Mercredi de la troisième semaine de Carême – Offertoire

Ant. ad Offertorium. Ps. 108, 21.
Dómine, fac mecum misericórdiam tuam, propter nomen tuum : quia suávis est misericórdia tua.

Parmi Vos mille noms qui brillent dans les Cieux,
Nul ne m’est plus doux que l’Amour ;
Rien qu’à voir flamboyer ces cinq lettres, mon Dieu,
Mes péchés me pèsent moins lourds.

Traitez avec bonté mon malheureux esprit :
Que Votre douce main accorde
Que mon cœur criminel, mais contrit, soit guéri
Par Votre alme miséricorde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s