Sainte Jeanne d’Arc – Graduel

Graduale. Iudic. 5, 8.
Nova bella elégit Dóminus, et portas hóstium ipse subvértit.
V/. Ibid., 11. Ubi collísi sunt currus et hóstium suffocátus est exercitus, ibi narréntur iustítiæ Dómini, et cleméntia in fortes Israël.

Sainte Jeanne d'Arc - Manuscrit datant de 1505
Sainte Jeanne d’Arc – Manuscrit datant de 1505

Dieu choisit de nouveaux combats,
Et les portes de l’adversaire,
Et ses puissants remparts de pierre,
De Sa main Il les jette bas.

Sur le champ de bataille où dans l’ombre agonisent
Les restes de l’armée de l’ennemi de Dieu,
Sur ces prés rougissants d’où répandent les brises
Les râles des vaincus et les chants victorieux,
Rappelle à l’univers la divine justice,
Rappelle du Seigneur le terrible courroux,
Et chante la bonté qu’Il témoigne à Ses fils,
Chante combien pour eux Il est aimable et doux !

Biographie de Sainte Jeanne d’Arc

Fille d’humbles paysans, elle entendit les voix de Saint Michel, Sainte Catherine et Sainte Marguerite qui lui enjoignaient de sauver la France, alors en pleine guerre de Cent Ans. Elle alla trouver le dauphin Charles à Chinon, gagna de nombreuses victoires et libéra des villes. A Reims, elle fit couronner le roi sous le nom de Charles VII (1429) et continua ses reconquêtes. Capturée à Compiègne, elle fut emmenée à Rouen, condamnée pour blasphèmes et hérésie, brûlée vive et ses cendres furent jetées dans la Seine. Elle est la patronne secondaire de la France. (Merci à mon épouse pour son aide.)

Publicités

Une réflexion sur “Sainte Jeanne d’Arc – Graduel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s