Saint Paul apôtre

Troisième dimanche de l’Avent – Épître


Lectio Epístolæ beáti Páuli Apóstoli ad Philippénses
Philipp. 4, 4–7
Fratres : Gaudéte in Dómino semper : íterum dico, gaudéte. Modéstia vestra nota sit ómnibus homínibus : Dóminus prope est. Nihil sollíciti sitis : sed in omni oratióne et obsecratióne, cum gratiárum actióne, petitiónes vestræ innotéscant apud Deum. Et pax Dei, quæ exsúperat omnem sensum, custódiat corda vestra et intellegéntias vestras, in Christo Iesu, Dómino nostro.

Saint Paul apôtre
Saint Paul apôtre

Frères, réjouissez-vous, quittez vos mines tristes !
Que vos cœurs soient toujours pleins de la joie du Christ.
Que le païen voit dans vos yeux
Et l’impie dans votre regard :
« Le Seigneur viendra sans retard,
Il viendra bientôt, notre Dieu ! »

Surtout, ne tremblez point si les temps vous sont durs,
Mais suppliez le Christ d’une voix humble et sûre,
Et présentez avec respect
Tout ce qui vous est nécessaire :
Car, en plus de vous satisfaire,
Il vous fera don de Sa paix.

Publicités
Une crèche

Troisième dimanche de l’Avent – Communion


Ant. ad Communionem. Is. 35, 4.
Dícite : pusillánimes, confortámini et nolíte timére : ecce, Deus noster véniet et salvábit nos.

Pourquoi trembler, mon coeur ? Ne crains pas l’ennemi !
S’il rôde autour de toi avec des cris sauvages,
S’il laisse libre cours à sa force et sa rage,
Tu sais que d’ici peu Dieu t’aura raffermi.

Ne tremble pas, mon coeur ! Le Seigneur va venir.
Devant Ses pieds chacun devra poser son front,
L’adorer ou Le fuir, car les diables fuiront
Et perdront sans retour leur effroyable empire.

Ô mon coeur, réjouis-toi, car ils sont révolus
Les temps où tu passais de longues nuits en pleurs !
Réjouis-toi, réjouis-toi, car voici venue l’heure
Où notre Dieu si bon apporte le Salut.