La Sainte Trinité - CC sameffron

Quatrième dimanche après la Pentecôte – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 12, 4-5.
Illúmina óculos meos, ne umquam obdórmiam in morte : ne quando dicat inimícus meus : Præválui advérsus eum.

La Sainte Trinité - CC sameffron
La Sainte Trinité – CC sameffron

Jetez Votre lumière au fond de ma pupille
Pour que je voie mon cœur avec Vos yeux :
Celui qui voit un rêve, il titube, il vacille,
Il tombe mort ; ainsi fait l’orgueilleux.

Jetez Votre lumière, ô Dieu, Votre lumière,
Pour qu’on n’entende point, lorsque j’aurai vécu,
L’odieux ricanement du maudit adversaire
Disant : « Il est à moi. C’est moi qui l’ai vaincu. »

 

Publicités

Mercredi de la Passion – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 58, 2.
Eripe me de inimícis meis, Deus meus : et ab insurgéntibus in me líbera me, Dómine.

Jésus en prison - Copyright Notice - Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved
Jésus en prison – Copyright Notice – Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved

De la griffe affreuse et noire,
Des doigts tordus faits de nœuds
Qui des fonds fuligineux
Où leur orgueil les fit choir
S’extirpent pour m’y plonger,
Dieu ! Venez me protéger !

Voici que l’ombre se lève
Et se donne un jour charmant ;
Sa lèvre suave ment
Et m’hallucine de rêves !
Venez, venez, ô Seigneur vrai,
Venez, venez me délivrer !

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle

Jeudi de la troisième semaine de Carême – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 137, 7.
Si ambulávero in médio tribulatiónis, vivificábis me, Dómine : et super iram inimicórum meorum exténdes manum tuam, et salvum me fáciet déxtera tua.

La Main de Dieu - Fresque du douzième siècle
La Main de Dieu – Fresque du douzième siècle

Je marcherai dans la souffrance
Car, j’en ai la ferme espérance,
Seigneur, Vous me rendrez la vie.

Mes ennemis pleins de fureur
M’attaquent ! Voici que je meurs,
Mon âme leur est asservie !

Étendez Votre main puissante :
À leurs crocs crissant d’épouvante,
Ô Seigneur, Vous m’aurez ravi !

Saint Evariste

Saint Évariste – Secrète II (Si diligis)


2 Altera secreta.
Pro commemoratione alterius vel aliorum Summorum Pontificum
Múnera, quæ tibi, Dómine, lætántes offérimus, súscipe benígnus, et præsta : ut, intercedénte beáto N. (intercedéntibus beátis N. et N.), Ecclésia tua et fídei integritáte lætétur, et témporum tranquillitáte semper exsúltet. Per Dóminum nostrum.

Saint Evariste
Saint Evariste

Voici donc les présents qu’avec joie nous offrons,
Seigneur dont la bonté fait un diadème au front.
Vous, souverain et saint pontife,
Suppliez vivement et rempli de respect
Le Maître pour qu’Il donne à l’Église la paix
Et la tienne éloignée du diable et de ses griffes.
Réclamez pour elle la Foi,
Car le péril est grand et dans son grand drap pur
De mauvais serviteurs font mille déchirures :
Que l’Église, ô Seigneur, reste au pied de la Croix !

Le Bon Pasteur

Dix-septième dimanche après la Pentecôte – Collecte


Oratio.
Da, quǽsumus, Dómine, pópulo tuo diabólica vitáre contágia : et te solum Deum pura mente sectári. Per Dóminum.

Le Bon PasteurLa griffe affreuse du diable
A pour nous yeux
Quelque chose d’agréable :
Protégez-nous, ô mon Dieu !

Que notre cœur reste pur
À tout jamais,
Que notre œil regarde l’azur
Et monte jusqu’au sommet.

Saint Pie Ier

Saint Pie Ier – Communion (Messe Si diligis)


Ant. ad Communionem. Matth. 16, 18.
Tu es Petrus, et super hanc petram ædificábo Ecclésiam meam. (T.P. Allelúia.)

Saint Pie Ier
Saint Pie Ier

Abandonne le nom que t’a donné ton père,
Donne-toi tout à Moi et pour Moi deviens Pierre.
Lorsque M’attaquera l’adversaire arrogant,
La terre tremblera, soufflera l’ouragan,
Et rien ne pourra fuir sa noire convoitise,
Sinon, fondée sur toi, Mon éternelle Église.

L'Agneau de Dieu

Cinquième dimanche après la Pentecôte – Postcommunion


Ant. ad Offertorium. Ps. 15, 7 et 8.
Benedícam Dóminum, qui tríbuit mihi intelléctum : providébam Deum in conspéctu meo semper : quóniam a dextris est mihi, ne commóvear.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Que l’enfer a d’empire en nos âmes confuses
Et que son roi maudit a de roueries, de ruses !
Nous péchons si souvent que nous ne savons plus
Quels gestes et pensées, mon Dieu, Vous ont déplu.
Ô Dieu qui connaissez bien mieux que moi mon cœur,
Arrachez ces péchés qu’un dissimulateur
M’a fait un jour commettre, et m’a fait oublier :
Je ne me souviens pas, mais viens vous supplier.

Saint Bernardin de Sienne tenant le monogramme du Christ

Saint Bernardin de Sienne – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. Iac. 1, 12. Beátus vir, qui suffert tentatiónem : quóniam, cum probátus fúerit, accípiet corónam vitæ. Allelúia.

Saint Bernardin de Sienne tenant le monogramme du Christ
Saint Bernardin de Sienne tenant le monogramme du Christ

Heureux l’homme au cœur pur que le diable a tenté
Et le saint que l’enfer sans cesse a violenté !
Car le tourment prend fin et le Ciel l’environne,
Et Dieu met sur son front l’éternelle couronne.

Dieu - Viktor Vasnetsov

Troisième dimanche de Carême – Collecte


Oratio.
Quǽsumus, omnípotens Deus, vota humílium réspice : atque, ad defensiónem nostram, déxteram tuæ maiestátis exténde. Per Dóminum nostrum.

Dieu - Viktor Vasnetsov
Dieu – Viktor Vasnetsov

Seigneur tout-puissant
Et compatissant,
Daignez poser l’œil
Sur ceux qui Vous prient
Avec un esprit
Dépourvu d’orgueil.

Étendez le bras,
Et le scélérat
Qui hait Vos fidèles
Devra s’écarter
Et laisser monter
Vos enfants au Ciel.

Jésus au désert - Barthélemy Parrocel

Samedi de la deuxième semaine de Carême – Collecte


Oratio.
Da, quǽsumus, Dómine, nostris efféctum ieiúniis salutárem : ut castigátio carnis assúmpta, ad nostrárum vegetatiónem tránseat animárum. Per Dóminum.

Jésus au désert - Barthélemy Parrocel
Jésus au désert – Barthélemy Parrocel

Quand une graine tombe et pousse dans la terre,
Elle épuise le sol, brise parfois la pierre,
Et tue tout végétal qui pousse à ses côtés.

Mais quand la graine étend ses profondes racines,
Recouvertes de fruits, ses branches sont voisines
Des nuages laiteux et du plafond bleuté.

Ô Seigneur, que le jeûne éreinte notre corps
Mais vivifie notre âme, élimine nos torts,
Et présente son fruit devant Votre bonté.

David en pénitence - Jean Fouquet (Livres d'Étienne Chevalier)

Jeudi après les Cendres – Oraison sur le peuple


Super populum : Orémus. Humiliáte cápita vestra Deo.
Oratio.
Parce, Dómine, parce populo tuo : ut, dignis flagellatiónibus castigátus, in tua miseratióne respíret. Per Dóminum.

David en pénitence - Jean Fouquet (Livres d'Étienne Chevalier)
David en pénitence – Jean Fouquet (Livres d’Étienne Chevalier)

Votre peuple est à Vos pieds,
Le dos couvert de blessures ;
Car il a, Seigneur, expié
Ses crimes, et Vous conjure
D’avoir pitié.

Ah, si ses fautes sont ordes,
S’il a suivi le serpent,
Que Votre main juste accorde
À celui qui se repent
Miséricorde !

Le prêtre imposant les cendres

Mercredi des Cendres – Graduel


Graduale. Ps. 56, 2 et 4.
Miserére mei, Deus, miserére mei : quóniam in te confídit ánima mea.
V/. Misit de cælo, et liberávit me, dedit in oppróbrium conculcántes me.

Le prêtre imposant les cendres
Le prêtre imposant les cendres

Ayez pitié, mon Dieu, mon Père,
Ayez pitié de ma misère !
Car mon âme ne se confie
Ni dans la pauvre force humaine,
Ni dans le diable plein de haine,
Mais aux seuls bras du Crucifix.

Car sous les assauts de la bête,
Les saints, les martyrs, les prophètes,
Vous ont à raison supplié :
Vous n’êtes pas demeuré sourd,
Et Votre céleste secours
A mis l’adversaire à leurs pieds.

Saint Hygin

Saint Hygin – Collecte II (Messe Si diligis me)


2 Altera oratio.
Si agenda sit commemoratio alterius Summi Pontificis
Deus, qui Ecclésiam tuam, in apostólicæ petræ soliditáte fundátam, ab infernárum éruis terróre portárum : præsta, quǽsumus ; ut, intercedénte beáto N. (Mártyre tuo atque) Summo Pontífice, in tua veritáte persístens, contínua securitáte muniátur. Per Dominum.

papa_igino
Saint Hygin

Le dragon rugit,
Frémit, siffle et choque
Plus fou que l’amok,
Pourtant sa magie
Ne heurte qu’un roc,
Et Dieu le régit.

Sur ce roc, l’Église,
Reine immaculée
Et miraculée,
Tranquille est assise ;
Qui peut ébranler
La douce promise ?

Il s’épuise en vain,
Le serpent cruel
À battre des ailes
Au fond du ravin :
L’Église est au Ciel
Sous le bras divin.

Dieu, gardez intact,
Et même affermi,
Vous l’avez promis,
Ce roc contre l’acte
Du vieil ennemi
Et de son contact.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont

Vingt-et-unième dimanche après la Pentecôte – Graduel [extrait] (Sonnet)


Graduale. Ps. 89, 1-2.
Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie.
[…]

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont
Christ Pantocrator – Dôme du Saint-Sépulcre – CC bachmont

Seigneur, qui contre nous avez tant de raisons
De Vous mettre en colère,
Et qui sur nos esprits, nos villes, nos maisons
Pourriez avec justice envoyer des éclairs ;

Vous daignez protéger, malgré la trahison,
Les hommes de la terre,
Car Votre amour, Seigneur, est sans comparaison,
Rien ne peut prévaloir sur Votre cœur de Père.

Certain esprit qui rôde aimerait nous leurrer,
Et susurre à nos cœurs : « Près de moi demeurez ;
Le criminel va-t-il dans les bras de son juge ? »

Mais c’est Vous, ô Seigneur, pour le pécheur contrit,
Pour l’homme repentant qui répare et qui prie,
Vous, l’unique refuge.