Histoire d’Y – Gérard Auffray

Y
Y

Comment prononcer l’expression : « il y a » ? Faut-il faire du « y » une consonne ou une voyelle ? Chaque fois que j’ai employé cette expression, j’ai choisi d’en faire une consonne, raison pour laquelle il fallait lire  » il ya « , en deux syllabes. La poésie classique n’est d’aucune aide à ce sujet : il était interdit d’utiliser une telle expression qui forme un hiatus, sans parler de la laideur de l’expression. Monsieur Auffray n’est pas de mon avis à ce sujet, et me l’a fait savoir dans un petit quatrain joliment tourné. Pour lui, il faut prononcer  » il-y-a  » en distinguant trois syllabes. Avec son autorisation, je reproduis ici ce poème :

Quel singulier entêtement
A faire ainsi courir il y a sur deux jambes !
Allons, mon bon ! rends-lui-en trois et vitement,
Il n’en sera que plus ingambe !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s