La crèche attendant la venue de l'Enfant Jésus

Samedi de la première semaine de l’Avent – Graduel


Graduale. Ps. 24, 3 et 4.
Univérsi, qui te exspéctant, non confundéntur, Dómine.
V/. Vias tuas, Dómine, notas fac mihi : et sémitas tuas édoce me.

Devant cette mangeoire où Vous devez venir,
Devant Votre berceau fait de paille et de foin,
J’attends Votre venue, Seigneur, plein de désir,
Et mon âme ne cesse point
De chanter Votre nom assistée de la lyre.

Si mon cœur s’impatiente un peu trop, par moments,
Si quelque désespoir en force la serrure,
N’avez-Vous pas toujours agi fidèlement ?
J’attends, j’espère et je suis sûr
Que Vous serez toujours fidèle à Vos serments.

Quand je suis égaré dans la vallée des pleurs,
Quand mon âme est saisie par quelque trouble affreux,
Enseignez-moi les voies où l’on voit Vos lueurs,
Écartez-moi des chemins creux,
Et guidez-moi vers Vous, ô rayonnant Seigneur !

Publicités