Jeudi de la Passion – Offertoire

Ant. ad Offertorium. Ps. 136, 1.
Super flúmina Babylónis illic sédimus et flévimus : dum recordarémur tui, Sion.

Près des fleuves de Babylone,
Ville impie où sans cesse sonne
La gloire de nos ennemis,

Là nous avons versé des pleurs,
Et dans notre profond malheur
Nous avons sourdement gémi.

Assis sur ces terribles berges,
Et tremblants à la vue des verges,
Loin de toi nous dépérissions ;

Loin de toi nous allions mourir,
Vivant de ton seul souvenir,
Ô Ville éternelle, ô Sion !

Image par Berthold Werner — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5762861

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s