Saint Pie X

Saint Pie X – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 33, 12.
Veníte, fílii, audíte me : timorem Dómini docébo vos.

Saint Pie X
Saint Pie X

Venez, mes fils, écoutez-moi
Et la sagesse de la voix
De l’homme au front couvert de neige.
Venez ! Que vous enseignerai-je ?
À briser vos cœurs orgueilleux,
À craindre Votre Seigneur Dieu,
Car craindre Dieu n’est point faiblesse,
Mais le début de la sagesse.

Publicités
L'Assomption de la Vierge - Le Brun

Assomption – Introït


Ant. ad Introitum. Ap. 12, 1.
Signum magnum appáruit in cælo : múlier amicta sole, et luna sub pédibus eius, et in cápite eius coróna stellárum duódecim.
Ps. 97, 1.
Cantáte Dómino cánticum novum : quóniam mirabília fecit.
V/. Glória Patri.

L'Assomption de la Vierge - Le Brun
L’Assomption de la Vierge – Le Brun

Un grand signe soudain apparut dans le ciel,
Et le monde admira la femme la plus belle.
Dieu révélait à tous son voile étincelant,
Elle avait revêtu son esprit pur et blanc,
Elle était revêtue d’un habit sans pareil
Tissé, non de fils d’or, mais des rais du soleil.
Cornue des deux côtés, creuse comme un berceau,
La lune sous ses pieds lui servait de vaisseau
Et douze étoiles d’or, et de l’or le plus pur,
Formaient une couronne autour de sa figure.
Acclamez le Seigneur en hymnes victorieux
Car Sa main accomplit des actes prodigieux.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni

Transfiguration – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 76, 19.
Illuxérunt coruscatiónes tuæ orbi terræ : commóta est et contrémuit terra.
Ps. 83, 2-3.
Quam dilécta tabernácula tua, Dómine virtútum ! concupíscit, et déficit ánima mea in átria Dómini.
V/. Glória Patri.

Saint Joseph et l'Enfant Jésus - Guido Reni
Saint Joseph et l’Enfant Jésus – Guido Reni

Mon Dieu, la terre toute entière
A tremblé devant Vos éclairs ;
La face du monde a pâli,
Et l’insensé seul les oublie.

Oh, que l’on trouve de douceurs
Sous Vos tentes, puissant Seigneur !
Oh, mon âme est comme embrasée
Du désir de s’y reposer.

Saint Alexis de Rome

Saint Alexis – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 88, 25.
Véritas mea et misericórdia mea cum ipso : et in nómine meo exaltábitur cornu eius.

Saint Alexis de RomeJe vêtirai Mon serviteur fidèle
De vérité, d’amour et de pitié ;
Sa vie entière aura Mon amitié :
On verra tôt sa gloire dans le Ciel.

L'Agneau de Dieu

Cinquième dimanche après la Pentecôte – Postcommunion


Ant. ad Offertorium. Ps. 15, 7 et 8.
Benedícam Dóminum, qui tríbuit mihi intelléctum : providébam Deum in conspéctu meo semper : quóniam a dextris est mihi, ne commóvear.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Que l’enfer a d’empire en nos âmes confuses
Et que son roi maudit a de roueries, de ruses !
Nous péchons si souvent que nous ne savons plus
Quels gestes et pensées, mon Dieu, Vous ont déplu.
Ô Dieu qui connaissez bien mieux que moi mon cœur,
Arrachez ces péchés qu’un dissimulateur
M’a fait un jour commettre, et m’a fait oublier :
Je ne me souviens pas, mais viens vous supplier.

Martyre des saints Prime et Félicien

Saints Prime et Félicien – Graduel


Graduale. Ps. 88, 6 et 2.
Confitebúntur cæli mirabília tua, Dómine : etenim veritátem tuam in ecclésia sanctórum.
V/. Misericórdias tuas, Dómine, in ætérnum cantábo : in generatióne et progénie.

Martyre des saints Prime et Félicien
Martyre des saints Prime et Félicien

La terre pécheresse a détourné sa face
Et son cœur du Seigneur et de Sa sainte grâce
Et ne dit même plus le nom, le nom sacré
Qui l’a créée.

Mais les Cieux chanteront sans cesse les merveilles
À l’oreille des saints du Seigneur sans pareil,
Et nous, mes fils et moi, nous risibles cirons,
Les chanterons.

Saint Marc - Jean Bourdichon

Saint Marc – Offertoire (Sonnet)


Ant. ad Offertorium. Ps. 88, 6.
Confitebúntur cæli mirabília tua, Dómine : et veritátem tuam in ecclésia sanctórum, allelúia, allelúia.

Saint Marc - Jean Bourdichon
Saint Marc – Jean Bourdichon

Seigneur, Dieu d’Israël et Roy de l’univers,
Je tourne mes deux pauvres yeux
Vers l’infinie splendeur de Vos grandioses cieux,
Et dans ma ferveur, je me perds.

Oh, que de gloire échappe au vantail entrouvert !
Rabats ta superbe, orgueilleux,
Quant le peu que tu vois est déjà merveilleux
Et bien supérieur à tes vers !

Seul le Ciel peut chanter la beauté du Très-Haut :
Après des rythmes idéaux
Cours, mais ne crois pas les atteindre.

Ma rime, cherche à ressembler
Aux cantiques bénis que les saints rassemblés
Font monter face au Feu qui ne peut pas s’éteindre.

La Résurrection du Christ - Icône bulgare

Dimanche in Albis – Introït


Ant. ad Introitum. 1. Petri 2, 2. Introït
Quasi modo géniti infántes, allelúia : rationabiles, sine dolo lac concupíscite, allelúia, allelúia allelúia.
Ps. 80, 2.
Exsultáte Deo, adiutóri nostro : iubiláte Deo Iacob.
V/.Glória Patri.

La Résurrection du Christ - Icône bulgare
La Résurrection du Christ – Icône bulgare

Comme des enfants nouveaux-nés,
Alme liesse !
Ce lait pur qui nous est donné,
Allégresse !
Par l’épouse du jeune Adam,
Ayons-en le désir ardent.
Alme liesse,
Allégresse !

Exultons en mille heureux cris,
Alme liesse !
Pour notre Sauveur Jésus-Christ,
Allégresse !
Et poussons mille cris heureux
En l’honneur du Dieu des Hébreux.
Alme liesse,
Allégresse !

Cranach - La Résurrection

Jeudi de Pâques – Introït (Sonnet)


Ant. ad Introitum. Sap. 10, 20-21.
Victrícem manum tuam, Dómine, laudavérunt páriter, allelúia : quia sapiéntia apéruit os mutum, et linguas infántium fecit disértas, allelúia, allelúia.
Ps. 97, 1.
Cantáte Dómino cánticum novum : quia mirabília fecit.
V/.Glória Patri.

Cranach - La Résurrection
Cranach – La Résurrection

Entendez, fils d’Adam, les trompettes de gloire
Et tous les chœurs du Roy des Cieux
Célébrer dans la joie Sa terrible victoire
Et Son bras victorieux.

La Sagesse divine a montré Son pouvoir
Et fait parler le silencieux ;
La bouche du muet, Il l’a remplie d’espoir
Et du désir de Dieu.

Acclamez le Seigneur, exaltez-Le, vous dis-je,
Car pour nous délivrer Il a fait des prodiges
Et des merveilles de Ses mains.

Entendez donc Sa voix ! Écoutez ! Que dit-elle ?
« Chantez de nouveaux chants et des hymnes nouvelles
Aujourd’hui et demain. »

Le Christ représenté comme un soleil

Mercredi de Pâques – Introït


Ant. ad Introitum. Matth. 25, 34.
Veníte, benedícti Patris mei, percípite regnum, allelúia : quod vobis parátum est ab orígine mundi, allelúia, allelúia, allelúia.
Ps. 95, 1.
Cantáte Dómino cánticum novum : cantáte Dómino, omnis terra.
V/.Glória Patri.

Le Christ représenté comme un soleil
Le Christ représenté comme un soleil

Ô vous que Mon Père a bénis,
Soulagés du fardeau terrible
D’une cruelle tyrannie,
Approchez-vous d’un cœur paisible.

Mon Père avait, avant le temps,
Forgé ces splendides couronnes :
Recevez-les en cet instant,
Et régnez, car Je vous les donne.

Quittez vos champs et vos travaux,
Prenez possession du Royaume,
Faites entendre un chant nouveau,
Et glorifiez Dieu dans les psaumes !

L'Agneau de Dieu

Lundi Saint – Communion


Ant. ad Communionem. Ps. 34, 26.
Erubéscant et revereántur simul, qui gratulántur malis meis : induántur pudóre et reveréntia, qui malígna loquúntur advérsus me.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Ô vous tous qui riez de mes maux innombrables,
Vous tous qui vous moquez lorsque je souffre tant,
Vous qui vous réjouissez d’un cœur impitoyable,
Qui me couvrez de coups sans cesser un instant,
Me blessez dans ma chair, dans mon cœur, dans mon âme,
Et voulez violemment me voir anéanti,
Que le Dieu tout-puissant renverse dans les flammes
Vos cœurs durs et cruels, mauvais et pervertis.

Dieu - Viktor Vasnetsov

Vendredi de la quatrième semaine de Carême – Introït


Ant. ad Introitum. Ps. 18, 15.
Deditátio cordis mei in conspéctu tuo semper : Dómine, adiútor meus, et redémptor meus.
Ps. ibid., 2.
Cæli enárrant glóriam Dei : et ópera mánuum eius annúntiat firmaméntum.
V/.Glória Patri.

Dieu - Viktor Vasnetsov
Dieu – Viktor Vasnetsov

Mes pensées sont sous Vos yeux,
Et mes volontés, mon Dieu.

Vous seul êtes mon secours,
Vous seul m’avez racheté !
Votre souveraineté
Me protège nuit et jour.

Mes pensées sont sous Vos yeux,
Et mes volontés, mon Dieu.

C’est Votre gloire que chantent
Le Ciel et le Firmament,
Et Votre cœur tout aimant,
Et Votre main si puissante !

Mes pensées sont sous Vos yeux,
Et mes volontés, mon Dieu.

Dieu le Père - Cima da Conegliano

Mercredi de la deuxième semaine de Carême – Graduel


Graduale. Ps. 27,9 et 1.
Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ.
V/. Ad te, Dómine, clamávi : Deus meus, ne síleas a me, et ero símilis descendéntibus in lacum.

Dieu le Père - Cima da Conegliano
Dieu le Père – Cima da Conegliano

Ô Seigneur et Père,
Daignez donner le Salut
À tous ceux qu’il Vous a plu
De faire les frères
De Votre Fils, de Votre Élu.

Entendez mon râle,
Ô divin Prince des Cieux !
Ne restez pas silencieux
Ou l’antre infernal
M’engloutit avaricieux !