Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni

Transfiguration – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 76, 19.
Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ : commóta est et contrémuit terra.
Ps. 83, 2-3.
Quam dilécta tabernácula tua, Dómine virtútum ! concupíscit, et déficit ánima mea in átria Dómini.
V/. Glória Patri.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni
Saint Joseph et l’Enfant Jésus – Guido Reni

Mon Dieu, la terre toute entière
A tremblé devant Vos éclairs ;
La face du monde a pâli,
Et l’insensé seul les oublie.

Oh, que l’on trouve de douceurs
Sous Vos tentes, puissant Seigneur !
Oh, mon âme est comme embrasée
Du désir de s’y reposer.

La Transfiguration - Giovanni Bellini

Transfiguration – Graduel


Graduale. Ps. 44, 3 et 2.
Speciósus forma præ fíliis hóminum : diffúsa est grátia in lábiis tuis.
V/. Eructávit cor meum verbum bonum : dico ego ópera mea Regi : lingua mea cálamus scribæ velóciter scribéntis.

La Transfiguration - Giovanni Bellini
La Transfiguration – Giovanni Bellini

Votre beauté n’a point sur cette terre
D’équivalent,
Et de Vos frères
C’est Votre habit qui parait le plus blanc.

Sur Votre lèvre est un souffle de grâce,
Qui vient des Cieux ;
De Notre race
Qui plus que Vous reçut de notre Dieu ?

Parle ô mon cœur, fais jaillir ta parole,
Car tu reçois,
Humble corolle,
L’alme rosée répandue par ton Roy.

Et toi ma langue, écris comme un calame
Ce qu’en secret
Te dit mon âme
Dans le grand livre où son amour paraît.

La Transfiguration - Giovanni Bellini

Transfiguration – Hymne aux Vêpres


La Transfiguration - Giovanni Bellini
La Transfiguration – Giovanni Bellini

En cette fête de la Transfiguration, voici une hymne du grand poète Prudence.

Hymnus

Quicúmque Christum quǽritis,
Oculos in altum tóllite :
Illic licébit vísere
Signum perénnis glóriæ.

Illústre quiddam cérnimus,
Quod nésciat finem pati,
Sublíme, celsum, intérminum,
Antíquius cælo et chao.

Hic ille Rex est Géntium
Populíque Rex iudáici,
Promíssus Abrahæ patri
Eiúsque in ævum sémini.

Hunc, et prophétis téstibus
Iisdémque signatóribus,
Testátor et Pater iubet
Audíre nos et crédere.

Iesu, tibi sit glória,
Qui te revélas párvulis,
Cum Patre, et almo Spíritu,
In sempitérna sǽcula.
Amen.

Est-ce Jésus que vous cherchez ?
Alors levez les yeux au ciel :
C’est un signe où Dieu s’est caché,
Signe de Sa gloire éternelle.

Point de limite à cet éclat,
A ces rayons qui nous inondent,
Car la lumière que voilà
Est celle qui créa le monde.

Contemplez le Roy des nations,
Le Roy du peuple d’Israël.
Abraham et sa filiation
L’auront en legs perpétuel.

Tous les prophètes, dans la nuit,
Nous L’ont dépeint à mots couverts ;
Le Père témoigne pour Lui,
Et nous ordonne de Lui plaire.

Vous qui Vous montrez aux petits,
A Vous, Jésus, soit toute gloire,
A Votre Père, au Saint-Esprit,
Jusqu’après la fin de l’histoire.
Amen.