Deuxième dimanche après Pâques – Offertoire

L'aurore
L’aurore

Ant. ad Offertorium. Ps. 62, 2 et 5.
Deus, Deus meus, ad te de luce vígilo : et in nómine tuo levábo manus meas, allelúia.

Seigneur, me voici dès l’aurore,
Et, le regard tourné vers vous,
Plein de confiance, je m’avoue
Impotent, et je Vous adore.

Vers le Ciel, je lève les mains ;
Il ne se passe pas une heure
Sans que je chante en Votre honneur,
Et je Vous chanterai demain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s