La lapidation de saint Étienne

Saint Étienne, protomartyr – Collecte


Oratio.
Da nobis, quǽsumus, Dómine, imitári quod cólimus : ut discámus et inimícos dilígere ; quia eius natalícia celebrámus, qui novit étiam pro persecutóribus exoráre Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum : Qui tecum vivit.

La lapidation de saint Étienne
La lapidation de saint Étienne

Haïrai-je mon ennemi
Quand le glaive ardent du Seigneur
Que nous célébrons en cette heure
Brisé sous les coups à demi
Vers les loups qui jetaient les pierres
Sur sa tête ne voulut point
Pour se venger brandir le poing
Mais tendit ses mains en prière.

Publicités
Saint Jean de Capistran apparaissant à saint Pierre d'Alcantara - Luca Giordano

Saint Pierre d’Alcantara – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 20, 2-3.
In virtúte tua, Dómine, lætábitur iustus, et super salutáre tuum exsultábit veheménter : desidérium ánimæ eius tribuísti ei.

Saint Jean de Capistran apparaissant à saint Pierre d'Alcantara - Luca Giordano
Saint Jean de Capistran apparaissant à saint Pierre d’Alcantara – Luca Giordano

Le saint, qui se sait faible, a senti Votre force
Venir dans sa chair et son sang
Semblable à cette sève au soleil de printemps
Qui monte en l’arbre sec et fait craquer l’écorce.

L’ennemi, devant lui, doit rebrousser ses pas :
Il le croyait plein de faiblesse,
Mais il Vous voit, Seigneur, le remplir d’allégresse
Pour l’avoir secouru de l’éternel trépas.

Ô Seigneur, dans les Cieux, quel est donc son désir ?
Où son cœur va-t-il le guider ?
Mais il ne veut plus rien puisque Vous accordez
Pour toujours à son cœur ce qu’il voulut saisir.

Lundi de la Passion – Offertoire


Ant. ad Offertorium. Ps. 6, 5.
Dómine, convértere, et éripe ánimam meam : salvum me fac propter misericórdiam tuam.

Jésus en prison - Copyright Notice - Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved
Jésus en prison – Copyright Notice – Private Collection Digital Images (c) 2012 Cynthia A. Stevens, all rights reserved

Seigneur, entends Mes cris plaintifs,
Délivre-Moi de l’ennemi,
Ne Me laisse pas à ses griffes !

Ah, ne Me laisse point parmi
Ces gens qui Me veulent du mal,
Mais entends comme Je gémis !

Ah, que ce peuple déloyal
Veut arracher Mon cœur si pieux
Pour l’offrir à la mort glaciale.

Mais Je Te supplie, ô Mon Dieu,
Puisque l’on veut que Je périsse,
Je Te prie, Miséricordieux,

De venir délivrer Ton Fils !

Saint Hygin

Saint Hygin – Collecte II (Messe Si diligis me)


2 Altera oratio.
Si agenda sit commemoratio alterius Summi Pontificis
Deus, qui Ecclésiam tuam, in apostólicæ petræ soliditáte fundátam, ab infernárum éruis terróre portárum : præsta, quǽsumus ; ut, intercedénte beáto N. (Mártyre tuo atque) Summo Pontífice, in tua veritáte persístens, contínua securitáte muniátur. Per Dominum.

papa_igino
Saint Hygin

Le dragon rugit,
Frémit, siffle et choque
Plus fou que l’amok,
Pourtant sa magie
Ne heurte qu’un roc,
Et Dieu le régit.

Sur ce roc, l’Église,
Reine immaculée
Et miraculée,
Tranquille est assise ;
Qui peut ébranler
La douce promise ?

Il s’épuise en vain,
Le serpent cruel
À battre des ailes
Au fond du ravin :
L’Église est au Ciel
Sous le bras divin.

Dieu, gardez intact,
Et même affermi,
Vous l’avez promis,
Ce roc contre l’acte
Du vieil ennemi
Et de son contact.

Dieu - Viktor Vasnetsov

Vendredi après les Cendres – Introit


Ant. ad Introitum. Ps. 29, 11.
Audívit Dóminus, et misértus est mihi : Dóminus factus est adiútor meus.
Ps. ibid., 2.
Exaltábo te, Dómine, quóniam suscepísti me : nec delectásti inimícos meos super me.

Mon Seigneur m’entendit et prit pitié de moi,
Et mon Maître, mon Roy,
M’apporta Son secours en entendant ma voix.

Vous m’avez relevé, et sur toute la terre,
Je Vous chante, ô mon Père :
L’ennemi, de mon sort, ne put se satisfaire.

Mon Maître m’entendit quand j’étais à Ses pieds,
Et remplie de pitié,
Sa main me protégea de toute inimitié.

La Vierge l'Enfant entourée des Saints Innocents - Pierre-Paul Rubens

Octave des Saints Innocents – Introït (avant 1955)


Ant. ad Introitum. Ps. 8, 3.
Ex ore infántium, Deus, et lacténtium perfecísti laudem propter inimicos tuos.
Ps. ib., 2.
Dómine, Dóminus noster : quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra !

La bouche de l’enfant, encor remplie de lait,
Et ses lèvres, pourtant muettes,
Chantèrent, ô Seigneur, des louanges parfaites
Contre l’ennemi qui, le fou ! se rebellait.

Acclamons Votre nom, Seigneur, dans l’univers,
Nom si digne d’admiration !
Que les voix des chanteurs de toutes les nations
Élèvent dans le ciel les plus sublimes vers.

Eclair sur Nantes - CC Loïc Le Ninan

Dix-neuvième dimanche après la Pentecôte – Offertoire – Sonnet


Eclair sur Nantes - CC Loïc Le Ninan
Eclair sur Nantes – CC Loïc Le Ninan

Ant. ad Offertorium. Ps. 137, 7.
Si ambulávero in médio tribulatiónis, vivificábis me, Dómine : et super iram inimicórum meórum exténdes manum tuam, et salvum me fáciet déxtera tua.

Si je marche au milieu d’un chemin de souffrances,
Si la ronce et l’épine et le rocher blessant
A chacun de mes pas s’abreuvent de mon sang,
Je sais que du Seigneur viendra la délivrance.

Si l’ennemi me dit : « Vois quelle indifférence
Le dieu de ta prière a pour les innocents !
Tes cris sont aussi vains que le fut ton encens »,
Rien ne pourra m’ôter ma céleste espérance.

Le sage serviteur qui L’aura bien servi
Recevra sans tarder et l’honneur et la vie
De l’invincible main du Roy de l’univers.

Et sur les audacieux qui s’opposaient à Lui,
Sa droite s’abattra, comme on voit dans la nuit
L’éclair frapper le sol sous les coups de tonnerre.

Saint Michel terrassant le dragon - Josse Lieferinxe

Exaltation de la Sainte Croix – Communion


Saint Michel terrassant le dragon - Josse Lieferinxe
Saint Michel terrassant le dragon – Josse Lieferinxe

Ant. ad Communionem.
Per signum Crucis de inimícis nostris líbera nos, Deus noster.

Voici que l’ennemi vient, rôde autour de toi
Et veut donner un coup mortel ;
Tu chasseras ce criminel
Si tu brandies l’épée de la Très Sainte Croix.

Autre version des deux derniers vers :

Tu peux chasser ce criminel :
Brandis le glaive ardent de la Très Sainte Croix.