Annonciation - Façade de la cathédrale d'Orvieto - CC LPLT

Annonciation – Trait


Tractus. Ps 44:11 et 12.
Audi, fília, et vide, et inclína aurem tuam: quia concupívit Rex speciem tuam.
Ps 44:13 et 10.
Vultum tuum deprecabúntur omnes dívites plebis: fíliæ regum in honóre tuo.
Ps 44:15-16.
Adducántur Regi Vírgines post eam: próximæ eius afferéntur tibi.
V. Adducántur in lætítia et exsultatióne: adducántur in templum Regis.

Annonciation - Façade de la cathédrale d'Orvieto - CC LPLT
Annonciation – Façade de la cathédrale d’Orvieto – CC LPLT

Entends, ma fille, entends la clameur du héraut,
Et donne libre cours à la joie dans ton cœur,
Car tu n’en auras jamais trop,
Puisque approche de toi dans toute Sa splendeur
Notre adorable et divin Roy !
Ta beauté sans égale a ravi ton Seigneur :
Donne à ton tendre esprit libre cours à sa joie !

Vois donc dans l’avenir combien d’hommes se pressent,
S’inclinent à tes pieds et te prient humblement !
Toute la cour et la noblesse
Vient chercher ta faveur comme ton agrément,
Et les plus puissants te demandent
De prier ton Époux d’être pour eux clément
Et font pour te fléchir mille dons, mille offrandes !

Tes compagnes seront après toi présentées
Au Seigneur de ton âme et de tout l’univers
Dans l’infinie félicité.
Le temple fleurira de blanches primevères,
Et puis de chrysanthèmes blancs,
Lorsque les vantaux d’or seront soudain ouverts
Et qu’elles entreront, timides, à pas lents.

Publicités
Sainte Gertrude (tenant un lys) entourée de sainte Marie Alacoque (avec le reliquaire), sainte Catherine d'Alexandrie (avec l'épée) et sainte Julienne du Mont-Cornillon - CC Ralph Hammann

Sainte Gertrude – Alléluia (Messe Dilexisti)


Allelúia, allelúia. V/. Ibid., 15 et 16. Adducéntur Regi Vírgines post eam : próximæ eius afferéntur tibi in lætítia. Allelúia.

Sainte Gertrude (tenant un lys) entourée de sainte Marie Alacoque (avec le reliquaire), sainte Catherine d'Alexandrie (avec l'épée) et sainte Julienne du Mont-Cornillon - CC Ralph Hammann
Sainte Gertrude (tenant un lys) entourée de sainte Marie Alacoque (avec le reliquaire), sainte Catherine d’Alexandrie (avec l’épée) et sainte Julienne du Mont-Cornillon – CC Ralph Hammann

Non, vous n’êtes pas venue seule
Pour vous offrir au Roy des rois,
Car après vous, mille filleules
Sont venues, suivant votre voie.

Mille vierges, à votre exemple,
Ont fait le don de leur esprit
Et de leur corps au très-saint temple,
Et le Seigneur les a tous pris.

On les mène, dans l’allégresse,
Dans la joie, tandis que leur pouls
Tremble plus fort et les oppresse
Car elles vont voir leur époux.