Dieu le Père - Cima da Conegliano

Mardi Saint – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 139, 5.
Custódi me, Dómine, de manu peccatóris : et ab homínibus iníquis éripe me.

Dieu le Père - Cima da Conegliano
Dieu le Père – Cima da Conegliano

De la main du pécheur,
Protégez-moi, Seigneur !
Délivrez-moi, mon Dieu,
Des mains de l’orgueilleux.

Mardi Saint – Collecte


Oratio.
Omnípotens sempitérne Deus : da nobis ita Domínicæ passiónis sacraménta perágere ; ut indulgéntiam percípere mereámur. Per eúndem Dóminum.

Dieu tout-puissant, ô Seigneur éternel,
Que Votre main accorde à Vos fidèles
Le grand honneur que réclame leur voix.

Car nous cherchons, ô Seigneur, à Vous plaire,
En célébrant l’insondable mystère
De la Passion du Christ, jusqu’à la Croix.

Accordez-nous, ô Seigneur, Votre grâce ;
Bénissez-nous ! que Votre auguste Face
Agrée nos chants et nos cérémonies.

Accordez-nous, ô Seigneur qu’on encense,
De recevoir Votre douce indulgence
Par ces saints rits, miroir de l’infini.

Jérémie tiré de sa cuve

Paraphrase de Jérémie


Jérémie tiré de sa cuve
Jérémie tiré de sa cuve

Après Isaïe, une nouvelle paraphrase de l’Écriture avec le prophète Jérémie (11,18-20).

Le Seigneur dit à Son prophète :
 » Plonge dans les pensées de tes noirs ennemis,
Dans leurs cervelles contrefaites,
Leurs crânes desséchés comme ceux des momies. « 

Descendu dans ces sépultures,
En des couloirs étroits, tortueux, décrépits,
Et couverts d’affreuses peintures,
J’ai connu leurs desseins et leurs œuvres impies.

Je les vis, aux heures obscures,
Machiner en secret et tramer des complots.
Ils préparaient leurs forfaitures
Et me voulaient jeter tout au fond d’un silo.

On me menait à l’abattoir,
Moi, l’innocent agneau qu’on avait sustenté.
 » Que son nom quitte nos mémoires,
Afin que son esprit ne puisse nous hanter ! « 

Le Seigneur est plein de justice :
Il sondera mon cœur, mes entrailles, mes reins.
Je boirai la lie du calice.
Alors Il tirera vengeance avec l’airain.