La dernière communion de Joseph Calasanz - Francisco de Goya

Saint Joseph Calasance – Postcommunion


Postcommunio
Sanctificáti, Dómine, salutári mystério : quǽsumus ; ut, intercedénte sancto Iosépho Confessóre tuo, ad maius semper proficiámus pietátis increméntum. Per Dóminum nostrum.

La dernière communion de Joseph Calasanz - Francisco de Goya
La dernière communion de Joseph Calasanz – Francisco de Goya

Voici qu’est assouvi notre plus cher désir,
Notre désir le plus profond.
Notre Maître adoré visite Son empire,
Et parmi nous Il Se confond.

Devant Lui, saint Joseph Le précède et L’annonce
Et pour protéger Ses genoux,
Il balaie Son chemin, ôte pierres et ronces
Avant de Lui parler pour nous.

« Seigneur, écoutez-moi, qui par Votre faveur,
Qui par Vous ai tout mérité.
Accordez à tous ceux qui Vous prient de grand cœur
Un plus grand esprit de piété. »

Saint Jacques le Majeur - Rembrandt

Saint Jacques le Majeur – Postcommunion


Postcommunio
Beáti Apóstoli tui Iacóbi, quǽsumus, Dómine, intercessióne nos ádiuva : pro cuius festivitáte percépimus tua sancta lætántes. Per Dóminum nostrum.

Saint Jacques le Majeur - Rembrandt
Saint Jacques le Majeur – Rembrandt

Ô saint apôtre à qui nos cœurs zélés font fête,
Ô saint apôtre, faites
Que notre humble prière atteigne notre Dieu ;
À Sa vue, notre lèvre est tremblante et muette,
Aussi nous déposons à vos pieds nos requêtes,
Car vous pouvez parler à ce Roy glorieux.

Que le divin Seigneur exauce nos prières
Avec un cœur de Père
En versant dans le nôtre un grand vase de joie ;
Et qu’Il accorde à ceux qui, pèlerins sur terre,
Recevront aujourd’hui les plus sacrés mystères,
Le plus grand des respects et la plus grande foi.

Le Triomphe de saint Herménégilde - Francisco Herrera le Jeune

Saint Herménégilde – Postcommunion


Le Triomphe de saint Herménégilde - Francisco Herrera le Jeune
Le Triomphe de saint Herménégilde – Francisco Herrera le Jeune

Postcommunion.
Da, quǽsumus, Dómine, Deus noster : ut, sicut tuórum commemoratióne Sanctórum temporáli gratulámur offício ; ita perpétuo lætámur aspéctu. Per Dóminum nostrum.

Seigneur, accordez-nous ce que nous demandons,
Car c’est Vous notre Dieu, c’est Vous notre Seigneur,
C’est Vous que nous prions les joues baignées de pleurs,
C’est Vous qui seul pouvez nous arroser de dons.

Vous avez répandu la manne sur nos pères,
Et Vous nous réjouissez du sacrement divin,
Du pain devenu Corps, du Sang au goût de vin :
Ayez encor pitié, Dieu ! de notre misère.

Nous célébrons Vos saints le cœur rempli de joie
En des cérémonies certes graves et belles,
Mais qui sont seulement des images du Ciel,
Et qui mourront le jour où s’éteindra la foi.

Accordez-nous, mon Dieu, de jouir à notre tour,
De ce dont tous Vos saints sont déjà rassasiés ;
Puissions-nous, avec eux, toujours nous extasier
Devant Votre splendeur et Votre immense amour.

La dernière communion de Joseph Calasanz - Francisco de Goya

Samedi de la troisième semaine de Carême – Postcommunion


Postcommunio.
Quǽsumus, omnípotens Deus : ut inter eius membra numerémur, cuius córpori communicámus et sánguini : Qui tecum.

Suppliant humblement Votre infinie puissance,
Vos fils, tête inclinée, Vous prient dans le silence.
Accordez-nous, ô Seigneur Dieu,
Que dans le Corps saint et glorieux
De Jésus revenu des morts,
Nous puissions, indignes et bas,
Mais rachetés par Son Trépas,
Devenir membres de Son Corps.
Que par ce Très-Saint Sacrement
Que nous avons reçu sur terre,
Qu’ayant bu Son auguste Sang,
Et mangé Son auguste Chair,
Accordez, dans Votre bonté,
Accordez, ô très-doux Seigneur,
De pouvoir dans l’éternité
Garder Jésus dans notre cœur.

Saint Pie X

Saint Pie X – Communion


Saint Pie X
Saint Pie X

Ant. ad Communionem. Ioan. 6, 56-57.
Caro mea vere est cibus, et sanguis meus vere est potus. Qui mandúcat meam carnem et bibit meum sánguinem, in me manet et ego in illo.

Mangez, mangez Ma chair, Elle vous nourrira
Plus que le pain de blé que produisent vos bras.
Buvez, buvez Mon sang, car quel autre breuvage
Vous gardera vivants même au-delà des âges ?
Car qui mange Ma chair, qui boit Mon précieux sang,
Demeure en Moi, et Moi, en son cœur Je descends.

La dernière communion de Joseph Calasanz - Francisco de Goya

Saint Joseph Calasance – Introit


La dernière communion de Joseph Calasanz - Francisco de Goya
La dernière communion de Joseph Calasanz – Francisco de Goya

Ant. ad Introitum. Ps. 33, 12.
Veníte, fílii, audíte me : timorem Dómini docébo vos.
Ps. ibid., 2.
Benedícam Dóminum in omni témpore : semper laus eius in ore meo.

Écoutez-moi ! Mes fils, prêtez l’oreille :
J’ai pour dessein que votre esprit s’éveille ;
Apprenez donc la science nonpareille,
La crainte de Dieu.

Je bénirai notre Maître et Seigneur,
Je chanterai sans cesse en Son honneur,
Je Le louerai de la bouche et du cœur,
D’un cœur pur et pieux.

Statue de saint Paul au Vatican - CC AngMoKio

Saint Pierre et saint Paul – Introït et Collecte


Statue de saint Paul au Vatican - CC AngMoKio
Statue de saint Paul au Vatican – CC AngMoKio

C’est pour moi un jour tout à fait particulier puisque je fête aujourd’hui l’anniversaire de ma première communion.

Ant. ad Introitum. Act. 12, 11.
Nunc scio vere, quia misit Dóminus Angelum suum : et erípuit me de manu Heródis et de omni exspectatióne plebis Iudæórum.
Ps. 138, 1-2.
Dómine, probásti me et cognovísti me : tu cognovísti sessiónem meam et resurrectiónem meam.
V/.Glória Patri.

Maintenant je le sais, je le sais sans conteste :
Loué soit le Seigneur, le Seigneur généreux,
Qui dépêcha vers moi Son Envoyé céleste,
Et m’ôta de la main d’Hérode et des Hébreux !

Vous m’avez éprouvé, Vous connaissez mon cœur,
Et comme un nouveau-né, devant Vous, je suis nu ;
Que je tombe ou me lève, est-il rien, ô Seigneur,
Qui demeure un instant à Votre œil inconnu ?

Oratio. (Collecte)
Deus, qui hodiérnam diem Apostolórum tuórum Petri et Pauli martýrio consecrásti : da Ecclésiæ tuæ, eórum in ómnibus sequi præcéptum ; per quos religiónis sumpsit exórdium. Per Dóminum nostrum.

Nous Vous le demandons, ô Seigneur tout-puissant,
En ce jour bienheureux où saint Pierre et saint Paul
Souffrirent le martyre et versèrent leur sang,
Que tous leurs successeurs restent à leur école,
Que, jusque dans la mort, ils imitent Vos saints ;
Faites que le Saint-Père entraîne Votre Église
A suivre leur modèle et Vos glorieux desseins,
Nous vous en supplions, par leur sainte entremise.

L'Imitation de Jésus-Christ de Pierre Corneille

Préparation à s’exercer avant la communion – Pierre Corneille


L'Imitation de Jésus-Christ de Pierre Corneille
L’Imitation de Jésus-Christ de Pierre Corneille

C’est grâce à l’un de mes plus chers et fidèles lecteurs que j’ai pensé à la traduction de l’Imitation de Jésus-Christ de Pierre Corneille pour clore cette semaine sainte. Et, à la veille de Pâques, quoi de mieux qu’une méditation sur la préparation à la communion ?

Quand je contemple Ta grandeur,
Quand j’y compare ma bassesse,
Je tremble, et toute mon ardeur
Résiste à peine à ma faiblesse,
Tant la confusion qui saisit tous mes sens
Balance mes vœux languissants !
N’approcher point du sacrement,
C’est fuir la source de la vie ;
En approcher indignement,
C’est offenser qui m’y convie,
Et par une honteuse et lâche trahison,
Changer le remède en poison.
Daigne donc, Seigneur, m’éclairer
Touchant ce qu’il faut que je fasse,
Toi qui ne me vois espérer
Qu’en l’heureux appui de Ta grâce,
Et de qui seul j’attends en un trouble pareil
Et le secours et le conseil.
Dissipe ma vieille langueur,
Inspire-moi quelque exercice
Par qui je prépare mon cœur
A cet amoureux sacrifice ;
Et par le droit sentier conduis-moi sur tes pas
A ce doux et sacré repas.
Fais-moi, seigneur, fais-moi savoir
Avec quel zèle et révérence
Un Dieu, pour le bien recevoir,
Veut que je m’apprête et m’avance,
Et comment pour t’offrir des mystères si saints
Je dois purifier mes mains.

Livre IV, chapitre 6