Le Purgatoire - Très Riches Heures du Duc de Berry

Défunts – Trait (Troisième messe)


Tractus.
Absólve, Dómine, ánimas ómnium fidelium defunctórum ab omni vínculo delictórum.
V/. Et grátia tua illis succurrénte mereántur evádere iudícium ultiónis.
V/. Et lucis ætérnæ beatitúdine pérfrui.

Le Purgatoire - Très Riches Heures du Duc de Berry
Le Purgatoire – Très Riches Heures du Duc de Berry

Déchirez les liens qui retiennent
L’âme du fidèle attaché
Au roc ténébreux du péché,
À l’arbre tordu de la haine.

Ô Juge terrible des Cieux,
Épargnez-leur Votre vengeance ;
Donnez-leur un mérite immense,
Ô Père bon, doux et gracieux.

Seigneur, si Vos portes se ferment,
Accueillez dans l’éternité
Et l’infinie félicité
Tous ceux qui sont demeurés fermes.

Publicités
Les anges venant au secours des âmes du Purgatoire - CC MOSSOT

Commémoraison de tous les fidèles défunts – Epitre (Troisième messe)


Léctio libri Apocalýpsis beáti Ioánnis Apostóli.
Apoc. 14, 13.
In diébus illis : Audívi vocem de cælo, dicéntem mihi : Scribe : Beáti mórtui, qui in Dómino moriúntur. Amodo iam dicit Spíritus, ut requiéscant a labóribus suis ópera enim illórum sequúntur illos.

J’entendis une voix qui descendait du Ciel
Et me dit : « Trempe, ô Jean, ta plume dans le miel
Car je vais te dicter les plus suaves mots :
Nul n’aura plus de joie que l’homme qui se meurt
Et qui s’endort en paix dans le sein du Seigneur.
Il ne souffrira plus de la peine et des maux. »

Et j’entendis l’Esprit qui me disait encor :
« Que le juste et le doux qui délaisse son corps
Se repose à jamais de ses nobles travaux ;
Le monde ne pouvant les retenir au piège,
Ses bienfaits sur ses pas lui font comme un cortège :
Qu’il n’ait rien désormais qui l’éprouve à nouveau ! »