Assemblée de tous les saints - Icône russe du XVII ème siècle

Vigile de la fête de tous les saints – Communion (avant 1955)


Ant. ad Communionem. Sap. 3, 1, 2 et 3.
Iustórum ánimæ in manu Dei sunt : et non tanget illos torméntum malítiæ : visi sunt óculis insipiéntium mori : illi autem sunt in pace.

Toi qui tourmentes les saints,
Pauvre fol,
Assassin,
Vois-les prendre leur envol,
Et se blottir dans le sein
Ô bonheur !
Du Seigneur.

Ils sont dans la main de Dieu,
Et leurs âmes
Dans les Cieux,
Tous les anges les acclament,
Tous louent ces cœurs doux et pieux.
Quels périls
Craindront-ils ?

Tu veux, en les tourmentant,
Qu’ils faiblissent ;
Mais autant
S’exercera ta malice,
Autant tu perdras de temps :
Tu les ardes ;
Dieu les garde.

Tu penses, dans ta folie,
Qu’ils sont morts,
Abolis :
L’âme ne suit point le corps ;
Celle qui n’a point faibli
Dans le Ciel
Est si belle !

Publicités