Dix-neuvième dimanche après la Pentecôte – Secrète

Secreta.
Hæc múnera, quǽsumus, Dómine, quæ óculis tuæ maiestátis offérimus, salutária nobis esse concéde. Per Dóminum.

Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon - Barthélémy d'Eyck (attribution)
Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon – Barthélémy d’Eyck (attribution)

Voici l’offrande offerte à Votre Majesté ;
N’y voyez pas, Seigneur, de la vaine matière,
Mais contemplez ce Fils, ô Père,
Que la Très-Sainte Vierge a jadis enfanté.

Car c’est de Votre Fils que nous offrons la chair,
Ce Fils qui, comme Vous, nous aime extrêmement
Et qui dans les plus grands tourments
Pour libérer nos cœurs du diable s’est offert.

Voici pour nous, Seigneur, le seul médicament,
Le seul qui peut guérir nos âmes de nos crimes ;
Ah, que ce remède sublime
Vienne sauver nos cœurs même en les enflammant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s