Saint Denis - Antoine Le Moiturier - CC Anagoria

Saints Denis, Rustique et Éleuthère – Graduel


Graduale. Ps. 123,7-8.
Anima nostra, sicut passer, erépta est de láqueo venántium.
V/. Láqueus contrítus est, et nos liberáti sumus : adiutórium nostrum in nómine Dómini, qui fecit cælum et terram.

Saint Denis - Antoine Le Moiturier - CC Anagoria
Saint Denis – Antoine Le Moiturier – CC Anagoria

Ô mon âme, loue ton Sauveur !
Car l’abominable chasseur
Avait jeté son lourd filet
Sur ta petite aile impuissante,
Mais au milieu de la tourmente,
Le Seigneur vint, tu t’envolais.

Comme un vent violent de tempête,
Il porte aux bourreaux la défaite,
Et brise sans peine tes liens ;
Maintenant, vole et dis toujours :
« Dieu qui fit tout est le secours
Et l’unique salut des siens. »

Publicités
Saint Jean Baptiste

Nativité de Saint Jean-Baptiste – Graduel (extrait) et Alléluia


Graduale. Ier. 1, 5 et 9.
[…]
V/. Misit Dóminus manum suam, et tétigit os meum, et dixit mihi.
Allelúia, allelúia. V/. Luc. 1, 76 Tu, puer, Prophéta Altíssimi vocáberis : præíbis ante Dóminum paráre vias eius. Allelúia.

Saint Jean Baptiste
Saint Jean Baptiste

J’étais dans le sein de ma mère
Lorsque le doigt mystérieux,
Le doigt puissant, le doigt de Dieu,
Le doigt qui gouverne la terre,
Ouvrit mes lèvres et mes dents.
Alors j’entendis au-dedans :
« Enfant, ô suprême prophète,
Ouvre la marche par ta voix
Au Seigneur qui vient après toi :
Qu’Il trouve toutes choses prêtes. »

Martyre des saints Prime et Félicien

Saints Prime et Félicien – Graduel


Graduale. Ps. 88, 6 et 2.
Confitebúntur cæli mirabília tua, Dómine : etenim veritátem tuam in ecclésia sanctórum.
V/. Misericórdias tuas, Dómine, in ætérnum cantábo : in generatióne et progénie.

Martyre des saints Prime et Félicien
Martyre des saints Prime et Félicien

La terre pécheresse a détourné sa face
Et son cœur du Seigneur et de Sa sainte grâce
Et ne dit même plus le nom, le nom sacré
Qui l’a créée.

Mais les Cieux chanteront sans cesse les merveilles
À l’oreille des saints du Seigneur sans pareil,
Et nous, mes fils et moi, nous risibles cirons,
Les chanterons.

Dieu le Père - Cima da Conegliano

Mercredi de la deuxième semaine de Carême – Graduel


Graduale. Ps. 27,9 et 1.
Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ.
V/. Ad te, Dómine, clamávi : Deus meus, ne síleas a me, et ero símilis descendéntibus in lacum.

Dieu le Père - Cima da Conegliano
Dieu le Père – Cima da Conegliano

Ô Seigneur et Père,
Daignez donner le Salut
À tous ceux qu’il Vous a plu
De faire les frères
De Votre Fils, de Votre Élu.

Entendez mon râle,
Ô divin Prince des Cieux !
Ne restez pas silencieux
Ou l’antre infernal
M’engloutit avaricieux !

Jonas demande aux Ninivites de faire pénitence - Gustave Doré

Samedi des Quatre-Temps de Carême – Graduel


Graduale. Ps. 89, 13 et 1.
Convértere, Dómine, aliquántulum, et deprecáre super servos tuos.
V/. Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie.

816px-138.Jonah_Preaches_to_the_Ninevites
Jonas demande aux Ninivites de faire pénitence – Gustave Doré

Tournez Votre œil, Votre œil plein de bonté
Sur ceux qui Vous servent,
Et que nous préserve
Votre bras fort sur la mer indomptée.

Tous mes péchés me font comme un déluge
Où mon cœur se noie,
Mais du flot sournois,
Vous seul, Seigneur, resterez mon refuge.

Le prêtre imposant les cendres

Mercredi des Cendres – Graduel


Graduale. Ps. 56, 2 et 4.
Miserére mei, Deus, miserére mei : quóniam in te confídit ánima mea.
V/. Misit de cælo, et liberávit me, dedit in oppróbrium conculcántes me.

Le prêtre imposant les cendres
Le prêtre imposant les cendres

Ayez pitié, mon Dieu, mon Père,
Ayez pitié de ma misère !
Car mon âme ne se confie
Ni dans la pauvre force humaine,
Ni dans le diable plein de haine,
Mais aux seuls bras du Crucifix.

Car sous les assauts de la bête,
Les saints, les martyrs, les prophètes,
Vous ont à raison supplié :
Vous n’êtes pas demeuré sourd,
Et Votre céleste secours
A mis l’adversaire à leurs pieds.

Sainte Prisque

Sainte Prisque – Graduel (Messe Me expectaverunt)


Graduale. Ps. 45, 6 et 5.
Adiuvábit eam Deus vultu suo : Deus in médio eius, non commovébitur.
V/. Flúminis ímpetus lætíficat civitátem Dei : sanctificávit tabernáculum suum Altíssimus.

Sainte Prisque
Sainte Prisque

Le Seigneur descendra sur cette vierge pure
Et la protégera sous Sa noble figure.
C’est un trône d’or et d’argent
Que ce cœur sage et diligent !
Dieu prend la place, et dresse un mur
Contre la vaine force obscure
Qui veut la prendre en l’assiégeant.

Heureux, heureux le cœur que le Roy du Ciel aime,
Heureuse âme dont Dieu fait Sa Jérusalem !
Le Seigneur y fait couler l’eau
De ses grâces en mille flots,
Le lit du fleuve est plein de gemmes
Et des milliers de fleurs parsèment
Jusqu’aux murs tièdes des enclos.

Isaïe - Psautier de Paris

Épiphanie du Seigneur – Graduel


Graduale. Ibid., 6 et 1.
Omnes de Saba vénient, aurum et thus deferéntes, et laudem Dómino annuntiántes.
V/. Surge et illumináre, Ierúsalem : quia glória Dómini super te orta est.

Isaïe - Psautier de Paris
Isaïe – Psautier de Paris

Tous les princes de Saba viennent, s’inclinent, adorent :
Ils offrent à Dieu l’encens, ils offrent au Roy de l’or,
Et louent sans cesse le Roy-Dieu.

Lève-toi, Jérusalem, et revêts-toi de lumière,
Car le soleil du Seigneur fait briller toutes tes pierres
Et te rend semblable aux Cieux.

Saint Télesphore

Saint Télesphore – Graduel (Messe Si diligis)


Graduale. Ps. 106, 32, 31.
Exáltent eum in Ecclésia plebis : et in cáthedra seniórum laudent eum.
V/. Confiteántur Dómino misericórdiæ eius ; et mirabília eius fíliis hóminum.

Saint Télesphore
Saint Télesphore

Acclame son nom dans l’église,
Et chante, ô peuple, ses vertus !
Si tu ne vois que sa statue,
Ou son image sur la frise,

Les Cieux le contemplent vêtu
De gloire, assis sur une chaire
Près de Jésus et de Son Père
Pour avoir si bien combattu.

Ô chrétiens, n’osons point nous taire :
Louons sans cesse notre Dieu
Si bon, si miséricordieux,
Et si doux aux hommes sur terre !

Le Monogramme de Jésus (dans l'église Gesu, à Rome)

Vendredi des Quatre-Temps de l’Avent – Graduel


Graduale. Ps. 84, 8 et 2.
Osténde nobis, Dómine, misericórdiam tuam : et salutáre tuum da nobis.
V/. Benedixísti, Dómine, terram tuam : avertísti captivitátem Iacob.

Jésus miséricordieux - Eugeniusz Kazimirowski - CC HistoryIsResearch
Jésus miséricordieux – Eugeniusz Kazimirowski – CC HistoryIsResearch

L’esclave sous sa chaîne implore son Seigneur
Et mêle plein d’espoir ses mots avec ses pleurs :
« Montrez-Le, montrez-nous, notre Dieu,
Le visage si doux du Miséricordieux !
Montrez-nous, montrez-Le à la terre,
La face de Votre Oint, la face salutaire ! »

Tout prisonnier qu’il est, l’homme se sait sauvé ;
Il sait que son Seigneur viendra le relever :
« Vous avez, notre Dieu, béni l’homme,
Endossé ses péchés et racheter leur somme ;
Vous avez évité la prison
Aux fils de Votre peuple et de Votre maison. »

Tobie et l'archange saint Raphaël - Pieter Lastman

Saint Raphaël – Graduel (Rondeau)


Graduale. Tob. 8, 3.
Angelus Dómini Raphaël apprehéndit et ligávit dǽmonem.
V/. Ps. 146, 5. Magnus Dóminus noster, et magna virtus eius.

Notre-Seigneur est le plus fort,
Et fait périr jusqu’à la mort ;
L’ange Lui dit : « Ô Tout-Puissant,
Vous seul avez droit à l’encens,
Vous seul êtes digne de l’or. »

De la géhenne, satan sort ;
L’homme à sa porte, il le dévore,
Et rugit tout en offensant
Notre-Seigneur.

Le Ciel, pourtant ne veut pas clore
Sa porte à qui fait des efforts ;
Des Cieux le saint ange descend,
Saisit le désobéissant ;
Il le ligote, puis adore
Notre-Seigneur.

Saint Hilarion

Saint Hilarion – Graduel (Messe Os Justi)


hilarion_the_great_menologion_of_basil_ii
Saint Hilarion

Graduale. Ps. 20, 4-5.
Dómine, prævenísti eum in benedictiónibus dulcédinis : posuísti in cápite eius corónam de lápide pretióso.
V/. Vitam pétiit a te, et tribuísti ei longitúdinem diérum in sǽculum sǽculi.

Comme il est comblé de douceurs
Et de bénédictions !
Voici que le Seigneur
L’illumine de Ses rayons.

Ah, comme on lui fait fête !
Et de Son trône, notre Dieu
Pose sur cette noble tête
Un diadème précieux.

Il a dit : « Seigneur, que je vive ! »
Et Dieu dans Sa bonté
Le prit sur l’autre rive
Et lui donna l’éternité.

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont

Vingt-et-unième dimanche après la Pentecôte – Graduel [extrait] (Sonnet)


Graduale. Ps. 89, 1-2.
Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie.
[…]

Christ Pantocrator - Dôme du Saint-Sépulcre - CC bachmont
Christ Pantocrator – Dôme du Saint-Sépulcre – CC bachmont

Seigneur, qui contre nous avez tant de raisons
De Vous mettre en colère,
Et qui sur nos esprits, nos villes, nos maisons
Pourriez avec justice envoyer des éclairs ;

Vous daignez protéger, malgré la trahison,
Les hommes de la terre,
Car Votre amour, Seigneur, est sans comparaison,
Rien ne peut prévaloir sur Votre cœur de Père.

Certain esprit qui rôde aimerait nous leurrer,
Et susurre à nos cœurs : « Près de moi demeurez ;
Le criminel va-t-il dans les bras de son juge ? »

Mais c’est Vous, ô Seigneur, pour le pécheur contrit,
Pour l’homme repentant qui répare et qui prie,
Vous, l’unique refuge.

Saint Jérôme - Albrecht Dürer

Saint Jérôme – Graduel (Messe In Medio) (Ballade)


Graduale. Ps. 36, 30-31.
Os iusti meditábitur sapiéntiam, et lingua eius loquétur iudícium.
V/. Lex Dei eius in corde ipsíus : et non supplantabúntur gressus eius.

Saint Jérôme - Albrecht Dürer
Saint Jérôme – Albrecht Dürer

Voyez la bouche du méchant :
Pleine de venin et de fiel,
Et de paroles criminelles,
Sa langue est un couteau tranchant ;
Contemplez plutôt les richesses
Qui s’égaillent comme un essaim
En quittant la bouche du saint,
Car le juste aime la sagesse.

Le mauvais a l’air aguichant,
Et des propos superficiels
Qui vous mèneront loin du Ciel
Si vous cédez à ses penchants ;
Si les mots du juste vous blessent,
S’il vous dit : « Insensé ! Porcin ! »
Sachez qu’il suit les grands desseins,
Car le juste aime la sagesse.

L’impie, sans cesse chevauchant
L’âme du prince des rebelles,
Voudrait tout homme à son modèle :
Infirme, aveugle et trébuchant ;
Mais le juste a cette noblesse
Qui lui vient du céleste sein ;
De la loi sainte il est enceint,
Car le juste aime la sagesse.

Seigneur loué dans cette messe,
Chassez l’hérésiarque assassin
En envoyant un médecin,
Car le juste aime la sagesse.