La Pentecôte - Hans Multscher

Vigile de la Pentecôte – Postcommunion


Postcommunio.
Sancti Spíritus, Dómine, corda nostra mundet infúsio : et sui roris íntima aspersióne fecúndet. Per Dóminum.

La Pentecôte - Hans MultscherQue l’Esprit du Seigneur
Pénètre dans nos cœurs
Et les rende innocents.

Extirpez nos souillures
De nos recoins obscurs,
Et lavez tout ce sang.

De Votre intelligence,
Esprit-Saint, plus qu’immense,
Daignez-nous arroser.

Et fécondez les hommes,
Humbles fleurs que nous sommes,
De Votre alme rosée.

Publicités
L'Agneau de Dieu

Lundi de la deuxième semaine de Carême – Secrète


Secreta.
Hæc hóstia, Dómine, placatiónis et laudis, tua nos protectióne dignos effíciat. Per Dóminum.

L'Agneau de Dieu
L’Agneau de Dieu

Voici la Victime de gloire
Qu’en ce sacrifice du soir,
Nous, Vos fidèles, Vous offrons.

Que le Sang qui coule et l’Eau claire
Puisse, ô juste Juge, Vous plaire
Et déride aussi Votre front.

Le Monogramme de Jésus (dans l'église Gesu, à Rome)

Troisième dimanche après l’Épiphanie – Collecte


Oratio.
Omnípotens sempitérne Deus, infirmitatem nostram propítius réspice : atque, ad protegéndum nos, déxteram tuæ maiestátis exténde. Per Dóminum.

Le Monogramme de Jésus (dans l'église Gesu, à Rome)
Le Monogramme de Jésus (dans l’église Gesu, à Rome)

Seigneur Très-Puissant,
Voyez la faiblesse
De chair et de sang.

Sainte Forteresse,
Inclinez Vos yeux,
Vos yeux de tendresse.

Puissant Bras de Dieu
Sur tous Vos fidèles
Descendez des Cieux.

Chassez le cruel
Toujours rugissant
Qui hait l’Éternel

Et tue l’innocent.

Saint Étienne - Cathédrale de Sens

Saint Etienne, protomartyr – Alléluia


Allelúia, allelúia. V/.Act. 7, 56. Vídeo cœlos apértos, et Iesum stantem a dextris virtútis Dei. Allelúia.

Saint Étienne - Cathédrale de Sens
Saint Étienne – Cathédrale de Sens

Les hommes peuvent bien me recouvrir de pierres,
Et faire ruisseler des sources de mon sang,
Mes deux yeux pleins de foi voient les Cieux grands ouverts ;
Tu crois, pauvre bourreau, me perdre en me blessant,
Mais ton orbite est creuse et ne voit point le Père,
Ni ne voit que j’expire et nais en périssant.

Sainte Anastasie

Sainte Anastasie – Collecte


Oratio.
Da, quǽsumus, omnípotens Deus : ut, qui beátæ Anastásiæ Mártyris tuæ sollémnia cólimus ; eius apud te patrocínia sentiámus. Per Dóminum.

saint_anastasia
Sainte Anastasie

Voici que dans la nuit percent des rayons d’or,
Et que l’homme s’exclame : « Enfin, voici l’aurore ! »
La noire voûte qui formait une prison
Dans un grand éclat blanc se fend à l’horizon.
Le Ciel se teint d’abord d’une couleur sanglante :
Voici que vient à nous, sereine, heureuse et lente,
La martyre honorée que le Père a choisie
Pour précéder Son Fils, la sainte Anastasie.
C’est elle qui, de Dieu, reçut le privilège
D’être en ce jour de fête en tête du cortège.
Couronnée de rubis et de rouge vêtue,
Portant le grand bouquet de ses mille vertus,
Elle avance vers nous, et par degrés s’efface
Devant le Roy à qui elle cède la place.
Donnez, sainte martyre aux hommes méconnue,
Aux hommes qui vous prient un secours continu.

Crucifixion de saint André - Très Riches Heures du duc de Berry

Saint André – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 138, 17.
Mihi autem nimis honoráti sunt amíci tui, Deus : nimis confortátus est principátus eórum.

Crucifixion de saint André - Très Riches Heures du duc de Berry
Crucifixion de saint André – Très Riches Heures du duc de Berry

J’ai rêvé de lys blancs1
Qui poussaient dans le Ciel ;
Leurs pieds étaient sanglants,
Et leurs parfums de miel.

Ils poussaient drus et droits,
Les doux et tendres lys !
Leur jardinier, un Roy,
Arrosait leurs calices.

Ô rêve de la foi
Qui trop vite s’achève !
Oh, faites que pour moi,
Ce ne soit pas qu’un rêve.

1. Idée empruntée à Mahmoud Darwich.
Tête de saint Jean-Baptiste

Décollation de saint Jean-Baptiste – Secrète


Secreta
Múnera, quæ tibi, Dómine, pro sancti Mártyris tui Ioánnis Baptístæ passióne deférimus : quǽsumus ; ut eius obténtu nobis profíciant ad salútem. Per Dóminum.

Tête de saint Jean-Baptiste
Tête de saint Jean-Baptiste

Nous voici devant Vous, porteurs de ces bassins
Où Vous seront offerts
Le Sang après la Chair
Du seul qui mérita le grand titre de Saint.

Ainsi Jean le Baptiste offrit jadis sa tête
Au véritable Roy ;
Pour la première fois,
Dans ce grand plat d’argent elle resta muette.

Offrons-nous au Seigneur aujourd’hui en esprit
Pour imiter le Précurseur
Qui sut, lorsque vint l’heure,
Offrir aussi sa vie lorsque son corps fut pris.

Saint Jean Chrysostome

Saint Jean Chrysostome – Trait


Tractus. Ps. 111, 1-3. Trait
Beátus vir, qui timet Dóminum : in mandátis eius cupit nimis.
V/. Potens in terra erit semen eius : generátio rectórum benedicétur.
V/. Glória et divítiæ in domo eius : et iustítia eius manet in sǽculum sǽculi.

Heureux l’homme rempli de la crainte de Dieu,
Et qui, méprisant ses caprices,
Met son bonheur et ses délices
A combler ici-bas la volonté des Cieux !

Comme le grain fécond que jette le semeur,
Ses rejetons seront puissants ;
Le Seigneur bénira son sang :
Jamais on ne dira que sa race se meurt.

Richesses, gloire, honneur à sa digne maison !
Mais à lui le pouvoir du juge
Sur le saint et le lucifuge,
Car sa vie fut entière une alme floraison !

La Vierge l'Enfant entourée des Saints Innocents - Pierre-Paul Rubens

Saints Innocents – Collecte


Oratio.
Deus, cuius hodierna die præcónium Innocéntes Mártyres non loquéndo, sed moriéndo conféssi sunt : ómnia in nobis vitiórum mala mortífica ; ut fidem tuam, quam lingua nostra lóquitur, étiam móribus vita fateátur. Per Dóminum.

Ils ont glorifié Dieu, ces martyrs innocents,
Non par leurs faibles voix, mais en versant leur sang.
Et nous qui Vous louons, ô Seigneur, en paroles,
Saurons-nous humblement nous mettre à leur école ?
Que ces enfants muets nous indiquent la voie,
Que notre vie témoigne aussi de notre foi.

Reliquaire de la ceinture de saint Joseph

Fête des Saintes Reliques (en certains diocèses) – Alleluia


Allelúia, allelúia. V/. Ps.67, 4. Iusti epuléntur, et exsúltent in conspéctu Dei : et delecténtur in lætítia. Allelúia.

Justes, prenez part au festin :
Vous avez, sur toute la terre,
Mené la digne et sainte guerre ;
Jouissez donc de votre butin !

Ah, voyez comme votre Père,
Qui vous donna l’épée en croix
Et le ferme écu de la foi,
Vous regarde, content et fier !

Alors, sous l’œil du divin Roy
Vous dont le sang précieux et pur
Ruissela par mille blessures,
Laissez éclater votre joie !

Le Christ en croix

Ce que me dit ma conscience


Le Christ en croix
Le Christ en croix

Ô malheureux qui croit ne point blesser le ciel
En faisant, inconscient, quelque péché véniel ;
Songe donc, mon ami, songe qu’à chaque fois,
Non seulement plus tard s’alourdira ta peine,
Mais vois surtout ton Dieu qui souffre tant pour toi,
Chacun de tes péchés s’égoutter de Ses veines.