Bienheureuse Marguerite de Lorraine

Bienheureuse Marguerite de Lorraine – Introit (extrait) (Diocèse de Nancy et Toul)


Ant. ad Introitum. Ps. 54, 7
Quis dabit mihi pennas sicut colúmbæ ? […]

Ô mon Sauveur, si je succombe,
Verrai-je mon chétif esprit,
Que mes trop nombreux péchés plombent
Et que le démon aura pris,
Descendre plus bas que ma tombe ?
Ô mon Sauveur, je Vous en prie,
Si Vous voyez que mon cœur tombe,
Si Vous m’accordez quelque prix,
Donnez-moi, avant que la combe
M’accueille au milieu de ses cris,
L’aile de la blanche colombe !

La cathédrale de Toul

Saint Alchas, évêque – Graduel (diocèse de Nancy et Toul) (avant 1955) (Pantoun)


Graduale. Eccli. 3, 2.
Iudícium patris audíte, fílii : et sic fácite, ut salvi sitis.

Si vous désirez le salut,
Mes fils, écoutez votre Père !
Rejetez la vie dissolue
Que vous suggère la vipère.

Mes fils, écoutez votre Père :
Il a pour vous tant d’affection !
Que vous suggère la vipère,
Sinon la voie de l’affliction ?

Il a pour vous tant d’affection :
Écoutez Ses conseils si sages,
Sinon la voie de l’affliction
Vous mènera aux lieux sauvages.

Écoutez Ses conseils si sages :
Sachez qu’une mauvaise vie
Vous mènera aux lieux sauvages
Où le pécheur est asservi.

Sachez qu’une mauvaise vie
Est punie au fond de l’enfer
Où le pécheur est asservi,
Et jamais il ne se libère.

Est puni au fond de l’enfer
L’oubli des préceptes divins,
Et jamais il ne se libère,
Celui qui dit : « J’écoute en vain ! »

L’oubli des préceptes divins,
Je veux le perdre dans vos cœurs.
Celui qui dit : « J’écoute en vain ! »
Il versera d’éternels pleurs.

Je veux le perdre dans vos cœurs,
Celui qui vous tient loin de Moi :
Il versera d’éternels pleurs.
Vous, Mes fils, écoutez Ma voix.

Celui qui vous tient loin de Moi,
Qui voudra l’écouter encor ?
Vous, Mes fils, écoutez Ma voix,
Et ne Me faites point de tort.

Qui voudra l’écouter encor ?
Suivez-Moi, ne l’écoutez plus,
Et ne Me faites point de tort
Si vous désirez le salut.

Saint Louis - CC Tibidibtibo

Saint Louis – Postcommunion (Propre de France)


Saint Louis - CC Tibidibtibo
Saint Louis – CC Tibidibtibo

Postcommunio.
Deus, qui beáto Ludovíco, inter falláces temporális regni delícias, veram ætérni regni felicitátem toto corde concupíscere tribuísti : fac nos, quǽsumus ; eiúsdem felicitátis amatóres, cuius in hoc sacramento pignus accépimus. Per Dóminum nostrum.

Vous avez élevé le bienheureux Louis
Entre les faux plaisirs d’un trône temporel :
Il n’en a pas voulu, il n’en a pas joui,
Et toujours imita le seul Roy éternel.

Mais les félicités du Royaume sans fin,
Voilà quel fut son but, et quel fut son désir ;
De ces joies, ô Seigneur, donnez-nous d’avoir faim,
Comme de cette Hostie dont nous venons de jouir.

Sainte Radegonde se retire dans son monastère

Sainte Radegonde – Collecte


Sainte Radegonde se retire dans son monastère
Sainte Radegonde se retire dans son monastère

Oratio.
Deus, cuius ope beáta Radegúndis aulæ delícias vitæ monásticæ austeritáte commutávit : da nobis, eius collucentíbus exémplis et suffragántibus méritis, terréna non sápere, sed amáre cæléstia. Per Dóminum.

Sous Votre inspiration, la reine Radegonde
Abandonne l’honneur, la richesse et le monde
Et dans l’obscurité d’un monastère voue
Sa vie, son corps, son âme, à son Seigneur, à Vous.

Pour nous, qui ne pouvons nous consacrer au temple,
Puissions-nous, ô Seigneur, imiter son exemple :
Donnez-nous le mépris des pauvres joies du temps,
Et le désir ardent des seuls biens importants.

Saint Loup sauve Troyes d'Attila

Saint Loup – Communion


Saint Loup sauve Troyes d'Attila
Saint Loup sauve Troyes d’Attila

Avant 1955, on fêtait aujourd’hui saint Loup de Troyes, un des nombreux saints qui portent ce prénom.

Ant. ad Communionem. Ps 21, 26.
Vota mea reddam in conspéctu timéntium Dóminum.

Communion

Devant l’assemblée de ceux qui Vous craignent,
Je Vous chanterai, mon Seigneur, mon Dieu !
Ma voix montera, vers Vous, de son mieux,
Pour louer sans fin Votre Cœur qui saigne,
Pour tresser des fleurs au Prince des Cieux,
Et pour glorifier Votre illustre règne.