Saints Côme et Damien greffant une jambe - Fra Angelico

Saints Côme et Damien – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 78, 2 et 11.
Posuérunt mortália servórum tuórum, Dómine, escas volatílibus cæli, carnes Sanctórum tuórum béstiis terræ : secúndum magnitúdinem bráchii tui pósside fílios morte punitórum.

Saints Côme et Damien greffant une jambe - Fra Angelico
Saints Côme et Damien greffant une jambe – Fra Angelico

Ils ont jeté les cadavres sanglants
De Vos martyrs pour nourrir les vautours ;
Et balancé sous leurs becs jubilants
Les corps offerts à la mort par amour.

Ô Tout-Puissant, étendez Votre bras
Et protégez les fils de Vos martyrs ;
Leur descendance à jamais Vous louera
Avec le chant, la cithare et la lyre.

Publicités
Saint Alexis de Rome

Saint Alexis – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 88, 25.
Véritas mea et misericórdia mea cum ipso : et in nómine meo exaltábitur cornu eius.

Saint Alexis de RomeJe vêtirai Mon serviteur fidèle
De vérité, d’amour et de pitié ;
Sa vie entière aura Mon amitié :
On verra tôt sa gloire dans le Ciel.

Statue de saint Paul au Vatican - CC AngMoKio

Quatrième dimanche après l’Épiphanie – Épître


Léctio Epístolæ beáti Páuli Apóstoli ad Romános.
Rom. 13, 8-10.
Fratres : Némini quidquam debeátis, nisi ut ínvicem diligátis : qui enim díligit próximum, legem implévit. Nam : Non adulterábis, Non occídes, Non furáberis, Non falsum testimónium dices, Non concupísces : et si quod est áliud mandátum, in hoc verbo instaurátur : Díliges próximum tuum sicut teípsum. Diléctio próximi malum non operátur. Plenitúdo ergo legis est diléctio.

Statue de saint Paul au Vatican - CC AngMoKio
Statue de saint Paul au Vatican – CC AngMoKio

Frère, n’aie qu’une dette, une dette d’amour,
Car tu devras aimer ton prochain chaque jour.
Tu as, fils de Moïse, appris la sainte Loi,
Et lorsqu’Il est venu, le Fils du divin Roy
N’a point jeté d’un coup ses préceptes par terre,
Mais Il est parmi nous venu pour la parfaire.
Aussi, ne vole pas, ne mens pas, ne tue point,
Ne trahis pas la femme à qui Dieu t’a conjoint,
Ne livre pas ta bouche aux jurons, aux blasphèmes,
En un mot comme en cent, en un mot, mon frère, aime.
La charité n’est pas ce pauvre sentiment
Qui fait vibrer ton cœur et qui parfois te ment,
Mais elle vient du Ciel, et non de l’animal,
Et fait toujours le bien, toujours, jamais le mal.
Au Ciel, même, que font les anges et les saints
Sinon servir l’Amour qui les tient en Son sein ?
Aime donc ton prochain, frère, comme toi-même,
Aime par-dessus tout, voilà la loi suprême.

Sainte Agnès - Le Dominiquin

Sainte Agnès – Postcommunion


Postcommunio.
Refécti cibo potúque cælésti, Deus noster, te súpplices exorámus : ut, in cuius hæc commemoratióne percépimus, eius muniámur et précibus. Per Dóminum.

Sainte Agnès - Le Dominiquin
Sainte Agnès – Le Dominiquin

Ô Corps si cher,
Ô Sang si saint,
Qui vins sur terre
Et dans mon sein !

Ô Chair d’Amour,
Ô divin mets,
Fais-moi secours
À tout jamais !

Ô jour d’Agnès,
Supplie pour moi
La tendre nièce
Du tendre Roy !

Le Martyre de saint Josaphat - Józef Simmler

Saint Josaphat – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ioann. 15, 13.
Maiórem caritátem nemo habet, ut ánimam suam ponat quis pro amícis suis.

simmler_martyrdom_of_josaphat_kuntsevych
Le Martyre de saint Josaphat – Józef Simmler

« Seigneur, Seigneur, je t’aime, et le dis chaque jour !
Mon cœur vibre à ton nom, et mon cœur est brûlant,
Je suis pris à te voir d’invincibles élans,
Tant mon cœur a pour toi d’affection et d’amour. »

Vain cœur qui croit aimer parce qu’il n’est pas froid,
Ô fou qui croit aimer lorsque son cœur frissonne !
Le véritable ami jour après jour se donne,
Donne jusqu’à sa vie sur l’arbre de la croix.

Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon - Barthélémy d'Eyck (attribution)

Dix-neuvième dimanche après la Pentecôte – Secrète


Secreta.
Hæc múnera, quǽsumus, Dómine, quæ óculis tuæ maiestátis offérimus, salutária nobis esse concéde. Per Dóminum.

Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon - Barthélémy d'Eyck (attribution)
Sainte Hostie de la Chapelle de Dijon – Barthélémy d’Eyck (attribution)

Voici l’offrande offerte à Votre Majesté ;
N’y voyez pas, Seigneur, de la vaine matière,
Mais contemplez ce Fils, ô Père,
Que la Très-Sainte Vierge a jadis enfanté.

Car c’est de Votre Fils que nous offrons la chair,
Ce Fils qui, comme Vous, nous aime extrêmement
Et qui dans les plus grands tourments
Pour libérer nos cœurs du diable s’est offert.

Voici pour nous, Seigneur, le seul médicament,
Le seul qui peut guérir nos âmes de nos crimes ;
Ah, que ce remède sublime
Vienne sauver nos cœurs même en les enflammant.

Adoration du Saint Sacrement - CC Daniel Villafruela

Quatorzième dimanche après la Pentecôte – Postcommunion


Postcommunio.
Puríficent semper et múniant tua sacraménta nos, Deus : et ad perpétuæ ducant salvatiónis efféctum. Per Dóminum.

Adoration du Saint Sacrement - CC Daniel Villafruela
Adoration du Saint Sacrement – CC Daniel Villafruela

Ô Saint-Sacrement de l’autel
Descendu jusqu’en notre hôtel,
Ne cessez point de purifier
Les âmes qui Vous sont confiées.

Ô Seigneur, protégez toujours
Tous ceux qui croient en Votre amour
Et supplient leur Maître : « Veuillez
Asseoir nos âmes à Vos pieds. »

Bartolo di Fredi - L'annonciation à saint Joachim

Saint Joachim – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/. O Ióachim, sanctæ coniux Annæ, pater almæ Vírginis, hic fámulis ferto salútis opem. Allelúia.

Bartolo di Fredi - L'annonciation à saint Joachim
Bartolo di Fredi – L’annonciation à saint Joachim

Ô père de la Sainte Vierge,
Ô de sainte Anne le mari,
Je vous offre ce que j’écris
Comme un autre offrirait un cierge.

Car c’est vous que mes rimes prient,
Ô saint Joachim, en ce jour ;
Soyez bon, ne restez point sourd
À ces servantes sans grand prix.

Et ces rimes remplies d’amour,
Sincères sinon melliflues,
Vous prient d’aider à mon salut :
À leur auteur, portez secours !

Saint Laurent de Brindes

Saint Laurent de Brindes – Alléluia (Messe In medio)


Allelúia, allelúia. V/. Eccli. 45, 9. Amávit eum Dóminus, et ornávit eum : stolam glóriæ índuit eum. Allelúia.

Saint Laurent de Brindes
Saint Laurent de Brindes

Le Seigneur sur son front fut un torrent d’amour,
Et tant qu’il vécut ici-bas,
Dieu le soutint dans le combat,
Et dans tous les périls lui porta Son secours.

Quand sur son front chenu l’obscurité tomba,
Dieu le recueillit à Sa cour,
Lui ouvrit les portes du jour,
À la mort éternelle, enfin, le déroba.

Il lui fit un triomphe à la cime du Ciel,
Et au plus haut du firmament
Il le couvrit d’un vêtement
Brillant comme un soleil et blanc comme un agnel.

Pour avoir observé tous Ses commandements,
Et pour avoir été fidèle,
Dieu le vêt de gloire éternelle
Et resplendit en lui comme dans un diamant.

Saint Grégoire Barbarigo - CC Wolfgang Moroder

Saint Grégoire Barbarigo – Collecte


Oratio.
Deus, qui beátum Gregórium, Confessórem tuum atquem Pontíficem, pastoráli sollicitúdine et páuperum miseratióne claréscere voluísti : concéde propítius ; ut, cuius mérita celebrámus, caritátis imitémur exempla. Per Dóminum.

Saint Grégoire Barbarigo - CC Wolfgang Moroder
Saint Grégoire Barbarigo – CC Wolfgang Moroder

Vous avez, pour Votre gloire,
Répandu sur saint Grégoire
Votre grâce en gros torrents.

En agissant comme un père,
En soulageant la misère,
Vous l’avez fait noble et grand.

Qu’en célébrant ses mérites
Sa sainteté nous habite
Et nous mène jusqu’aux Cieux.

Faites, Seigneur, que toujours
Nous imitions son amour
Et son cœur clément et pieux.

La Pentecôte - Pierre Reymond

Vigile de la Pentecôte – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 103,30-31.
Emítte Spíritum tuum, et creabúntur, et renovábis fáciem terræ : sit glória Dómini in sǽcula, allelúia.

La Pentecôte - Pierre Reymond
La Pentecôte – Pierre Reymond

Envoyez Votre saint Esprit,
Comme un souffle, comme une flamme,
Et tous ceux qui l’auront chéri
Et recueilli au fond de l’âme,
Deviendront des hommes nouveaux
Qui, brûlant de l’amour divine
Multiplieront les cœurs dévots
Et rebâtiront sur les ruines
Du monde que l’affreux péché
Depuis le crime originel
A sans relâche ravagé
Et rendu tout contraire au Ciel.
Alors, que la gloire de Dieu
Pour notre plus grande allégresse
Se lève au-dessus de nos yeux
Et daigne y demeurer sans cesse.

Reliquaire de saint Antonin - CC sailko

Saint Antonin – Collecte


Oratio P
Sancti Antonini, Dómine, Confessóris tui atque Pontíficis méritis adiuvémur : ut, sicut te in illo mirábilem prædicámus, ita in nos misericórdem fuísse gloriémur. Per Dóminum.

Daignez, sur la balance où sont pesés nos cœurs,
Daignez, saint Antonin, poser votre valeur
Afin que nous ayons l’assistance de Dieu.

Car nous ne valons rien, mais vos puissants mérites
Qu’en ce jour plein de joie nous chantons dans ces rites,
Peuvent grandir nos cœurs devant les divins yeux.

Ô Seigneur, en ce saint, nous chantons Votre gloire !
Sa grandeur est la Vôtre, et comme un ostensoir
Il Vous porte en son sein et Vous montre aux cœurs pieux.

Mais puisqu’en nous, pécheurs, qui tombons chaque jour,
Ne peuvent éclater les mille rais d’amour,
Que du moins l’un d’eux brille, ô Miséricordieux !

Reliquaire de saint Antonin - CC sailko
Reliquaire de saint Antonin – CC sailko

Saint Antonin

Ce saint italien du XIVème siècle fut frère prêcheur puis archevêque de Florence. Connu pour sa piété, sa prudence et sa charité, il publia un grand nombre d’écrits (sommes de théologie, abrégé d’histoire et traités). Ce fut un ami de Fra Angelico.
Biographie plus complète. (Merci à mon épouse pour son aide.)

Saint Grégoire de Nazianze - Constantinople

Saint Grégoire de Nazianze – Alléluia 1


Allelúia, allelúia. V/. Eccli. 45, 9. Amávit eum Dóminus, et ornávit eum : stolam glóriæ índuit eum. Allelúia.

Saint Grégoire de Nazianze - Constantinople
Saint Grégoire de Nazianze – Constantinople

Dès le matin, et tout le jour,
Dieu lui fit don de Son amour.
Il le couvrit de Son éclat
Pour que son cœur Lui ressemblât,
Et lorsque descendit le soir
Il le revêtit de Sa gloire.

Saint Stanislas

Saint Stanislas – Secrète


Secreta C 2
Múnera tibi, Dómine, dicáta sanctífica : et, intercedénte beáto Stanisláo Mártyre tuo atque Pontífice, per éadem nos placátus inténde. Per Dóminum.N.

Saint Stanislas
Saint Stanislas

Cette offrande, Seigneur, que nous Vous présentons,
Vains et vaniteux avortons,
Daignez, daignez, Seigneur, la rendre sainte et pure
Et digne de Votre Figure.

Et vous, saint Stanislas, daignez aussi prier
Pour nous, pécheurs, le Crucifié ;
Afin que Son regard plein de force et d’amour
Sur nos fronts se pose toujours.