǽsit in terra venter noster : exsúrge, Dómine, ádiuva nos, et líbera nos.
Ps. ibid., 2.
Deus, áuribus nostris audívimus : patres nostri annuntiavérunt nobis.
V/.Glória Patri.

Le Christ en croix
Le Christ en croix

Levez-Vous, ô Seigneur : pourquoi dormir encore ?
Abandonnerez-Vous à jamais au dehors
Tous ceux qui Vous supplient ?

Pourquoi détournez-Vous Vos regards salutaires
Quand nous voici inanimés dans la poussière
Et presque ensevelis ?

Hélas, oublierez-Vous nos nombreuses douleurs ?
Que de Votre Salut invincible, ô Seigneur,
L’univers soit rempli.

De Vos hauts faits, nos oreilles sont pleines ;
Nous avons su ce qu’a fait Votre main
Par nos aïeux : l’œuvre la plus ancienne,
Mais celle aussi que Vous ferez demain.

 

Saint Valentin devant la Vierge - David Teniers III

Saint Valentin – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 8, 6-7.
Glória et honóre coronásti eum : et constituísti eum super ópera mánuum tuárum, Dómine.

Saint Valentin devant la Vierge - David Teniers III
Saint Valentin devant la Vierge – David Teniers III

Ô jour de gloire, ô jour de fête !
Vous avez posé sur sa tête,
Sur la tête de Votre saint,
Le plus fin, le plus beau diadème,
D’or et d’argent niellés de gemmes
Qui représentent Vos desseins.

Ô Roy, Vous avez en personne
Ceint son front pur d’une couronne,
Et Vous l’avez fait souverain,
Vous l’avez vêtu de puissance
Sur tout ce qui a pris naissance
De Vos toutes-puissantes mains.

 

Saint Tite

Saint Tite – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps. 109, 4. Tu es sacérdos in ætérnum, secúndum órdinem Melchísedech. Allelúia.

Saint Tite
Saint Tite

Vous êtes prêtre, ô saint évêque,
De l’ordre de Melchisédech :
Le pain, le vin que vous offrez,
Sont du Seigneur le Corps sacré.

 

Saint Jean Chrysostome

Saint Jean Chrysostome – Offertoire (Extrait)


Ant. ad Offertorium. Ps. 91, 13.
[…] sicut cedrus, quæ in Líbano est multiplicábitur.

 

Saint Jean Chrysostome
Saint Jean Chrysostome

Le juste, qui n’a point d’enfant selon la chair,
A plus de mille enfants, qu’il n’a point sur la terre,
Mais qu’il a conduits dans les Cieux
Et ramené tout près de Dieu.

Saint Vincent de Saragosse

Saints Vincent et Anastase – Alleluia (Messe Intret)


Allelúia, allelúia. V/. Eccli. 44, 14. Córpora Sanctórum in pace sepúlta sunt, et nómina eórum vivent in generatiónem et generatiónem. Allelúia.

Saint Vincent de Saragosse
Saint Vincent de Saragosse

Les corps des bienheureux reposent dans la paix,
Et leurs noms sanctifiés vivent à tout jamais.